Réseau, vidéosurveillance : nouveau coup d'arrêt pour Huawei et ZTE aux US

28 novembre 2022 à 12h46
14
© PxHere
© PxHere

C’est un nouveau coup dur pour le secteur de la tech chinoise. Les États-Unis viennent d’interdire à cinq entreprises originaires de l’empire du Milieu, dont ZTE et Huawei, de vendre des équipements de télécommunication et de surveillance sur le sol américain.

L’année dernière, l’administration Biden signait la loi Secure Equipment Act, dont l’objectif est de bloquer l'autorisation des licences de réseau de plusieurs entreprises chinoises dont le matériel a été considéré comme une menace pour la sécurité nationale. La Commission fédérale des communications (FCC) a annoncé que le texte entrait désormais en vigueur. 

Interdiction d’introduire de nouveaux produits aux États-Unis

Cinq entreprises spécifiques sont ciblées : ZTE, Huawei, Hytera, Hikvision et Dahua. Si la loi n’affecte pour l’instant pas le matériel déjà implémenté aux États-Unis, elle interdit l'introduction de nouveaux produits dans le pays, qui représente un marché considérable pour ces firmes.

« La FCC s'est engagée à protéger notre sécurité nationale en veillant à ce que les équipements de communication non fiables ne soient pas autorisés à être utilisés à l'intérieur de nos frontières, et nous poursuivons ce travail ici. Ces nouvelles règles sont une partie importante de nos actions en cours pour protéger le peuple américain des menaces de sécurité nationale impliquant les télécommunications », déclare Jessica Rosenworcel, Présidente de la Commission.

Cette décision intervient dans un contexte très tendu, alors que les États-Unis et la Chine se vouent une guerre commerciale depuis plusieurs années maintenant, empêchant par exemple les entreprises américaines de vendre du matériel aux sociétés chinoises considérées comme dangereuses pour la sécurité nationale. Dans cette optique, un commissaire de la FCC a récemment recommandé aux autorités l’interdiction de TikTok à cause de sa récolte abusive de données personnelles.

Peut-être quelques exceptions

Auparavant, les efforts déployés pour limiter l'accès de la Chine aux réseaux américains comprenaient des contrôles à l'exportation. Ceux-ci visaient notamment à empêcher l'accès à des équipements et des logiciels essentiels et sophistiqués, mais l’entrée en vigueur de la loi, qui n’a pas été abordée lors de la rencontre entre Xi Jinping et Joe Biden la semaine passée, marque un nouveau tournant dans les relations entre les deux pays.

Jessica Rosenworcel précise néanmoins que le texte ne vise que le matériel lié à « la sécurité publique, la sécurité des installations gouvernementales, la surveillance physique des infrastructures critiques et d'autres objectifs de sécurité nationale ». Si les entreprises parviennent à prouver que le matériel est dirigé vers les consommateurs, elles pourraient obtenir l’autorisation de le commercialiser aux États-Unis, assure-t-elle. Malgré cela, Dahua et Hikvision devraient être particulièrement affectées, car leurs caméras sont souvent utilisées par des agences gouvernementales ayant de nombreuses installations à surveiller.

En réponse, Hikvision affirme que ses caméras ne posent aucun problème à la sécurité nationale américaine, et que cette décision « rendra plus nuisible et plus coûteux pour les petites entreprises américaines, les autorités locales, les districts scolaires et les consommateurs individuels de se protéger eux-mêmes, leurs maisons, leurs entreprises et leurs biens ».

Sources : Engadget, Bloomberg

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (14)

nicgrover
Toujours aussi mythos ces américains… Il est vrai qu’ils ne surveillent personne et que Echelon est une affabulation…
keyplus
bof les chinois feront de meme avec produit américians
tfpsly
v1rus_2_2:<br /> C’est trop lucratif pour les chinois d’avoir des technologies occidentales sur son territoire.<br /> Ça leur permet d’avoir des technologies à étudier et à copier.<br /> Plus les usines et des dizaines de millions d’emplois. S’ils bannent la tech US ou occidentale, ça fait combien d’usines, d’emplois et de points de PIB qui disparaissent ?
os2
La France, deuxième plus gros espion des États-Unis ?<br /> Le Point – 23 May 14<br /> La France, deuxième plus gros espion des États-Unis ?<br /> C'est l'ancien secrétaire à la Défense Robert Gates qui l'affirme : la France est "le plus compétent" voleur de technologies américaines derrière la Chine.<br /> Les États-Unis, super espions de l’industrie<br /> www.usinenouvelle.com<br /> Les États-Unis, super espions de l’industrie<br /> Au-delà des objectifs de sécurité, le système d’espionnage américain travaille aussi pour les entreprises. Avec des moyens qui rendent les...-Sécurité industrielle<br />
Bidouille
Au fait, les IPhone ne sont-ils pas fabriqués en Chine. J’espère que les américains vont en interdire la vente.
gemini7
Il y a espionnage et espionnage avec les Amerloques, c’est, moi, j’ai le droit de t’espionner, d’espionner mon peuple et le monde entier, toi, tu as le droit d’espionner ton peuple et le monde, mais pas chez nous, OK !<br /> American way of life.
gemini7
Apple est fabriqué en Chine, là, c’est le matériel conçu, design et fabriqué en Chine qui est visé, pas Apple, mais je crois que ton post était du second degré.
gemini7
« C’est l’ancien secrétaire à la Défense Robert Gates qui l’affirme : la France est « le plus compétent » voleur de technologies américaines derrière la Chine. »<br /> French RG, 2ᵉ espion après la Chine ? On sait maintenant d’où vient le fameux camembert, des USA, les Français l’ont piqué aux ricains. ^^ —&gt;[_]
Joeee
keyplus:<br /> bof les chinois feront de meme avec produit américians<br /> Justement, c’est déjà fait, dans la news :<br /> empêchant par exemple les entreprises américaines de vendre du matériel aux sociétés chinoises considérées comme dangereuses pour la sécurité nationale.<br /> En réponse à cette interdictin aux entreprises US de vendre en Chine, les US font pareil.<br /> Nous devrions faire pareil notamment pour attribuer les bonus uniquement aux voitures électriques européennes, tout comme le protectionnisme de la Chine et des USA. Ce sera un peu plus cher pour nous au début mais ensuite on développera notre équipe comme la Chine et les US.
aladin_78
Nous devrions surtout pratiquer le protectionisme tout comme les autres grandes puissances et contrôler tout ce qui entre sur le territoire et faisant parti de structures/systèmes critiques.<br /> L’Europe ne devrait pas être un lieu ouvert aux 4 vents mais ou l’on protege les citoyens et entreprises européennes. Le libéralisme est ses promoteurs ont réalisé exactement l’inverse pour des raisons de profit immédiat.
petilu
Vous ne devez pas bien connaître l’industrie automobile.
Maspriborintorg
Les interdictions des USA sont uniquement pour protéger leurs entreprises sous le prétexte de l’espionage.<br /> Dans le cas de la 5G, avant que Ericsson, Nokia ou des fabricants américains sorte un premier produit, la Chine avait déjà installé 1,4 millions d’antennes 5G avec le matériel associé (serveurs etc). Donc sans les sanctions anti-Chinoises, les fabricants occidentaux ne pouvaient régater. En Chine, rien que le marché intérieur est plus grand que le reste du monde (à part l’Inde).
Maspriborintorg
Vu dans une émission TV US: C’est les USA qui ont inventé la Vodka et les Russes ont copié…
Voir tous les messages sur le forum