Des employés moins productifs en télétravail ? Le P.-D.G. de Microsoft remet les patrons à leur place

27 septembre 2022 à 11h00
29
télétravail.jpg © Pixabay
© Pixabay

La crise de la COVID-19 a remis au premier plan la question de la productivité des télétravailleurs. Sommes-nous plus ou moins productifs à la maison plutôt qu’en entreprise ? Agacé par cet interminable débat, Satya Nadella, le patron de Microsoft, a décidé une bonne fois pour toutes d’y mette en terme en exprimant ô combien les chefs d’entreprise ont tort de douter des bénéfices du télétravail.

Depuis 2020, les applications de visioconférence ont rencontré un gain phénoménal de popularité, au même titre que les offres de travail à distance. Mais pour beaucoup de chefs d’entreprise, productivité et télétravail demeurent toujours incompatibles.

Microsoft et télétravail : une relation prête pour durer ?

En avril dernier, Microsoft nous apprenait que Teams serait mieux optimisé pour le télétravail. À cette occasion, la société annonçait un remaniement plutôt bienvenu du mode « Ensemble » ainsi qu'une nouvelle fonctionnalité lors de la planification de rendez-vous via le calendrier. Quelques semaines plus tard, la multinationale va encore plus loin dans son engagement auprès des télétravailleurs en leur déclarant qu’ils auraient prochainement la possibilité de se distraire avec des jeux tout en travaillant depuis leur domicile, comme pour remplacer les pauses café des travailleurs en entreprise. Original.

Vous l’aurez donc bien compris, la prise de position de la firme de Redmond quant à la question du télétravail ne date pas d’hier. Mais force est de constater que depuis maintenant plus de deux ans, avec la crise sanitaire comme élément déclencheur, nombre de secteurs professionnels ont à leur tour défendu la pertinence du télétravail. Par conséquent, ils se sont adaptés à la situation, entraînant alors une profonde remise en question de la légitimité (ou non) du travail à la maison. Pour autant, tous ne partagent pas le même avis. Et de toute évidence, avec Teams, Microsoft se retrouve fatalement mêlée à ces interrogations. Qui a raison, qui a tort ? Selon Satya Nadella, la question n’a plus lieu d’être posée.

Quand Satya Nadella soutient les bienfaits du télétravail

Il existe de nombreuses études pour appuyer le fait que le travail à la maison peut considérablement augmenter la productivité. Mais, bien évidemment, tout le monde ne partage pas ce point de vue. C’est la raison pour laquelle le P.-D.G. de Microsoft, Satya Nadella, a décidé de s’exprimer ouvertement sur la question afin de mettre un terme au scepticisme qui règne encore à l’égard de la productivité des télétravailleurs.

Voici ce qu’il déclare, comme nos confrères de Windows Central l'ont partagé : « Nous devons dépasser ce que nous décrivons comme une "paranoïa de la productivité", car toutes les données dont nous disposons montrent que plus de 80 % des individus estiment être très productifs, sauf que leur direction pense qu'ils ne le sont pas. Cela signifie qu'il y a un réel décalage entre les attentes et ce qu'ils ressentent. »

Employeurs et employés : des différences de perception

Importante, cette déclaration du patron de Microsoft permet de souligner les dissonances qui existent entre les employeurs et les télétravailleurs. Selon les données citées par Nadella, 80 % des membres de la branche managériale au sein de la firme américaine estiment que les employés sont moins productifs à la maison alors que ces derniers ont déclaré, à 87 % tout de même, avoir le sentiment d’être plus efficaces depuis chez eux.

Cela étant, nous l’évoquions un peu plus tôt, la pandémie a permis de constater les bienfaits du télétravail dans nombre de secteurs, y compris parfois dans des domaines qui étaient jusqu’alors, a priori du moins, inadaptés à une telle configuration. Il ne fait aucun doute qu’un changement culturel s’est aujourd’hui installé, même si cela nécessitera sans doute encore quelques années avant que cette « paranoïa de la productivité », telle qu'elle est qualifiée par Nadella vis-à-vis du télétravail, ne soit totalement évincée.

