Selon Elon Musk, le Tesla Semi garantira 1 000 km d'autonomie en une charge

25 novembre 2020 à 15h35
57

Lors d'une interview, Elon Musk est revenu sur les capacités du futur poids lourd de Tesla, le fameux Semi. Après les annonces du Battery Day au sujet des nouvelles cellules de batteries, les perspectives d'une autonomie de 1 000 km semblent plus que probables pour le « truck électrique ».

La nouvelle génération de batterie est au centre des avancées de Tesla, et sa densité pourrait permettre à la marque de Palo Alto de développer drastiquement l'autonomie de ces véhicules, à commencer par le Cybertruck et le Semi.

Un minimum de poids pour un maximum de charge utile

Pour faciliter la transition vers l'électrique aux entreprises travaillant avec une flotte de poids lourds, Musk souhaite leur éviter de devoir faire des compromis. Aussi, Tesla travaille actuellement à la réduction du poids de son Semi dans le but d'améliorer sa capacité de charge utile. Cela passe par une meilleure intégration des batteries, et une meilleure densité d'énergie.

Pour le milliardaire, « Il faut calculer la masse totale du Semi, avant de placer la remorque ou autre, et voir si l'on peut réduire cette masse à la hauteur de ce qui existe sur les camions diesel. La réponse est absolument "oui", et nous le démontrons avec les prototypes du camion ».

La cellule 4680 fait espérer 1 000 km d'autonomie

Lors du Battery Day de septembre, Tesla avait dévoilé la cellule 4680, qui devrait offrir une meilleure densité d'énergie aux batteries et pourrait équiper l'ensemble des modèles de la marque dans les prochaines années. Cette batterie devrait aussi être cruciale pour le Semi, Musk visant une densité de 300 Wh/kg pour atteindre les 1 000 km d'autonomie avec son poids lourd.

« Avoir une autonomie de 500 km est, je pense, assez facile, assez banal honnêtement pour le Semi. Il faut aussi envisager que le camion tractera des charges de 40 tonnes. Pour les poids lourds sur longue distance, on peut pousser l'autonomie facilement à 800 km, et on voit un cheminement, avec le temps, pour atteindre 1 000 km. On pense qu'il sera très compétitif pour les entreprises de transport ».

Et d'ajouter, « On a des prototypes en fonctionnement depuis un an. La clé est d'avoir une cellule à haute densité d'énergie, et de l'intégrer au pack avec le minimum de masse ajoutée. Utiliser le pack de batteries structurel, où les cellules et le pack batteries font partie de la structure du véhicule, est une chose dont on a parlé lors du Battery Day et on va l'ajouter au Semi. Le résultat sera tel que l'on pourra proposer une charge utile similaire à celle d'un camion diesel ».

Via : Insideevs

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
57
32
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Une route capable de recharger votre véhicule à 200 kW ? C'est ce que tente l'État de l'Indiana
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Toyota dévoile son plan « Beyond Zero » pour devenir le leader mondial de la mobilité zéro émission
Incendies de batteries : GM rappelle à nouveau les Chevy Bolt et pointe LG du doigt
L'ouverture des Superchargeurs aux autres marques pourrait rapporter 25 milliards à Tesla
Les véhicules électriques ont doublé leur part de marché en Europe en 2021
Mercedes-Benz tease une électrique capable de 1 000 km d'autonomie
Mercedes-Benz se veut tout électrique d'ici 2030
General Motors stoppe la production de ses pick-up à cause de la pénurie de semi-conducteurs
Aux États-Unis, les utilisateurs de Lyft pourront bientôt réserver des trajets en voiture autonome
Haut de page