Test Samsung Galaxy Book2 : un PC portable bureautique sans grande ambition

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
08 juillet 2022 à 19h02
6
Samsung Galaxy Book 2-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Présenté à Barcelone lors du MWC 2022, le Galaxy Book2 est le modèle le plus conventionnel de la nouvelle gamme de PC portables de Samsung. Avec son format 15,6 pouces, son pavé numérique et sa configuration, l’appareil vise en premier lieu l’utilisation bureautique et le multimédia léger. Cette machine, qui ne paye pas de mine de prime abord, recèle-t-elle de bonnes surprises en débutant à 800 euros ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Samsung Galaxy Book2 - NP750XED-KB3FR
  • Qualité de construction sérieuse
  • Connectique complète
  • Bonnes performances et chauffe maîtrisée
  • Autonomie convenable (mais sans plus)
  • Écran LCD très peu flatteur
  • Pas de rétroéclairage sur le clavier
  • Pas de capteur d’empreintes ni de reconnaissance faciale
  • Trackpad et webcam à revoir

Sans extravagance aucune, le Galaxy Book2 est l’archétype du PC portable classique et usuel. Lancé au deuxième trimestre 2022, parallèlement à ses cousins, les Galaxy Book2 Pro et Book2 Pro 360, l’engin se décline en version classique et 2-en-1 (Galaxy Book2 360). C’est la version classique qui nous intéresse aujourd’hui. Samsung France nous a fait parvenir le modèle le plus haut de gamme de son Galaxy Book2, équipé d’un processeur Intel Alder Lake. Voici sa fiche technique complète :

Fiche technique Samsung Galaxy Book2 - NP750XED-KB3FR

Résumé

Processeur
Intel Core i7-1255U
Taille de la mémoire
8GB
Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
Taille de l'écran
15,6in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i7-1255U
Type de processeur
10 coeurs / 12 threads
Fréquence du processeur
4,7GHz
Finesse de gravure
7m

Mémoire vive

Taille de la mémoire
8GB
Type de mémoire
DDR4
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
15,6in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
Full HD
Format de l'écran
16/9
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Micro SD

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, USB 3.0, USB 3.0 Type C, HDMI

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.1

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Non
Pavé numérique
Oui
Lecteur d'empreinte digitale
Non

Caractéristiques physiques

Épaisseur
15,4mm
Longueur
356,6mm
Largeur
229,1mm
Poids
1,57kg

Le Galaxy Book2 débute à un tarif de 799 euros sur le site officiel de Samsung. On y trouve alors un Core i5-1235U (10 cœurs et 12 threads cadencés à un maximum de 4,4 GHz, 12 Mo de cache, 15 W de TDP), 8 Go de RAM et 256 Go de SSD. Notre unité de prêt est pour sa part équipée de la configuration la plus coûteuse, avec un prix qui grimpe à 1 099 euros. Avec son Book2, Samsung cherche le bon rapport équipement-prix : voyons s’il l’a trouvé…

Design : banalité, efficacité… mais de gros oublis

Extérieurement, le Book2 est un PC portable de 15,6 pouces banal mais élégant. L’appareil se dote d’un châssis en aluminium gris anthracite qui reprend peu ou prou les mêmes codes esthétiques que le reste de la nouvelle gamme Galaxy Book. Il suffit pourtant de prendre le PC en main pour s’apercevoir qu’il ne profite pas du même niveau de finitions que les Book2 Pro.

Samsung Galaxy Book 2-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Samsung Galaxy Book 2-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous sommes sur une machine plus abordable, et bien malgré lui, Samsung nous le signifie dès les premières minutes d’utilisation : le cadre de l’écran en plastique noir fait cheap, le plastique utilisé pour le clavier aussi, les touches de ce dernier ne sont pas rétroéclairées (un comble, en 2022, sur une machine qui peut tutoyer les 1 100 euros). L’absence d’identification biométrique se fait également bien sentir : pas de capteur d’empreintes ici… et pas de reconnaissance faciale non plus, il faut taper son mot de passe à la main, comme en 2005.