Microsoft Teams
  • Qualité des appels, audio comme vidéo
  • Fonctions de messagerie
  • Version gratuite assez généreuse

Microsoft Teams est le logiciel de travail collaboratif et de visio idéal pour les utilisateurs et entreprises déjà plongées dans l'écosystème Microsoft et Office. Ses fonctions de réunion et en visio sont qualitatives, mais les réfractaires à l'environnement MS ne basculeront pas pour Teams.

Microsoft Teams est le logiciel de travail collaboratif et de visio idéal pour les utilisateurs et entreprises déjà plongées dans l'écosystème Microsoft et Office. Ses fonctions de réunion et en visio sont qualitatives, mais les réfractaires à l'environnement MS ne basculeront pas pour Teams.

Source : Windows Central

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
21
Bombing_Basta
Ok donc un vendeur dit que le produit qu’il vend est un bon produit qui ne nuis pas, et faut le croire sur parole ?<br /> Je n’ai rien contre le télétravail, m’enfin là ça ne serait pas un peu comique comme argument « pour » ?
bennj
Ce qui emmerde certains patrons c’est qu’ils peuvent moins contrôler leurs employés à distance qu’en présentiel. A distance tu ne peux pas être derrière ton employé à observer tous ses faits et gestes.
bennj
Et l’argument contre est plus pertinent ?
userresu
« c’est qu’ils peuvent moins contrôler leurs employés à distance qu’en présentiel »<br /> Tout le problème est là ; bcp trop de chefs pensent que « si je ne te vois pas, c’est que tu ne fais rien. »<br /> C’est juste affligeant…<br /> Et après ce sont ces mêmes chefs qui s’étonnent de voir une « fuite des cerveaux »…
nrik_1584
… 80 % des membres de la branche managériale au sein de la firme américaine estiment que les employés sont moins productifs à la maison…<br /> Evidemment que les managers sont contre. Si leurs équipes bossent à domicile il n’y a souvent plus grand chose à manager et pour certains d’entre eux il peut devenir compliqué de justifier son poste.
Than
Peut-être que le télétravail permet aussi de voir à quel point on est motivé/démotivé par le travail réalisé.<br /> Du coup pour les moins motivés, ça se voit peut-être plus rapidement et plus fortement.<br /> Mais n’est-ce pas une bonne chose ? Pour l’employé et l’employeur. Parce qu’au bout d’un moment ça pousse aussi à changer.<br /> Et dans l’autre cas, les plus motivés, le télétravail leur permet de mieux mixer pro’ et vie perso’, sans avoir à se casser la tête pour rentrer dans des cases administratives de gestion à la minute.<br /> (c’est quand même appréciable de pouvoir ne plus rater de colis, pouvoir placer des rendez-vous médicaux n’importe quand dans la journée et d’éviter ainsi des heures d’attente inutiles, en sachant qu’on va pouvoir travailler tranquillement en rentrant après le rendez-vous.).
MHC
Il faut bien comprendre que le télétravail pour les entreprises, c’est :<br /> moins de coûts de locaux, d’énergie, de parties communes à entretenir…<br /> beaucoup plus de profils disponibles à recruter<br /> la notion de near-shore qui permet de recruter sensiblement moins cher en province<br /> une capacité à faire un peu plus d’horaire car moins de temps de transport<br /> Pour les employés c’est :<br /> accès à beaucoup plus d’employeurs<br /> plus de trajets inutiles sur le lieu de travail<br /> gain en qualité de vie<br /> possibilité de quitter les grandes villes et avoir un prix du mètre carré beaucoup plus faible (et donc réaliser le rêve d’une maison avec jardin)<br /> un air plus frais car moins de pollution (les trajets domicile-travail représentent des milliards de kilomètres par an et donc une source de pollution et d’émission de gaz à effet de serre colossale)<br /> normalement moins d’impôt car l’usage des route s’en retrouve considérablement diminué et provoque donc moins d’usure et de besoins d’entretien.<br />
domdom2
