La FCC classifie Huawei et ZTE comme des menaces pour la sécurité nationale

01 juillet 2020 à 07h30
0
5G logo ©Pixabay

Conséquence : les entreprises des télécommunications américaines ne pourront pas utiliser de fonds fédéraux pour installer les équipements de ces entreprises.

En quelques mots :

  • Huawei et ZTE placés sur liste rouge. La Commission fédérale des communications américaine (FCC) a classé les géants chinois Huawei et ZTE comme « national security threats » (« menaces pour la sécurité nationale »). Une décision justifiée, selon la FCC, par le fait que les deux entreprises, soumises à la loi chinoise, risquent de partager des informations confidentielles avec les autorités de l’Empire du Milieu. 

  • Une nouvelle mesure pour tenir les géants chinois à distance. La conséquence directe de cette annonce sera l’impossibilité, pour les opérateurs des télécommunications américains, de recourir au Universal Service Fund pour acheter et installer des équipements Huawei et ZTE. Doté de 8,5 milliards de dollars, le Universal Service Fund est un programme de subventions géré par le FCC, qui permet aux opérateurs d’acheter des équipements de télécommunication. L’annonce constitue donc une entrave significative à l’implantation de Huawei et ZTE aux États-Unis. La FCC a également affirmé que des équipements construits par les deux entreprises, déjà installés et utilisés sur le territoire américain, devraient être identifiés et remplacés.

  • Controverse autour de la 5G. La FCC avait déjà annoncé en novembre dernier que ces deux entreprises seraient considérées comme des menaces pour la sécurité nationale, mais cette classification nécessitait d’être formalisée. C’est désormais chose faite. Cette annonce s’inscrit dans un contexte de défiance du gouvernement américain vis-à-vis de Huawei et ZTE autour de la 5G. Les autorités américaines craignent notamment que ces deux entreprises, très en avance sur cette technologie, ne s’adonnent à l’espionnage à outrance si on leur laisse construire les infrastructures de télécommunication de demain. En France, l’état doit se prononcer dans les prochains jours sur l’autorisation ou non de la technologie de Huawei pour la 5G.
Modifié le 01/07/2020 à 09h09
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top