Apple profondément offensé par le docu de la BBC

19 décembre 2014 à 17h10
0
Une équipe de BBC Panorama a réussi à infiltrer une des usines chinoises avec lesquelles Apple sous-traite : Pegatron. Le résultat des investigations, diffusé sur la BBC dans un documentaire intitulé « Les promesses brisées d'Apple », n'a visiblement pas laissé la marque à la pomme indifférente.

On se rappelle du remous qu'a fait dans nos contrées le documentaire de Cash Investigation sur les fabricants de smartphones en général. Mais quand la cible s'appelle Apple, et que la plume est portée dans la plaie par la BBC, la réaction ne se fait pas attendre. Jeff Williams, vice président des opérations chez Apple, a envoyé une réponse par email aux quelques 5 000 employés d'Apple que compte le Royaume Uni.

Le courrier commence de cette manière : « Comme beaucoup d'entre vous, Tim et moi-même avons été profondément offensés par l'idée qu'Apple pourrait ne pas tenir ses engagements auprès de travailleurs de notre chaîne logistique ou tromper nos clients de quelque façon que ce soit ». Il faut dire que les chefs d'accusation sont lourds, comme on peut le voir dans cet extrait du documentaire.



BBC Panorama signale le cas d'un travailleur qui enchaîne 18 jours d'affilé sans journée de repos. Et des journées chargées, généralement de 12 h (les deux douze au lieu des trois huit) où les employés s'endorment sur les lignes d'assemblage des iPhone 6. Parfois, le compteur quotidien grimpe même jusqu'à 16 h ! Les journalistes rencontrent même des salariés qui une fois de retour aux dortoirs ne prennent pas le temps de manger parce qu'ils veulent juste dormir... Les exemples pris pour illustrer les conditions de travail chez Pegatron sur les chaînes de production d'Apple sont alarmants si avérés. En poussant jusque chez les sous-traitant des îles d'Indonésie, les journalistes de la BBC Panorama auraient même trouvé des travailleurs enfants à la mine, dont un de 12 ans. De quoi choquer les esprits, mais Apple ne se démonte pas.

01F4000007824367-photo-79817015-kidface.jpg
Rainto, 12 ans, travaille dans une mine d'étain

Pour sa défense, Apple précise que le problème de l'extraction de l'étain en Indonésie a déjà été identifié, et même reconnu publiquement. Des dizaines de milliers d'artisans mineurs vendent leur étain à des intermédiaires, qui revendent à des fonderies, qui livrent des fournisseurs de composants, qui vendent au monde entier. A la base, il y a beaucoup d'abus (enfants travailleurs), et un peu partout de la corruption. Le constructeur ajoute qu'il avait deux choix, en gros quitter l'Indonésie ou améliorer les choses.

“ Apple ne cherche pas à améliorer les conditions de travail ? Rien ne saurait être plus éloigné de la vérité. ”

Et il a retenu la solution la plus courageuse, à savoir cofonder un groupement de travailleurs de l'étain indonésien qui cherche à responsabiliser les fonderies, et par voie de conséquence les mineurs. Jusqu'ici, Apple parle au présent, mais d'un coup le conditionnel revient, montrant que les solutions ne sont pas toutes trouvées. « Ca pourrait passer par une approche du style "emballer et étiqueter" les matériaux légalement extraits, une approche qui a fait ses preuves au fil du temps en RDC »

Et pour les conditions de travail dans les chaînes de production de Pegatron ? Apple rétorque « Nous ne connaissons aucune autre société qui fasse autant qu'Apple pour assurer des conditions de travail justes et sûres, pour découvrir et comprendre les problèmes, pour arranger et assurer un suivi quand un problème surgit, et pour montrer de la transparence dans les opérations de nos fournisseurs ». Et Jeff Williams poursuit ainsi : « Le rapport de Panorama sous entend qu'Apple ne cherche pas à améliorer les conditions de travail. Laissez-moi vous dire, rien ne saurait être plus éloigné de la vérité. »

“ Nous ne nous reposerons pas tant qu'il restera des personnes dans notre chaîne logistique qui ne seront pas traitées avec le respect et la dignité qu'elles méritent ”

La sentence est illustrée de quelques exemples. Apple commence par rappeler qu'il y a quelques années, la grande majorité des travailleurs de la chaîne logistique travaillait plus de 60 heures par semaine, parfois même plus de 70 heures. Apple aurait décidé de suivre avec précision les emplois de temps de plus d'un million d'employés et d'entreprendre les actions adéquates en fonction des relevés pour arriver cette année à un taux de conformité de 93% sur la limite des 60 heures de travail hebdomadaire. Apple ajoute avoir récupéré 20 millions de dollars des sommes extorquées aux travailleurs par des marchands de main d'oeuvre qui confisquaient les passeports des employés. Et il termine en rappelant que plus de 750 000 personnes ont bénéficié de programmes éducatifs mis en place par Apple au sein des entreprises où les produits de la firme sont fabriqués.

Jeff Williams termine ainsi : « Nous savons qu'il existe de nombreux problèmes là-bas, et nous n'en avons pas encore terminé. Mais nous ne nous reposerons pas tant qu'il restera des personnes dans notre chaîne logistique qui ne seront pas traitées avec le respect et la dignité qu'elles méritent. » Quelque chose nous dit qu'ils ne sont pas prêts de trouver le repos chez Apple... eux non plus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top