Snap et Facebook continueraient de traquer les internautes à leur insu sur iOS

13 décembre 2021 à 10h30
7
Apple vie privée © © Apple
© Apple

Près de sept mois après le déploiement de l’App Tracking Transparency (ATT) sur iOS, certaines applications continuent de suivre les activités des utilisateurs en exploitant une faille dans les règles d’utilisation du système d’Apple. 

« L’App Tracking Transparency vous permet de choisir si une application peut suivre votre activité sur les applications et sites web d'autres entreprises à des fins de publicité ou de partage avec des courtiers en données », écrit Apple sur son dispositif, largement promu pour mettre en avant la sécurité des appareils iOS. 

Une définition trop floue

Selon le média The Information, l’ATT n’est toutefois pas fiable à 100 %. Bien que 80 % des utilisateurs aient refusé le suivi pour au moins une application, Snapchat continuerait de traquer ses millions d’usagers et de cibler ses publicités. Pour y parvenir, le réseau social exploite une définition floue présente dans la description de la fonctionnalité. 

Les règles d'Apple disposent en effet que les pratiques de suivi interdites comprennent la mise en relation des « données relatives à l'utilisateur ou à l'appareil » d'une application avec des informations similaires provenant d'autres applications afin de mieux cibler les publicités ou de mesurer leur efficacité. Cependant, la notion de mise en relation n’est pas définie par la firme de Cupertino. Snapchat a ainsi créé une alternative baptisée Advanced Conversations lui permettant de « recevoir des informations détaillées de la part des sociétés de publicité sur les activités des utilisateurs individuels de l'iPhone ». Avec ces informations, Snapchat peut savoir si les publicités sont efficaces. 

La plateforme assure que cette manière de faire ne viole pas l’App Tracking Transparency , car « les personnes qui ont vu une publicité sur Snapchat et les choses qu'elles ont fait dans d'autres applications par la suite sont brouillées grâce au cryptage, de sorte qu'elles ne peuvent pas être reliées à un individu », explique le média. 

Google et Facebook également dans le coup

Des méthodes similaires, qui permettent également de récupérer et d'analyser les données liées à la publicité et d’en fournir les résultats aux annonceurs, ont été mises en place par Google et Facebook. Pour rappel, la firme de Mark Zuckerberg s’était montrée très véhémente à l’encontre de l’ATT . Elle avait en effet affirmé qu’elle représentait une menace pour les petites entreprises et était allée même jusqu’à menacer Apple de poursuites judiciaires. 

De son côté, la marque à la Pomme déclare que l'entreprise a « reçu un fort soutien des défenseurs de la vie privée et des régulateurs », et affirme que « les données d'un utilisateur lui appartiennent et qu’il devrait pouvoir décider s'il veut partager ses données et avec qui ». Selon Brian Bowman, P.-D.G. de l’entreprise spécialisée en marketing consumer acquisition, les annonceurs ont perdu entre 15 et 20 % de leurs revenus depuis l’arrivée de l’ATT.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Neophus975
Non !!! les gafam ne sont pas comme ça voyons !!! :troll:
HAL1
En l’occurence, Apple semble bien se moquer que les applications pistent les utilisateurs ou non :<br /> iGeneration<br /> iOS : le blocage du suivi publicitaire a des limites qu'Apple semble tolérer<br /> Malgré l'instauration depuis iOS 14 d'une option de refus du suivi des utilisateurs par leurs apps, certains éditeurs dont Facebook ou Snapchat peuvent continuer d'exploiter certaines de ces informations, avec semble-t-il l'accord tacite d'Apple....<br /> L’important pour elle c’est de pouvoir communiquer dans son marketing que sa plate-forme elle est trop plus mieux.<br /> Bref, rien d’étonnant…
ar-s
Je ne vois rien de choquant. Apple veut simplement être le seul à monétiser les données privées de son echo système tout en faisant genre de protéger ses utilisateurs.<br /> Ils sont trop fort.
Nervantoss
Ils sont pas mal aussi en face, ça pointe la menace sur les petites entreprise, Facebook et Google défenseur des petites entreprises bref combat de hyènes… qu’importe qui gagne nous sommes perdant
steeven_eleven
Depuis que je suis revenu sur iPhone, le monde a changé, beaucoup moins de pub ciblée et surtout fini les “vous étiez la il y a 3 jours”, “affinité de xx%”. Ouais ben je sais ce que j’aime pas besoin de Google pour me le dire.
Peggy10Huitres
«&nbsp;à leur insu sur iOS&nbsp;»<br /> À l’insu de leur plein gré …
jcc137
Vous perdez quoi ? Si vous pensez que vos données, c’est-à-dire les infos sur les lieux que vous fréquentez, les produits que vous achetez, les commerces chez qui vous communiquez, valent une fortune, proposez-leur un contrat sous peine de ne plus utiliser leur application. (sourire…)
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

100Go à moins de 7€, c'est le meilleur forfait mobile du moment !
vivo : un zoom périscopique 5x équiperait le futur NEX 5 de la marque
Les Samsung Galaxy S22 inaugureront un nouveau verre de chez Gorrilla Glass
realme 9 Pro : on en est au point où ce sont les croquis qui fuitent maintenant
Samsung Galaxy Tab S8 : grosse fuite avant la conférence, tous les modèles seront sous Snapdragon 8 Gen 1
On connait le prix européen des Redmi Note 11 (et il est moins doux que prévu)
Lancement global imminent pour les Xiaomi 12 et 12 Pro ? Les smartphones repérés chez un vendeur indonésien
2021 : l'humain passe en moyenne 4,8 h sur son smartphone par jour
realme ne mettra pas à jour, vers Android 12, sa tablette vieille de 4 mois
Pixel Fold : Google n'oublie pas son futur pliable si on en croit les ligne du code d'Android
Haut de page