Samsung se rattrape sur le gabarit de son Galaxy Book2, qui ne dépasse pas les 356,6 x 229,1 x 15,4 mm pour 1,57 kg. Pour un 15 pouces, le laptop est donc relativement léger et peu encombrant. Il tient d’ailleurs facilement dans un sac à dos ou dans une sacoche. Un bon point. Samsung fait aussi bonne impression avec un assemblage soigné et une qualité de construction tout à fait honnête qui inspirent confiance quant à la longévité de l’appareil. Il n'y a pas de fragilité apparente, le cadre de l’écran est suffisamment rigide, rien ne craque sur le châssis, et la charnière paraît solide. Sur ce point, le Galaxy Book2 inspire plus confiance que le LG Gram 16, par exemple.

Samsung Galaxy Book 2-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

À défaut d’être intelligemment répartie (les ports USB-C sont par exemple rassemblés d’un seul côté, ce qui nous empêche de brancher le chargeur de part et d’autre du châssis), la connectique de notre Book2 est plutôt complète. On y retrouve une sortie HDMI, deux ports USB Type-C, deux ports USB-A 3.2, un lecteur de carte MicroSD et une prise casque jack 3,5 mm. Difficile toutefois de ne pas tiquer sur l’absence de prises Thunderbolt 4 et sur le choix d’un petit lecteur MicroSD… bien moins utile qu’un lecteur SD pleine taille.

L’ouverture du capot, qui peut se déployer complètement à plat, dévoile un clavier banal qui aurait mérité un peu plus de soin. En dépit d’un plastique de qualité passable, d’une absence navrante de rétroéclairage et d’une frappe trop bruyante, le clavier du Galaxy Book2 reste assez agréable à l’usage, avec des touches relativement larges et bien espacées. Agrémentées d’une course courte et d’un retour ferme, ces touches permettent une frappe précise et rapide. En prime, Samsung exploite bien le gabarit offert par son appareil pour ajouter sur la droite un petit pavé numérique, fort pratique en bureautique.

Samsung Galaxy Book 2-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le trackpad est pour sa part décevant. En dépit de sa grande surface de glisse, il ne permet pas de clics appuyés précis, s’avère très générique et pas suffisamment confortable. Ses coins inférieurs s’enfoncent trop, et le fait qu’il soit excentré sur la gauche pourra éventuellement gêner certains utilisateurs. Pour ce qui est du reste, on trouve au-dessus de l’écran une webcam 720p franchement médiocre qui souffre d’une netteté insuffisante et d’un rendu fatalement très brouillon, même lorsque les conditions de luminosité sont optimales. Nous regrettons profondément une fois de plus que l’explosion des réunions à distance et autres visioconférences n’ait toujours pas poussé les constructeurs de PC portables à faire un effort significatif sur l’ensemble de leurs webcams.

Samsung Galaxy Book 2-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté démontage enfin, rien de très engageant. L’accès aux composants se fait par le dessous. Il faut pour cela retirer la plaque inférieure du châssis, retenue par quatre vis cachées sous des patins en plastique souple. Ici, le processeur soudé (classique sur un laptop), de même que la mémoire vive (malheureusement, rien de surprenant là non plus). En revanche, le SSD M.2 est amovible, et la batterie est plutôt facile d’accès. Du classique, en somme, pour ce type de produit.

Écran : le strict minimum, vraiment

Ses cousins (les Book2 Pro) ont droit à une dalle OLED, mais avec son prix de départ de 800 euros, le Galaxy Book2 se la joue nettement plus modeste. Inutile de chercher ici l’excellence technologique des dalles organiques de Samsung Display, l’appareil se tourne vers un écran IPS fabriqué par le Chinois BOE. Ce panneau LCD assure le service minimum, ni plus ni moins.

