Apple, Tesla et d’autres poursuivis pour exploitation d’enfants dans les mines de cobalt au Congo

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
16 décembre 2019 à 09h35
0
iPhone lithium ion batterie
© iFixit

Apple, Google, Tesla, Microsoft et Dell sont directement ciblés par une class action déposée hier aux États-Unis pour le compte de plusieurs plaintifs de la République Démocratique du Congo.

En cause ? L'hypocrisie dont font preuve ces Big Tech, en continuant de s'approvisionner en cobalt dans des mines congolaises exploitant sans vergogne des enfants.

Jouer avec les mots

« Les jeunes enfants qui exploitent le cobalt ne sont pas seulement forcés de travailler à plein temps à des postes très dangereux, au détriment de leur éducation et de leur avenir, lit-on dans la plainte déposée hier dans le District de Columbia (États-Unis), ils sont régulièrement mutilés et tués par des effondrements de tunnels et autres dangers connus comme inhérents à l'exploitation du cobalt en RDC ».

Dénonçant la cupidité et le cynisme des grandes entreprises promptes à remiser leur éthique au placard, les plaintifs se réservent le droit d'ajouter d'autres noms à la liste des accusés. Leur objectif étant d'obtenir des compensations financières pour les mineurs, ainsi qu'un financement de la part de ces grandes entreprises pour « des soins médicaux appropriés », ainsi que des actions concrètes pour limiter les impacts environnementaux néfastes, causés par le minage de cobalt.

Pour s'en tirer à bon compte avec leur conscience, Apple, Google, Tesla, Dell et Microsoft jouent avec les mots, et misent pleinement sur les euphémismes. Dans la communication des Big Tech, « ces travailleurs sont officiellement inclus dans les "mineurs artisanaux" pour couvrir le fait qu'ils travaillent dans de larges cercles informels parmi lesquels de jeunes enfants se rendent dans les zones où l'on trouve du cobalt et utilisent des outils primitifs pour creuser [ ... ] », poursuit la plainte.

Rien ne bouge

À défaut d'avoir commenté cette nouvelle affaire, qui place l'entreprise face à ses responsabilités, Apple doit se souvenir avec amertume que ce n'est pas la première fois qu'elle est épinglée pour son manque de « sélectivité » concernant ses fournisseurs de cobalt — un métal essentiel pour la conception des batteries lithium-ion qui équipent nos appareils électroniques.

En 2016, un rapport d'Amnesty International mettait en exergue les manquements évidents aux Droits de l'Homme dont se rendaient coupables les mines d'extraction en République Démocratique du Congo et les entreprises qui s'y fournissent... Tout en concédant que la chaîne d'approvisionnement était si opaque qu'il était très complexe pour ces dernières de savoir exactement qui avait effectivement déterré le cobalt dans la mine.

Un argument qui arrange bien les GAFAM, et dont Apple s'était saisi à l'époque pour défendre son image d'entreprise propre et responsable. « Le travail des enfants n'est jamais toléré dans notre chaîne d'approvisionnement et nous sommes fiers d'avoir mené l'industrie à introduire de nouveaux garde-fous à ce sujet, déclarait l'entreprise à la BBC au moment des faits. Nous évaluons actuellement des douzaines de matériaux différents, dont le cobalt, dans l'objectif d'identifier les risques environnementaux et les problématiques de travail, tout en gardant à l'œil les opportunités pour Apple d'apporter des changements concrets, responsables et à grande échelle ».

Via : Apple Insider
Modifié le 16/12/2019 à 10h34
64
25
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Xiaomi présente le 70mai A1, un nouveau scooter électrique à petit prix
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top