Qualcomm, condamné pour abus de position dominante, doit renégocier ses accords de licence

23 mai 2019 à 11h50
0
Qualcomm

Qualcomm était accusé par les autorités américaines de profiter de sa position dominante sur le marché des composants pour imposer d'importants frais de licence à ses clients.

Si Qualcomm a pu éviter un long et pénible procès avec Apple, il n'a pu éviter celui qui l'opposait à la Federal Trade Comission (FTC).

Qualcomm épinglé pour le prix élevé de ses licences

L'agence indépendante reprochait à l'entreprise ses pratiques commerciales et avait déposé une plainte dès le mois de janvier 2017. En cause, les licences accordées par Qualcomm sur ses technologies réseau à des tarifs jugés déraisonnables par la FTC.

Cette dernière estime que les brevets détenus par Qualcomm sont « essentiels ». Ils portent sur des technologies incontournables pour relier un appareil mobile à un réseau de télécommunications et devraient être proposés à un tarif juste et équitable à l'ensemble de l'industrie.

Durant des années, Qualcomm a exigé un pourcentage fixe sur le prix de vente de chaque smartphone et non pas seulement sur les technologies lui appartenant. Cette pratique lui a permis d'engranger des milliards de dollars de la part de l'ensemble des constructeurs de smartphones dans le monde.

Le fournisseur devra revoir ses accords et dissocier ses différentes activités

La juge Lucy Koh a tranché et s'est rangé du côté de l'accusation. « Les pratiques de licences de Qualcomm ont étranglé la concurrence sur les marchés des puces modem haut de gamme (...) pendant des années et elles ont nui aux concurrents, aux équipementiers et aux consommateurs », déclare-t-elle dans le compte-rendu de sa décision.

Elle ordonne à Qualcomm de renégocier l'ensemble de ses accords avec ses nombreux partenaires sur une base FRAND, à des conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires.

La fourniture de puces modem devra également être distincte de tout contrat de licence, ce qui empêche le fournisseur de refuser la vente de puces à un constructeur qui ne souhaite pas signer d'accord.

Évidemment, Qualcomm a fait immédiatement appel de cette décision qui menace son modèle économique. « Nous sommes en total désaccord avec les conclusions de la juge, son interprétation des faits et son application de la loi », a déclaré Don Rosenberg, Directeur juridique de l'entreprise californienne, dans un communiqué.

Source : 9to5Mac
2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top