Nous héritons donc d’un écran 16:9 Full HD de 15,6 pouces, limité à 60 Hz et jouxté de bordures assez imposantes face aux écrans 16:10 auxquels nous sommes de plus en plus accoutumés. Comme d’habitude, nous avons passé cette dalle au crible à l’aide de nos outils de mesure et du logiciel Calman Ultimate. Et autant dire que le bilan n’est pas à la hauteur de nos attentes… pourtant modérées.

Samsung Galaxy Book 2-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En premier lieu, nous relevons un Delta E de 6,5, bien trop élevé sur le mode auto de Samsung, et une température des couleurs qui atteint 6 903 kelvins. En d’autres termes, cet écran est très mal calibré par défaut, avec des couleurs peu fidèles (le Delta E devrait idéalement être égal ou inférieur à 3) et trop froides (nous devrions approcher plutôt les 6 500 kelvins du standard vidéo). Premier carton jaune, donc, pour le PC bureautique de Samsung.

Le carton rouge vient juste après, avec un contraste vraiment décevant, estimé par notre sonde à 878:1. Il s'agit de l’une des valeurs les plus basses que nous ayons relevées ces derniers mois lors de nos tests d’ordinateurs portables. La luminosité est pour sa part suffisante, mais tout juste, avec un indice de 337,1 cd/m2. L’écran reste donc lisible, mais de justesse : en extérieur ou dans une pièce très éclairée, vous pourriez ne pas y voir grand-chose.

Samsung Galaxy Book 2-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La couverture des principaux espaces colorimétriques est quant à elle une vraie débâcle : l’espace sRGB n’est pris en charge qu’à hauteur de 63,2 %, contre 46,6 % seulement pour le gamut DCI-P3. Malgré le positionnement plutôt milieu de gamme du Galaxy Book2, Samsung ne s'est pas beaucoup investi sur la qualité d'affichage.

Performances : tout ce qu’il faut pour travailler confortablement

Côté performances, Samsung opte pour un processeur Intel de 12e génération, mais préfère se tourner vers la gamme « U » du fondeur californien, limitée à 15 W de TDP. Ces puces à basse consommation misent avant tout sur l’économie d’énergie afin de préserver l’autonomie. Les performances ne sont donc pas leur objectif premier, même si, dans les faits, elles se défendent relativement bien sur ce terrain aussi.

Comme évoqué plus haut, notre unité de prêt est équipée d’un Intel Core i7-1255U. Ce processeur Alder Lake regroupe 10 cœurs (2 hautes performances et 8 haute efficacité) et 12 threads qui montent jusqu’à 4,70 GHz, 12 Mo de cache et une partie graphique Iris Xe (dotée de 96 unités de calcul à 1,25 GHz). Il est ici couplé à 8 Go de mémoire vive en LPDDR4x. Samsung fait donc le choix de conserver de la mémoire vive d’ancienne génération pour son Galaxy Book2… une concession de plus sur un appareil qui semble les multiplier. Mais voyons concrètement quel niveau de performances cette configuration parvient à développer.

Samsung Galaxy Book 2-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En la matière, au moins, le Galaxy Book2 15 pouces ne mégote pas trop. On obtient 4 661 points en multi-core sur CineBench R23, et 1 679 points en calcul single-core. Rien d’exceptionnel en utilisation multi-threadée, donc (on reste plus ou moins au niveau de ce qu’offrait l’an passé le Core i7-1165G7, sous architecture Tiger Lake). En single-core néanmoins, l’i7-1255U se défend plus que bien : il arrive en tête des puces basse consommation que nous avons testées récemment. À titre de comparaison, le Core i7-1260P, bien que deux fois plus rapide en multi-core, est pris de vitesse sur un seul cœur. Il se contentait pour sa part de 1 609 points « seulement » en single-core sur le Zenbook 14 OLED d’Asus.

Notez toutefois que ces performances sont obtenues sur secteur, avec le mode performances actif. Sur batterie, cette puissance de feu est largement revue à la baisse… comme sur la plupart des processeurs x86. À l’heure actuelle, seules les puces ARM « Apple Silicon » des derniers MacBook parviennent à développer autant de performances sur secteur et sur batterie.

