Conditions de travail : Pegatron pas meilleur que Foxconn

01 juin 2018 à 15h36
0
L'association de défense des travailleurs chinois China Labor Watch a pointé du doigt les conditions de travail au sein du sous-traitant d'Apple Pegatron. Pour elle, le code de bonne conduite de Cupertino n'est pas respecté.

0104000005393623-photo-logo-apple-gb.jpg
Fin mai, le Wall Street Journal révélait qu'Apple prenait ses distances avec Foxconn. La firme de Cupertino a souvent été pointée du doigt vis-à-vis des conditions de travail imposées par ses sous-traitants. Il semblerait que le bilan ne soit pourtant pas plus glorieux pour Pegatron, avec qui Cupertino souhaiterait davantage collaborer. Heures interminables, locaux insalubres, travail de mineurs. Les conclusions du rapport publié par China Labor Watch sont particulièrement sévères. Trois usines sont pointées du doigt, en ce qu'elles violent le droit du travail chinois.

Au total, l'association a constaté 86 violations au droit du travail international ou chinois, dont 36 violations légales et 50 éthiques. Les heures de travail interminables pour commencer, alors que la loi fixe un seuil maximal de 48 heures par semaine. Cette disposition est largement ignorée en Chine, Apple a fixé de son côté une limite hebdomadaire de 60 heures. En réalité, China Labor Watch parle d'un temps de travail de 66 à 69 heures par semaine, dans la majorité des cas.

L'association a par ailleurs relevé des discriminations à l'embauche, portant sur certaines origines (Tibétains, Ouïghours, etc), ou sur certains critères. Les candidats à l'embauche trop petits, âgés de plus de 35 ans ou les femmes enceintes ne passent généralement pas la porte de l'usine. Mais encore, les travailleurs âgés de moins de 18 ans ne voient pas leurs conditions et leur temps de travail aménagés, de même qu'un recours abusif de stagiaires, payés au lance-pierre, a pu être constaté. Il est en réalité difficile d'être exhaustif, tant les accusations de l'association sont nombreuses.


Après la publication du rapport, Pegatron a fait savoir que la firme prenait ces allégations « très au sérieux », relate Reuters. « Chaque jour, nous nous efforçons de faire mieux que le précédent pour nos employés. Ils sont le coeur de notre activité », a ainsi déclaré le PDG du groupe, Jason Cheng.

De son côté, Apple fait savoir que le rapport contient des accusations qui n'avaient jusqu'à présent pas été relevées et que de nouvelles investigations seraient menées. « Si nos audits démontrent que des employés n'ont pas été rémunérés à hauteur du temps travaillé, nous exigerons que Pegatron les rembourse intégralement », a fait savoir la firme.

Les photos publiées par China Labor Watch sont souvent choquantes. Elles montrent des travailleurs épuisés, un autre au bras brûlé par des produits chimiques, sans compter des dortoirs insalubres, pleins de saleté et d'humidité. Ce travail a pu être effectué en infiltrant trois personnes dans les usines du sous-traitant chinois de mars à juillet, en menant 200 entretiens avec des employés en dehors de leur lieu de travail.

Dimanche, le site Tùaw, qui traite exclusivement de l'actualité d'Apple, annonce que la firme a mis en place un comité consultatif universitaire sur la question des conditions de travail concernant Apple et ses sous-traitants.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Amazon recrute 5 000 personnes aux États-Unis
Attaque de smoothie sur des comptes Instagram piratés
Toshiba lance un Ultrabook 15 pouces abordable
Samsung préparerait deux nouvelles tablettes de 10,1 et 12,2 pouces
Smartphones: Nokia attend davantage d'efforts de Microsoft
Piégé par un malware, un possesseur de contenu pédophile se rend lui-même aux autorités
Google teste un service de traduction en temps réel très précis
Live Japon : de l'écrasante puissance technologique américaine
Revue de Web : comment jouer Halo à la guitare sur la plage
Infos US de la nuit : Microsoft produit trop, Fin de Google+ Local, un service caché Android 4.3
Haut de page