L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei

10 juillet 2020 à 19h15
0
© Huawei

Cette décision à venir du gouvernement fédéral provoque l'inquiétude des professionnels aux États-Unis, déjà très sérieusement impactés par la pandémie de coronavirus.

L'administration Trump s'apprête à finaliser une réglementation qui devrait empêcher le gouvernement fédéral américain d'acheter des biens, produits ou services à toute entreprise américaine ou organe gouvernemental qui utilise des composants ou produits issus de cinq entreprises chinoises. Une décision qui n'enchante pas vraiment les firmes américaines, qui indiquent avoir besoin de plus de temps pour se conformer à l'interdiction de technologie chinoise.

Une règle qui doit entrer en vigueur le 13 août…

Les équipementiers de télécommunications Huawei et ZTE, les fabricants spécialisés dans la surveillance Hikvision et Dahua, ainsi que le concepteur d'émetteurs-récepteurs radio Hytera, sont les cinq entreprises chinoises visées par cette interdiction.

Celle-ci survient alors que dans un premier temps, le département américain de la Défense avait publié une liste d'entreprises qui seraient sous le contrôle de l'armée chinoise ; puis plus récemment, la Commission fédérale des communications américaine (la fameuse FCC) avait classé Huawei et ZTE dans la catégorie des menaces pour la sécurité nationale.

Lorsque cette règle entrera en application, le 13 août, elle obligera chaque entreprise qui vend au gouvernement américain des biens ou services, de prouver et de certifier qu'elle n'utilise aucun produit de l'empire du Milieu. Pour que ce soit le cas, il faudra obtenir une dérogation. Et cela ne sera pas une mince affaire.

…Mais qui pousse l'industrie gouvernementale et les professionnels à demander un report

La mesure est dure envers les entreprises chinoises, mais elle l'est aussi pour les professionnels américains. Si la National Defense Industrial Association et le Professionnal Services Council ont officiellement demandé à l'administration Trump de reporter l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation d'une année, la Maison-Blanche n'entend pas céder de terrain.

Les associations de défense de l'industrie gouvernementale, de la technologie et des services professionnels souhaitent que l'accent soit mis sur la relance économique et que le gouvernement reste focalisé sur l'impact causé par le Covid-19, et redoutent les conséquences de la décision fédérale, qui aura des effets même chez les grandes entreprises du pays. En avril, Amazon avait par exemple commandé 1 500 caméras thermiques destinés à prendre la température de ses salariés, commande passée auprès de Dahua Technology, l'une des références mondiales en la matière.

Cette nouvelle tentative pour isoler les sociétés chinoises sur le sol américain pourrait bien être ravageuse. Et tendre encore un peu plus des relations sino-américaines déjà pas au beau fixe.

Source : Forbes

Modifié le 13/07/2020 à 09h57
39
24
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top