Google menace de ne plus référencer la presse française

01 juin 2018 à 15h36
0
A défaut de trouver un accord avec le gouvernement français, le géant californien Google menace de fermer l'édition française de son service d'actualités.

00B9000004911224-photo-google-logo-icon-sq-gb.jpg
Le mois dernier, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti souhaitait ouvrir le débat concernant la création d'une éventuelle taxe pour les services de référencement qui éditorialisent les contenus publiés par les magazines web d'informations. Bien entendu, avec son site d'actualités, Google est déjà en ligne de mire des médias français, lesquels soutiennent la mise en place de cette taxe.

De son côté la firme de Mountain View a envoyé un courrier au gouvernement en expliquant que son service serait tout bonnement retiré du pays si elle devait s'acquitter d'une quelconque taxe. Dans cette lettre, rapportée par l'AFP, le géant californien explique qu'il se verrait alors « contraint de ne plus référencer les sites français ».

Google estime que cette loi, si elle venait à être votée, n'aurait pour ambition que « d'interdire le référencement non rémunéré (et) aboutirait à limiter l'accès à l'information ». Surnommée la Lex Google celle-ci prévoit de pénaliser les administrateurs de sites de référencement à 3 ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende.

Dans sa lettre Google rappelle que son service d'actualités génère quatre milliards de clics chaque mois pointant vers les pages des éditeurs français.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft : résultats en recul... en attendant Windows 8 ?
VLC 2.0.4 s'ouvre au codec Opus et corrige divers bugs
Joe Mobile : lancement le 23 octobre par SFR
Les ventes de PC en chute de 13% en Europe ce trimestre
Virgin Mobile baisse le prix de ses forfaits Extaz et propose un nouvel illimité
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page