La puissance offerte par le Core i7-1255U du Galaxy Book2 permet néanmoins de vaquer à ses occupations sans souffrir du moindre ralentissement. Ce processeur reste cependant surtout à l’aise en bureautique et multimédia léger, les usages visés par Samsung avec ce produit. La puce d’Intel peut aussi offrir une petite marge de manœuvre pour jouer à des titres anciens ou peu gourmands en Full HD. GTA V peut par exemple y tourner dans de bonnes conditions avec des réglages élevés. Parfait pour s’amuser ponctuellement un peu entre deux réunions barbantes.

Samsung Galaxy Book 2-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

S’il se limite à un TDP de 15 W plutôt modeste, ce petit Core i7 requiert quand même un système de dissipation actif sur le Galaxy Book2. Heureusement, ce dernier se montre très discret, avec des ventilateurs activés avec parcimonie. L’appareil est donc silencieux dans la vaste majorité des cas.

Toutefois, cette discrétion se paye sur le plan des fréquences : 3,15 GHz environ en début de stress test sous AIDA 64, contre à peine 2,20 GHz au bout d’une demi-heure de charge CPU à 100 %. De quoi expliquer au moins en partie les performances modestes observées plus haut dans un contexte multi-core. Cela dit, le thermal throttling est totalement absent sur le laptop bureautique de Samsung, et les températures du processeur dépassent rarement les 65 degrés, d’après nos mesures. L’appareil reste donc au frais dans la vaste majorité des cas.

Le SSD ajouté à notre Galaxy Book2 n’a en revanche rien d’un foudre de guerre. Il grimpe péniblement à 2 206,94 Mo/s en lecture, contre tout juste 1 207,35 Mo/s en écriture. Le strict nécessaire, mais vraiment rien de plus.

Autonomie : une batterie increvable ?

Eh bien, non. Contrairement à ce que laissait penser la présence d’un processeur 15 W, le Galaxy Book2 nous offre simplement une autonomie convenable, mais sans plus. La faute à une batterie sous-dimensionnée de 54 Wh seulement. C’est bien simple, malgré son format de 15,6 pouces, l’appareil est équipé d’une plus petite batterie que son cousin, le Galaxy Book2 Pro 360 (63 Wh), pourtant limité à format 13,3 pouces nettement plus compact. Et c’est bien dommage, parce qu’en optant pour une batterie plus volumineuse, le Book2 15 aurait eu les cartes en main pour être un champion de l’autonomie.

Samsung Galaxy Book 2-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En l’état, dans le cadre de notre test d’autonomie habituel qui consiste à laisser les épisodes d’une série s’enchaîner jusqu’à épuisement complet de la batterie, nous n’avons pas été impressionnés par la prestation du PC. Sur Netflix (via Edge), avec la luminosité de l’écran à 100 %, le mode efficacité énergétique activé et un casque branché, nous avons approché les 8 heures 30 de lecture vidéo avant que l’écran ne s’éteigne. En utilisation bureautique et multimédia, nous restons globalement sur environ 9 heures d’autonomie, sans jamais vraiment aller au-delà. Nous sommes donc sur la fourchette basse des PC portables de 2022 sur cette gamme de prix. Cela dit, la journée de travail sans chargeur reste possible… mais de justesse.

La recharge se fait pour sa part au travers d’un petit chargeur de 45 W. En dépit de ce qui est marqué dessus, regagner les 100 % d’autonomie n’est pas aussi rapide que promis, l’opération est même assez fastidieuse : comptez deux grosses heures sur secteur pour faire le plein. Là encore, le Galaxy Book2 15 est à la traîne, d’autant plus pour une batterie de 54 Wh seulement. Pour exemple, le Huawei MateBook 16 (testé récemment sur Clubic) mettait autant de temps pour se recharger… mais avec une batterie de 84 Wh nettement plus conséquente.

