L'IA de votre appareil photo pourrait bientôt retirer les ombres des visages

31 août 2020 à 09h32
9

Les amateurs de portraits et autres selfies connaissent bien les problèmes que la lumière peut poser sur la qualité de leurs clichés. En extérieur, il suffit d'une soudaine éclaircie pour que le soleil amène une ombre disgracieuse sur votre visage.

Des chercheurs de l'Université de Berkeley se sont penchés sur la question. Dans un projet mené conjointement avec Google, ils ont mis au point une IA capable de détecter et de corriger les ombres indésirables.

Correction de lumière

L'algorithme repose sur la classification des ombres. Les chercheurs l'ont exercé à distinguer les ombres projetées par d'autres éléments que le corps de la personne elle-même (son nez, par exemple).

L'IA détermine où se trouvent les sources de lumière (points rouges), puis elle apporte des corrections là où c'est nécessaire (points jaunes) © Université de Berkeley

L'IA apporte ensuite des corrections spécifiques à chacune de ces deux catégories, supprimant les ombres étrangères et adoucissant les ombres du visage. Le logiciel s'applique également à ajuster les conditions d'éclairage, tout en cherchant à préserver au maximum le caractère de la photo d'origine.

Dans la plupart des cas, le résultat est très réussi, les ombres étant grandement adoucies et l'ambiance générale de la photo étant respectée.

Une fonctionnalité plutôt adressée aux smartphones

L'initiative devrait toutefois intéresser essentiellement les possesseurs de smartphones. En extérieur, les professionnels de la photographie préféreront sans doute des compositions qui, d'emblée, ne comptent pas d'ombres, ou choisiront de réaliser leurs corrections eux-mêmes.

© Université de Berkeley

Par ailleurs, les chercheurs reconnaissent eux-mêmes que leur IA présente des limites. Dans leur communiqué, ils expliquent notamment : « Lorsque les ombres étrangères contiennent de nombreuses structures finement détaillées (sous-représentées lors de l'entraînement de l'IA), notre résultat peut conserver des résidus visibles de celles-ci ».

Ils ajoutent : « Notre modèle suppose que les ombres appartiennent à l'une des deux catégories ("étrangère" et "faciale") mais ces deux catégories ne sont pas toujours entièrement distinctes et faciles à séparer. Pour cette raison, des ombres faciales suffisamment dures peuvent être détectées par erreur et supprimées par notre modèle de suppression des ombres étrangères ».

Le logiciel reste toutefois intéressant. Les chercheurs ne disent pas ce qu'il doit advenir de cette IA. Mise au point en collaboration avec différents acteurs de Google, peut-être sera-t-elle intégrée dans de futurs appareils du géant américain.

Modifié le 31/08/2020 à 09h44
9
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top