Intelligence artificielle : Microsoft divise ses services et repense son modèle économique

12 juillet 2016 à 11h15
0
Microsoft a pris le parti de déconstruire son projet Oxford afin de rendre les interfaces de programmation plus accessibles aux développeurs.

Initié en début d'année 2015, le Project Oxford de Microsoft regroupe de nombreux outils destinés à aider les développeurs à optimiser leurs applications. L'un des principaux objectifs du programme est de rendre les interactions entre les utilisateurs et les services plus intelligentes, en proposant des API spécifiques, ou comme la firme de Redmond les appelle, des services cognitifs.

En analysant les retours des développeurs, Microsoft a choisi de décloisonner les différents éléments de ce projet et le répertoire principal sur GitHub a été fermé. Les services cognitifs disposent de leurs propres dossiers de développement.

Microsoft a ainsi créé les répertoires Emotion (pour l'analyse et la comparaison des expression faciales), Entity Linking (pour l'analyse de texte), Face (pour la reconnaissance faciale), Linguistic Analysis, Speaker Recognition, Speech (conversion textuelle), Vidéo, Vision et WebML

035C000008210664-photo-intelligence-artificielle-artificial-ai-ia-ban.jpg


D'une part, la gestion des différents modules ainsi que leurs évolutions sera plus simple à maintenir, d'autre part, les développeurs ne souhaitaient pas forcément avoir accès à l'ensemble de ces services cognitifs. Enfin, pour Microsoft, il s'agit aussi de revoir son modèle économique en proposant un choix plus large pour les éditeurs souhaitant faire usage de ces API au sein de leurs applications.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top