🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Apple lance un programme pour enseigner le développement avec son langage Swift

24 octobre 2018 à 17h55
7
Apple programme apprentissage

En collaboration avec la jeune pousse française Simplon, Apple va lancer un tout nouveau programme d'apprentissage destiné à enseigner les bases de son langage de programmation Swift.

Les chiffres fournis par le Conseil d'orientation pour l'emploi et la Commission européenne semblent avoir poussé Apple à réagir : 80 000 travailleurs manquent actuellement dans les domaines de l'informatique et de l'électronique selon le premier, quand neuf emplois sur dix nécessiteront des compétences numériques dans notre futur proche, d'après le second, peut-on lire dans un communiqué de presse publié par la marque à la pomme.

Une start-up française au cœur du projet

De ce fait, le groupe californien a imaginé un tout nouveau programme d'apprentissage - Foundation - dont l'objectif sera de transmettre les bases de Swift, créé par Apple et destiné à développer des applications mobiles sur le système d'exploitation iOS. Il sera lancé à Paris et à Lyon en janvier 2019, le programme s'étendra ensuite dans d'autres agglomérations françaises pour bénéficier à plus de 1600 personnes au total.

L'objectif de Foundation est simple : pendant quatre semaines, les apprentis codeurs tenteront de se familiariser avec le monde du développement d'applications mobiles et chercheront à acquérir des compétences pratiques. Pour ce faire, le fabricant américain s'est rapproché de Simplon, une jeune pousse tricolore basée à Montreuil (région parisienne) spécialisée dans le domaine de l'apprentissage de la programmation.

« Nous sommes ravis de travailler avec Simplon et nous espérons que ce nouveau programme ouvrira des portes aux personnes de tous âges et de toutes origines pour leur permettre d'occuper des postes passionnants dans le développement de logiciels », a déclaré Tim Cook, le PDG d'Apple.

Améliorer les opportunités d'emploi

« Nous pensons que le code est le meilleur levier pour aider les gens à changer leur destin », a de son côté précisé Frédéric Bardeau, président de Simplon. Et de poursuivre : « Grâce à ce partenariat, Simplon offre une opportunité incroyable d'améliorer les opportunités d'emploi des apprenants en ajoutant à son programme le développement d'applications mobiles et les compétences UX / UI, qui sont très demandées sur le marché du travail ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
os2
ben voyons voir si avec 4 semaines tu as des compétences… peut-être pour faire un hello world…
KlingonBrain
“80 000 travailleurs manquent actuellement dans les domaines de l’informatique et de l’électronique”<br /> Mais oui, bien sûr…<br /> Tout le monde peut aller sur des plateformes de travail en ligne pour voir combien d'indépendants s’écharpent pour le moindre projet.<br /> Et rappelons que beaucoup d’entreprises dans ce domaine ne veulent pas embaucher au dessus d’un certain age. Et après, ça joue les pleureuses.<br /> Si vraiment des entreprises ont de l’activité rentable, qu’elles cessent de se plaindre en attendant tout de l’état providence(et de nos deniers publics). Il suffit qu’elles payent des formations à des chômeurs.<br /> Mais la réalité, c’est qu’en France, on fabrique encore une énième bulle de Start-up moulin à vent qui ne produisent que de la com et n’embauchent que des stagiaires.
manu0086
D’accord en partie mais ça change tout doucement… les entreprises mettent de plus en plus de moyens dans le développement.<br /> Et ce qui est certain, c’est que les dés séniors qui ont vraiment des compétences demandées (pas celles d’autrefois), n’ont aucun problème à trouver un poste, encore faut-il vouloir/pouvoir bouger.
Pierro787
Tout à fait d’accord avec OS2. Espérer trouver du boulot comme programmeur après 4 semaines de cours de codage, c’est n’importe quoi…
KlingonBrain
“les entreprises mettent de plus en plus de moyens dans le développement”<br /> Ca fait plus de 20 ans qu'on raconte ça, c'est de la com. En France les entreprises payent beaucoup de taxes, elles ont relativement peu de moyen. Leur obsession, c’est avant tout de limiter le coût de leur masse salariale. On fait surtout de l'informatique bas de gamme, vite fait, mal fait. Et les entreprises veulent un flux continu et abondant de main d'oeuvre pas chère.<br /> Le fait de crier à la pénurie pour obtenir la surabondance et un marché de l'emploi déséquilibré en faveur des employeurs est une technique des syndicats patronaux vielle comme le monde.<br /> “les dés séniors qui ont vraiment des compétences demandées (pas celles d’autrefois), n’ont aucun problème à trouver un poste, encore faut-il vouloir/pouvoir bouger.”<br /> Ca, c’est une vieille légende urbaine. Si un jour tu est au chomage, tu verra que tu t'adaptera quel que soit ton age.<br /> La vraie réalité, c’est que sur l’informatique bas de gamme ou l’essentiel, c’est de pisser du code très vite, un sénior travaille moins vite et qu’il met plus de temps à s’adapter. Il est par ailleurs moins naïf et moins "pressurisable".<br /> Si les entreprises ne les embauchent pas, c’est logiquement parce qu’elles trouvent assez de jeunes pour couvrir leurs besoins.<br /> En informatique, je connait des boites qui ne tournent presque qu’avec des stagiaires. Il faut réaliser que si la pénurie de ressources humaines était une vraie réalité, ça ne pourrait tout simplement pas exister…
manu0086
Sauf que ces boites avec pleins de stagiaires( j’en connais aussi), elles produisent rarement qq chose de qualité… le problème ne se situe pas au niveau du dév mais des faibles attentes des clients qui préfèrent rarement payer pour la qualité et se contentent du minimum au plus petit prix.
KlingonBrain
@manu0086 : Tout à fait d’accord.<br /> Ce que je voulais dire, c’est que le fait de trouver du personnel à bas coût, voir gratuitement prouve l’absence totale de pénurie. Cela démontre plutôt qu’on est déjà dans l’excès inverse, c’est à dire la surabondance de main d’oeuvre.<br /> Si on forme encore des gens, on va vers un écroulement par la précarisation. Le niveau de qualité va encore baisser. L’excellence va disparaître parce que les informaticiens d’expérience vont changer de métier.<br /> On va juste dépenser une montagne de pognon inutilement dans une fuite en avant dans la formation pour tenter de former des gens plus vite que ceux qui quitteront le secteur. Et au final, on obtiendra un monde de l’informatique sinistré ou tous les informaticiens compétents auront arrêtés ou seront partis ailleurs.<br /> Il y a des domaines ou l’industrie à joué à ça. A force de jouer à casser les prix, maintenant, maintenant ils ne trouvent plus le moindre personnel compétent.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Jeu concours Nanoleaf : les résultats !
Les studios hollywoodiens se regroupent pour développer des technologies open-source
Honor tease son Magic 2 et son assistant vocal, le fort bien nommé YoYo
Aptoide gagne son procès contre Google, et ça va faire date
Yahoo va devoir payer 50 millions de dollars pour violation massive des données
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page