Je travail en avant vente sur des applications de type "Insider Threat Management ".<br /> Je peux vous dire que la demande N°1 très très loin devant toute les autres c’est :<br /> « Je veux savoir si mes employés sont devant leur écrans, je veux recevoir une alerte au bout de 5 minutes d’inactivité ».<br /> Autant dire qu’il n’ont rien compris au télétravail et au surplus d’autonomie que cela apporte. De la à imaginer que les managers ne sont pas capables de quantifier le travail de leurs employés, il n’y a qu’un petit pas que j’ai franchi depuis longtemps…
Pronimo
Apres je sais que je suis moins efficace en TT car une décennie avant le covid pour moi si t’es au bureau, c’est pour travailler, être focus / efficace x heures par semaine, en plus d’améliorer l’aspect social et relationnel, contrairement a quand je suis chez moi, je suis déconnecté du monde et de l’intérêt propre a ce qu’on compte achever dans la vie (le diction, c’est pas en caleçon chez soi qu’on change le monde!).<br /> Et du coup, le fait d’être seul chez soi toute la journée, sans détachent, sans interactions humaines (les fameuses heures passer entre resto et cafet!) et également sans cohésion d’équipe bah tu commence a te dire qu’en faite c’est pas un travail, c’est juste etre isolé dans sa bulle a exécuter des taches (autant plus vrai quand c’est pas ta boite!), que t’es collègues sont juste des individus que tu vois 1 ou 2 fois par semaine et que t’essaye de les comprendre pas visio le reste du temps (la qualité de mon travail en a pris un coup depuis!), enfin pleins de petits détails. Pour ne pas s’en submerger et trop cogiter dessus, le mieux c’est de trouver des limites.<br /> Apres bon, je gagne 2h par jours en moyenne pour faire d’autres choses, je vais pas m’en plaindre non plus, mais tanpis si je perds encore plus le coté humain lol.
trollkien
Un jour ils arriveront sûrement a faire rentrer dans la legislation du télétravail que ton patron ait un acces incontidionnel à ta webcam sur tes heures de travail.
YBoy360
Autant délocaliser en Inde ce qui peut l’être avec le TT. Finalement, qu’elle est l’intérêt d’employer en « local » ? Ça travaille pareil, ça râle pas, et c’est 5 fois moins coûteux, qu’ils bossent au bout du monde ou ici, on les voit pas…<br /> Surtout que se faire espionner par Teams à chaque session de dialogue entre 2 personnes, ça n’a pas de prix. Rencontrer ses collègues pour les aider ou se faire aider, pour tisser des liens, pour voir autre chose que son bureau et son lit (parce que si t’as des enfants et un ou une compagne, la productivité, c’est mort).
_J2B
Ça risque d’être compliqué en Europe, avec le RGPD en tout cas.
_J2B
Concernant l’article, il a tout intérêt à ce que le télétravail, donc Teams entre autres, se développe donc il prêche pour sa paroisse. Ça n’enlève rien à son propos et aussi à la sincérité de celui-ci. (Soyons optimistes)<br /> Quant au télétravail, il n’y a pas de recette miracle. Je pense que le mieux reste un fonctionnement hybride : 2 jours en présentiel et 3 jours en télétravail, ou inversement.<br /> Et si l’employé veut faire du 100% présentiel, il peut.<br /> Mais quand je vois en 2022 certaines boîtes refuser du télétravail partiel, ça me rend fou. À quel titre tu te permets de refuser du confort à tes salariés ? Toutes les études prouvent que le télétravail à minima ne rend pas moins productif.<br /> Ce genre de boîte est à fuir car la prise en compte de l’humain est secondaire.
clockover
Le PDG de Microsoft se nourrit du TT son avis on s’en cogne.<br /> Comme toujours, il y a des éléments pour qui ça leur ira à merveille, d’autres qui doivent être dans les locaux et entre il y a tous les variants.
maxxi
Le problème du télétravail ce n’est pas la productivité mais la créativité et l’innovation. Ce sont les contacts informels entre les collaborateurs qui optimisent beaucoup de processus d’entreprise, bien souvent la discussion à la machine à café ou au restaurant d’entreprise fait plus pour résoudre un problème qu’une réunion Team !