Samsung Galaxy Book 2-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Samsung Galaxy Book 2-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Audio : des haut-parleurs modestes… qui manquent de puissance

À quelques exceptions près (comme sur le MacBook Pro 14), c’est pratiquement toujours la même rengaine lorsque l’on parle d’expérience audio sur laptop : les haut-parleurs sont au mieux passables, sinon carrément mauvais. Ceux du Galaxy Book2 tombent plutôt dans la première catégorie. En dépit d’aigus très peu précis et de graves complètement absents, ces derniers délivrent un son vaguement exploitable pour regarder des vidéos sans écouteurs. Tout manque vraiment de relief, et le volume, trop faible, fait vite défaut. Mais, en guise de dépannage, disons que nous avons vu pire.

Ces deux haut-parleurs de 2 W sont cependant logés au pire endroit, à savoir sous le châssis. Cela contribue à accentuer le manque de volume que nous décrivons. Un problème que l’on ne retrouve heureusement pas au niveau de la sortie casque qui est, pour sa part, relativement puissante. On y manque néanmoins de netteté, avec un son trop brouillon une fois passés les 60 % de volume. Tenez-vous-le pour dit.

Samsung Galaxy Book 2-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Samsung Galaxy Book2, l’avis de Clubic :

6

Jamais surprenant mais souvent décevant, le Galaxy Book2 est un PC portable de 15,6 pouces qui ne brille nulle part. En dépit d’une qualité de construction satisfaisante (le contraire aurait été gênant venant de Samsung), d’une connectique plutôt bien achalandée et de performances convenables, l’appareil se loupe sur à peu près tout le reste. Sans être catastrophique, son autonomie n’impressionne pas en se restreignant à 8-9 heures, en dépit d’un processeur basse consommation et d’un format propice à l’ajout d’une grosse batterie (ce n’est malheureusement pas le cas).

Difficile également de ne pas déplorer la qualité très décevante de l’écran sélectionné par le constructeur coréen. Ce dernier cumule à peu près tous les défauts pour une dalle LCD IPS : luminosité tout juste suffisante, calibration à la rue, contraste piteux et format 16:9 de plus en plus daté. À vouloir limiter ses frais, Samsung en vient par ailleurs à faire des économies de bouts de chandelle sur ce produit. Un produit qui juge acceptable, en 2022, de se passer à la fois d’un clavier rétroéclairé et d’un lecteur d’empreintes.

Une succession de défauts qui ont du mal à passer sur une machine qui débute à 800 euros, certes, mais dont le prix peut tout de même franchir le cap des 1 100 euros pour les versions les mieux équipées. Samsung aurait dû faire mieux.

Les plus

  • Qualité de construction sérieuse
  • Connectique complète
  • Bonnes performances et chauffe maîtrisée
  • Autonomie convenable (mais sans plus)

Les moins

  • Écran LCD très peu flatteur
  • Pas de rétroéclairage sur le clavier
  • Pas de capteur d’empreintes ni de reconnaissance faciale
  • Trackpad et webcam à revoir

Design 6

Écran 5

Performances 8

Autonomie 7

Prix 7

Concurrence : quelles alternatives au Samsung Galaxy Book2 ?

Parmi les machines que nous avons testées récemment sur Clubic, deux alternatives intéressantes au Galaxy Book2 15 pouces se dessinent. La première n’est autre que le Huawei Matebook 16 mentionné précédemment. À l’inverse du laptop de Samsung, ce dernier se dote d’un bon écran IPS de 16 pouces au format 3:2, plus que flatteur en bureautique. Avec un prix de départ de 1 199 euros, l’engin profite par ailleurs de tous les agréments que l’on ne trouve pas sur le Book2 15 et d’un niveau de finition supérieur. Son autonomie (9 à 10 heures) est aussi à saluer, car l’appareil emploie des processeurs AMD Ryzen 5000 « H » (45 W) très performants.

