Lee Sang-hoon, président de Samsung, condamné à 18 mois de prison pour « sabotage syndical »

17 décembre 2019 à 15h34
0
Samsung logo

Le tribunal du district central de Séoul vient tout juste d'établir une peine d'un an et demi de prison à l'encontre du président du conseil d'administration de Samsung Electronics Co Ltd, Lee Sang-hoon, pour sabotage d'activités syndicales légitimes.

Le système judiciaire sud-coréen continue d'asséner des sanctions aux hommes d'affaires aux activités frauduleuses, et n'hésite pas à s'en prendre au géant Samsung. La semaine passée, Kang Kyung-hoon, vice-président avait écopé de 16 mois d'emprisonnement.

Une recrudescence des arrestations

32 personnes ont été accusées dans cette affaire, qui touche des employés de Samsung, des fournisseurs ou encore des salariés lié à la gestion du personnel. Au total, Lee Sang-hoon et 25 autres individus ont été inculpés pour « sabotage syndical ».

Il leur est notamment reproché d'avoir employé plusieurs tactiques pour décourager l'activité syndicale : menace d'amputation sur les salaires ou encore fermeture d'entreprises appartenant à des sous-traitants favorables à ces syndicats. Ce travail de sape était particulièrement important au sein du service clientèle, lorsque Lee exerçait au poste de directeur financier.

Plusieurs autres techniques ont été évoquées durant le jugement, toutes destinées à faire plier les syndiqués. Utilisation d'informations sensibles sur des membres de l'entreprise, report multiple de négociations entre la direction et les salariés... Selon le jury, il y a « d'innombrables documents » qui prouvent ces « tactiques », ici qualifiées de « crimes ».

L'impact sur Samsung ?

Le risque encouru est davantage associé à la réputation de la firme coréenne : en deux semaines, deux membres du conglomérat ont été directement incriminés, pour des peines allant au-delà d'une année. Il y a sept jours, cela concernait également le sabotage d'une activité syndicale, cette fois-ci à Everland (un parc d'attractions géré par l'entreprise).

Samsung ne souhaite pas commenter ces décisions juridiques. Rappelons qu'en 2013, Sim Sang-jeung, présidente du Parti de la justice, avait dévoilé un document de 150 pages, mettant en lumière une stratégie de gestion du travail peu respectueuse des enjeux sociaux au sein de Samsung. L'année passée, la société a cependant reconnu officiellement un syndicat d'au moins 1 000 personnes. Le mois dernier, certains employés ont pu créer un nouveau syndicat. Le géant technologique de la Corée du Sud semble enfin sur la voie du changement...

Sources : The Verge, Yonhap
Modifié le 17/12/2019 à 15h34
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top