Tesla : des automobilistes hackent leur véhicule pour booster les performances, la marque corrige

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
24 août 2020 à 18h35
66
© Camille Pinet

Certains propriétaires ont tenté de hacker leur propre Tesla pour débloquer les options de performance vendues par la marque.

La marque californienne propose des versions bridées de certaines fonctions, qu'il est possible de déverrouiller en passant par des options payantes. Certains ont alors essayé de passer outre le paiement à Tesla pour bénéficier de ces améliorations pour un meilleur prix.

Un appareil pour déverrouiller les options payantes

Il y a quelques mois en arrière, Tesla avait offert le passage de la batterie de 60 à 75 kWh aux propriétaires de véhicules de la marque dans une zone en proie aux incendies pour leur faciliter l’évacuation. Cela avait mis en avant que les Tesla en 60 et 75 kWh avaient la même batterie et qu’il ne s’agissait que d’une limitation logicielle. Cela permettait à Tesla de proposer une version moins onéreuse à l’achat avec une batterie virtuellement plus petite, mais qui ne lui coûtait rien en développement, une solution qui arrangeait tout le monde.

Depuis, Tesla a proposé une mise à jour des performances de la Model 3 Dual Motor. Toutefois, cette mise à jour est également payante. Une société, Ingenext, a mis au point un appareil capable d’installer la mise à jour qui délivre 50 chevaux de puissance supplémentaires en se connectant sur le MCU de la voiture. Cet appareil est vendu la moitié du prix de l’option chez Tesla.

© Reddit / u / potato3838

Tesla lutte contre ce piratage

Si l’idée peut être tentante, il fallait s’attendre à une réaction de la part de Tesla. Les voitures de la marque étant connectées en permanence à Tesla et transmettant des informations en continu, la marque s’est rendu compte que certains utilisateurs avaient réussi à pirater le système pour installer la mise à jour sans l’avoir payée au constructeur.

Depuis, une nouvelle mise à jour a été déployée à toutes les Model 3 et elle comprend un correctif qui bloque la mise à jour pirate indiquant par un message fixe sur l’écran central que la voiture a subi une modification incompatible et que cela peut endommager le véhicule ou provoquer son arrêt. La notification reste figée à l’écran, mais le véhicule demeure utilisable jusque-là.

Les équipes d'Ingenext ont indiqué à Electrek qu’elles avaient averti leurs clients de ne pas faire la mise à jour et qu’elles seraient en mesure de délivrer un patch pour contourner cette mise à jour d’ici une à deux semaines. Il ne reste plus qu’à attendre la contre-attaque de Tesla.

Source : Electrek

Salon Hybrid Electric Test Days

Testez gratuitement de nombreux modèles de véhicules hybrides et électriques ! Rendez-vous à Paris du 6 au 8 septembre 2020 pour le salon Hybrid Electric Test Days. Entrée gratuite.

Modifié le 31/08/2020 à 16h46
66
39
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top