Google surveillerait ses employés lorsqu'ils se réunissent... notamment dans le cadre syndical

Yvonne Gangloff Contributrice
24 octobre 2019 à 12h06
0
Google Search_cropped_900x900

Le géant utiliserait une extension de calendrier pour surveiller ses employés se rassemblant pour planifier des manifestations ou échanger, dans un cadre syndical.

Les employés de l'entreprise accusent leur patron d'avoir créé un outil de surveillance, caché derrière cette extension, pour garder un œil sur les réunions syndicales. Une accusation réfutée par Google.

Une extension installée sur l'ensemble des ordinateurs pour une surveillance interne

Selon les accusations formulées, l'extension signalerait ainsi à la direction de Google toutes les réunions planifiées de plus de 100 personnes. Celles-ci sont en effet considérées comme susceptibles de concerner l'organisation de manifestations ou autres discussions syndicales, alors surveillées par Google.

Un document obtenu par Bloomberg, pointe notamment du doigt une conduite contraire à l'éthique de la part de cadres de Google, qui auraient demandé à une équipe de développer cette extension avant de l'installer sur l'ensemble des PC de l'entreprise, pour un usage de surveillance interne.

Des faits permettant aux employés d'affirmer que leur patron tente de limiter l'engagement et le pouvoir syndical de ses salariés.

Selon Google, un outil pour « aider à réduire les spams au sein du calendrier »

Alors que des employés ont émis des doutes quant à la pertinence de cet outil, en cours de construction, pour l'organisation de l'entreprise, d'autres se sont vu interdire l'accès aux informations liées au projet.

Les faits relatés par les employés sont néanmoins réfutés par Google et plus précisément sa maison-mère, Alphabet. Le géant américain indique que l'extension « est en cours de préparation depuis plusieurs mois et a été soumise à un examen standard des aspects légaux, du respect de la vie privée et de la sécurité ».

La firme précise également que l'outil n'a pas pour but de communiquer d'informations sur l'organisation de réunions. Son principal objectif serait plutôt la « réduction des spams au sein du calendrier », ce qui permet également à Google de rappeler à ses employés d'être attentif à l'envoi d'invitations automatiquement ajoutées aux calendriers des autres.

Google et les réunions syndicales : une relation tendue

Cette accusation intervient alors même que, plus tôt cette semaine, la direction de Google à Zurich a tenté d'empêcher une discussion syndicale menée par des employés, en organisant à la place sa propre discussion sur le droit du travail.

À noter que depuis 2016, la syndicalisation des employés de Google s'organise activement, notamment pour initier des changements dans la gouvernance.

Source : The Verge
Modifié le 24/10/2019 à 12h06
23 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top