Facebook et Google veulent construire deux nouveaux câbles sous-marins pour connecter l'Asie du Sud-Est

Singapour (© Alexandre Boero pour Clubic)

Les deux entreprises, très actives sur le marché des câbles sous-marins ces dernières années, se fixent l'objectif d'améliorer les télécommunications entre l'Amérique du Nord et l'Asie du Sud-Est.

Après s'être concentrés sur l'Europe ou l'Afrique ces derniers mois, les géants américains Google et Facebook semblent avoir mis le cap sur l'Asie du Sud-Est. Les deux groupes ont monté un projet avec des sociétés régionales de télécommunications pour améliorer l'accès internet en Indonésie ou à Singapour, en installant deux câbles sous-marins connectant les deux continents. Facebook veut ainsi effacer le revers subi un peu plus loin, à Hong Kong, où le réseau social a retiré il y a quelques jours - pour des raisons politiques - sa demande de permis de construire qui visait à installer un câble sous-marin transpacifique censé relier Hong Kong à la Californie.

Bifrost et Echo, pour relier l'Amérique du Nord à l'Asie du Sud-Est

Les deux câbles sous-marins prendront le nom de Bifrost (en référence à la mythologie nordique, les amateurs d'Assassin's Creed Valhalla peuvent en témoigner), et Echo. Ils devraient vraisemblablement être les deux premiers câbles à passer par la mer de Java, peu profonde, pour ce qui constitue un nouvel itinéraire.

L'installation des deux câbles géants devrait augmenter de 70 % la capacité sous-marine globale dans la zone, comme l'indique Facebook, qui a refusé d'évoquer le coût (sans doute pharaonique) des futurs travaux. Ces câbles seront en tout cas bien les premiers à relier directement l'Amérique du Nord et certaines régions importantes d'Indonésie, quatrième pays le plus peuplé du globe.

Le câble Bifrost devrait être opérationnel d'ici 2024. Il sera posé en partenariat avec Telin, la filiale internationale de Telkom Indonesia, ainsi que le conglomérat singapourien Keppel, qui investit majoritairement à Singapour, mais aussi en Chine et au Qatar. L'autre câble, Echo, est déjà en cours d'installation, et il pourrait être mis à disposition de ses utilisateurs d'ici 2023. Google et l'opérateur télécom de Jakarta, XL Axiata, sont partenaires sur ce projet.

Facebook compte sur le marché indonésien

Facebook mise très gros sur ces deux câbles, qui doivent encore attendre une approbation réglementaire avant d'être définitivement conjugués au futur, puisque l'Indonésie fait partie des cinq plus gros marchés de la firme de Mark Zuckerberg, qui compte 7 Indonésiens sur 10 connectés au Web (sur 270 millions). Mais seuls 10 % des locaux se connectent à l'aide d'une connexion haut débit.

Aujourd'hui encore, une partie importante de l'Indonésie n'est pas couverte. Facebook avait déjà annoncé, en 2020, vouloir déployer 3 000 kilomètres de fibre optique dans le pays, dans une vingtaine de villes, avec l'installation de bornes Wi-Fi publiques.

Source : BBC

Modifié le 31/03/2021 à 08h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page