Lepered
Sauf que manager à distance demande plus de présence et d’assiduité du manager dans le suivi des objectifs. Certains travaillent ne ce prête que difficilement au TT mais assurément, un manager incompétent sera contre même si les postes sont totalement compatibles…
Francis7
@_J2B<br /> Oui, il y a des formules de télétravail à choisir en fonction du nombre de jours (et le matériel adéquat à demander pour le réaliser). Ensuite la décision finale est prise par arrêté. Ce n’est pas qui veut qui peut.
max_971
Il suffit de faire une expérience avec 2 équipes.<br /> On évalue en présentiel les 2 équipes sans leur dire. Ensuite, on met une des équipes en télétravail et on regarde qui a fini le travail en premier.
Altenna13
Oui, totalement d’accord, mais quand dans certaines entreprises (que j’ai quitté), flic justement ces même rencontres informelle, ou même les pauses pipi …
carinae
Contrairement à ce que l’on pourrait penser le flicage peut tout à fait se faire y compris a distance. Il faut arrêter de croire que les managers sont tous des abrutis… d’autant plus que bons nombres d’entre eux font du télétravail.<br /> Par contre on ne parle jamais de tous les abus que génère le Home Office… Je suis même étonné qu’on entende pas encore des gens se plaindre qu’il n’y a plus barrière entre vie privée et professionnelle…Et ça c’est un peu le rêve de tout manager, non ??<br /> Le télétravail c’est une autre façon de bosser qui a des avantages pour le salarié mais aussi pour l’entreprise car elle fait pas mal d’économies… mais aussi bien des inconvénients. D’ailleurs certains en reviennent et même certaines personnes le refuse carrément.
carinae
Ça ne marche pas ce type de tests. L’avantage du télétravail pour le salarié c’est justement de pouvoir s’organiser comme il veut. A partir du moment où le boulot est fait en temps et en heure…<br /> Si c’est pour faire la même chose qu’au bureau dans des conditions plus dégradées (car, par exemple, il ne faut pas oublier qu’au bureau il suffit juste d’aller voir un collègue pour résoudre un problème alors qu’en télétravail il faut l’appeler ou le chater si tant est qu’il soit disponible ce qui peut faire perdre du temps, quand ce n’est pas le petit dernier qui casse les pieds ) ça ne sert pas à grand chose…
userresu
Oui ; le flicage peut se faire à distance ; en fait il suffit de donner des tâches facilement quantifiables et on regarde à la fin de la journée ce qui est fait.<br /> Je ne dis pas que ce sont tous des abrutis ; je pointe juste du doigt les vieilles mentalité et notamment celle du « pas de vague » ; je m’explique, si un salarié qui fait du télétravail ne se concentre que sur le télé mais oublie le travail, on va fixer un cadre plus strict mais pour tout le monde ; même pour ceux qui font leur travail normalement en télétravail et qui ne cherchent pas à tirer sur la corde.<br /> Donc, selon moi, le télétravail doit être proposé quand les postes le permettent mais pas obligatoire (comme tu l’as souligné, certaines personnes n’aiment pas télétravailler) ; et si il s’avère que si on détecte que tartanpion ne travaille pas durant ces jours de télétravail, on le convoque et on lui réexplique les règles, si il ne les suit tjs pas, on lui supprime le télétravaille ; sans pour autant pénaliser les gens qui sont réglo et qui travaillent normalement de chez eux comme si ils étaient en présentiel.
MHC
Ces sociétés, pour avoir écho de quelques unes, ont aujourd’hui un mal fou à recruter et n’auront plus droit aux meilleurs profils qui ont assez d’offres pour ne pas être contraints d’aller dans ce type de structure à la mentalité n’ayant malheureusement toujours pas évolué.
MHC
Tout le monde n’est effectivement pas égal et le paiement au temps de travail n’est d’ailleurs pas du tout ce qu’il y a de plus juste. Il faudrait d’avantage être payé à la tâche, à la valeur que tu apportes et a apporté à l’entreprise.<br /> Dans certaines entreprises, certains passent leur temps à la cafète et ne sont pas forcément moins bien payés que ceux qui s’épuisent toute la journée à travailler plus pour compenser le fait que d’autres travaillent moins…