Huawei MateBook 16
  • Bonne qualité d’affichage (malgré une luminosité perfectible)
  • Performances de bon niveau
  • Conception sérieuse, finitions soignées
  • Clavier agréable
  • Autonomie satisfaisante (9 à 10 heures)
  • Un processeur de 2021 dans un PC de 2022
  • Pas de lecteur SD, connectivité Wi-Fi 5
  • Webcam fort mal placée
  • Trackpad à peaufiner
  • Mémoire vive soudée

Autre solution, à condition d’avoir un budget plus conséquent (1 499 euros) : le LG Gram 16. Récemment mis à jour pour embarquer des processeurs Intel de 12e génération, l’appareil est équipé d’un grand écran IPS QHD+ de 16 pouces au format 16:10. Il profite également d’une autonomie solide (jusqu’à 14 heures en lecture vidéo, d’après nos mesures sur le modèle 2021), d’une connectique très complète, d’un grand trackpad et d’un excellent clavier. La grande finesse et la légèreté (à peine plus d’un kilo sur la balance) de ce modèle sont également de belles qualités pour une utilisation nomade, mais cela se paye malheureusement avec un châssis un peu fragile.

LG Gram 16 - 16Z90P
  • Finesse et légèreté idyllique sur un format 16 pouces
  • Autonomie vraiment généreuse
  • Clavier confortable doublé d’un grand trackpad
  • Connectique (relativement) complète
  • Sensation de fragilité du châssis et du cadre d’écran
  • Écran aux couleurs peu fidèles
  • Performances limitées
  • Système de dissipation insuffisant

Annoncé très récemment par Huawei, le MateBook D16 est aussi intéressant à prendre en compte. L'appareil mise désormais sur des processeurs Intel de 12e génération (série « H ») et sur un écran IPS 16:10 de 16 pouces. Attendu à la mi-juillet 2022, le D16 arrivera à un prix de départ de 999 euros.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Bombing_Basta
Pas d’écran amoled, un comble pour le dealer mondial de cette techno…
obbiclubic
Et pourquoi Clubic perd son temps à rédiger un article cooooolossal … pour en arriver à la conclusion que ce portable n’a pas grand intérêt ? Un i5 avec de telles caractéristiques oui en effet on trouve aussi bien à la concurrence dans n’importe quel magasin au final …
Gui_Ohm1
Test sans intérêt… C’est le modèle haut de gamme Galaxy book2pro 15 pouces en core i7 et écran amoled qu’il faut tester pas celui la!
Cornichon_91
Il faut tester tous les modèles justement, c’est ce qu’ils font. Ils vont pas passer sous silence certains modèles pour ne pas froisser les fanboys de telle ou telle marque
fg03
D’autant plus que la plupart des sites se contentent de cirer les pompes des fabricants qui sont aussi parfois des mécènes des sites web. Donc c’est d’autant plus à saluer si Clubic descend un produit dans ses tests car pas sûr que Samsung apprécie. Bon descendre est un bien grand mot c’est pas 2/10 c’est 6/10 :o)
Sweety
Ce qui me choque core i7 avec 8 g de ram ?<br /> J’ai un principe lors de montage de pc:<br /> core i3 : 8 g de ram<br /> core i5 : 16g de ram<br /> core i7 : 32g de ram
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Corsair Vengeance RGB DDR5-6000 CL36 : l'Américain baisse le tarif de sa DDR5, pas les performances
Test Oppo Find X5 Lite : un smartphone aussi performant que séduisant ?
Test be quiet! Shadow Rock 3 : une valeur sûre pour refroidir sans se ruiner
Test realme Narzo 50i Prime : sur tous les fronts, mais n'excelle nulle part
Test NZXT Kraken 120 : tout simplement le meilleur kit AiO 120 mm ?
Test Noctua NH-D15 : la référence absolue du ventirad est toujours au top
Test Cooler Master MA612 Stealth : un ventirad d'une rare élégance, mais pas si discret que ça
Test Mercusys Halo H80X : un kit Wi-Fi Mesh au rapport qualité-prix imbattable ?
Test Bowers & Wilkins PX7 S2 : le plus premium des casques ANC s’améliore presque partout
Test ASUS ROG Ryujin II 360 : quand le watercooling joue la carte du luxe
Haut de page