_J2B
C’est vrai et c’est d’ailleurs assez ironique parce que bien souvent, c’est ce type de société qui a profité du déséquilibre de l’offre et la demande dans le marché du travail pour mettre en place un type de management archaïque.<br /> En espérant qu’elles sauront se remettre en question, pour le bien-être de leurs employés actuels et futurs.
kervern
éternelle recommencement de débat stérile, je travailles on va dire comme opérateur sur poste informatique dans l’industrie lourde, tu controles l’éfficacité du systéme tu essayes d’interprété les alarmes, en faite tu es tranquilles a ton poste, et ton grand patron qui vient de finir de lire son figaro, qui passe devant la salle de controle a toujours cette impression tu te tournes les pouces, genre tu pourrais faire quelque maintenance… sauf que si tu fais cela tu fais plus ton travail: la surveillance, tu casses plus de machine, tu perds l’efficacité et l’efficience (rendement: terme à la mode…), mais bon 40 ans cela dure,et toujours la même rengaine…
userresu
C’est tout à fait ça.<br /> il y a aussi un souci de compréhension des tâches de chacun et surtout une sorte de jugement à la va-vite des missions confiées à chaque personne et on pense connaître mieux le boulot de la personne que la personne elle-même ; et on vient même t’expliquer comment tu devrais travailler (LOL)
MHC
D’ici 1-3 ans, tu pourras presque te dire que tu arrêtes de bosser avec ce genre de boîtes car ils ne vont garder que les cancres qui ne trouvent pas de job ailleurs avec du télétravail (hybride ou full).
chicour
Là où je bosse il n’y a rien à faire sur place ou en télé travail. En télé travail il faut justifier d’une activité sur la journée que l’on n’a pas. Difficile<br /> Sur place pas de compte à rendre. Tout le monde est poussé vers la sortie et ne sachant pas ce qui est vu ou pas à distance, les gens y renoncent petit à petit
domdom2
Quantifié le travail et en mesurer la qualité n’est pas si simple. Il faut mesurer le temps de disponibilité, la productivité et également tout un tas d’autres choses comme l’implications, la force de proposition, la cohérence de groupes, le savoir êtres…<br /> Normalement, c’est à cela que les manager doivent servir.<br /> En pratique, beaucoup se contente du minima… Ils ont réussi à atteindre un poste de manager et depuis il font juste du vent pour faire croire que…
kervern
@domdom2 problème c’est qu onest dans un travail( parle pas de télétravail) qui mixe productivité: réglage machine pour des rendements optimaux en analysants, et reste du temps tu analyse chaque alarme qui arrive et l’on est là, pour voir si l’alarme est intéressante a traité en terme de rendement, sécurité de la machine et des personnes, 60 a 70% des alarmes ne demande aucune intervention ou traitement, mais sincèrement j’adhéres a ce que tu dis, sauf le savoir être y en a qui on un savoir être et qui en terme plus enfantin/ plus primaire qu on appele des lèches boules et qui réussissent comme cela
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Voilà à quoi devrait ressembler le Pixel 7a, nouvelle version accessible du smartphone signé Google
Véhicules électriques : pourquoi Tesla perd des parts de marché aux États-Unis ?
Fnac vous offre une manette à l'achat d'une Xbox Series S bardée de bonus
OnePlus et mises à jour : le fabricant aurait-il enfin entendu ses clients ?
Galaxy S23 : ça y est, on sait quand Samsung va dégainer !
Enfin un site pour obtenir plus rapidement votre nouveau passeport ou carte d'identité !
Promo folle sur le SSD 2,5
Un iPhone XR neuf à moins de 10€ ? C'est possible avec ce forfait 100 Go
Avec cette ODR, l'OPPO Reno 8 Lite est à moins de 370€ !
Retour du meilleur prix sur le SSD Samsung 980 PRO compatible PS5
Haut de page