Apple a tenté de faire tourner Flash Player sur iOS... avant de se raviser

29 avril 2021 à 15h30
10

Il fut un temps où Apple aurait travaillé avec Adobe sur l’intégration de Flash Player à iOS. Mais les performances n'étant pas au rendez-vous, Steve Jobs a finalement changé de plan de route.

À quelques jours de l’ouverture du procès opposant Apple et Epic Games, Scott Forstall, ancien dirigeant des équipes de développement logiciel d'Apple, a livré certaines dépositions portant notamment sur les prémices d’iOS.

Apple était bien disposée à l’intégration de Flash Player

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, dans les débuts de son iPhone , Apple souhaitait soutenir l’intégration de Flash Player sur iOS. La firme de Cupertino aurait effectivement essayé de travailler avec Adobe pour parvenir à rendre fonctionnel Flash sur iPhone.

Scott Forstall relate que, compte tenu de la conception de Flash, son intégration a déclenché « une tempête de virus sur Windows et même sur Mac ». Lorsque Apple a fait fonctionner Flash sur l’iPhone, les performances n’étaient pas au rendez-vous, poussant les responsables de l'entreprise à estimer qu'une telle intégration n'apporterait aucune valeur ajoutée aux possesseurs du smartphone.

Steve Jobs enterre les espoirs d’Adobe

Bien que la période précise durant laquelle Apple et Adobe auraient collaboré reste inconnue, Steve Jobs a écrit et publié sur le site d’Apple une lettre ouverte en 2010, nommée « Thoughts on Flash ». 

Dans cette dernière, l’ancien P.-D.G. détaillait les raisons pour lesquelles il ne comptait pas intégrer Flash à l’iPhone, marquant ainsi la fin des essais. Il avance le manque d’ouverture du logiciel, ses problèmes de fiabilité et de sécurité, son impact sur l’autonomie de la batterie, ou encore le fait que l’intégration des fonctionnalités de contrôle tactile soit loin d’être au point.

Toujours dans sa lettre, Jobs déclarait qu’il n’y aurait pas d’outil permettant la conversion d’applications Flash vers iOS, enterrant la technologie développée par Adobe.

Ce sont ces raisons qui ont poussé la marque à la pomme à prendre la décision d’utiliser HTML5 et des protocoles tiers, lui permettant de conserver le contrôle complet de son écosystème. 

Pendant plus de dix ans, Apple a continué dans la lancée de son ancien P.-D.G., refusant de s’orienter vers la solution logicielle développée par Adobe. La position prise par la marque ainsi que les caractéristiques propres au logiciel le conduisent à sa disparition, notamment accélérée par l’accroissement de l’industrie du mobile.

Source : Apple Insider

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Lastpass : que vaut cette solution de gestion de mots de passe automatique ?
Compteurs Linky : la CNIL met fin à la mise en demeure qui visait l'entreprise Engie
Metro Exodus : la mise à niveau PS5 / Xbox Series X|S arrive le 18 juin
Google Docs et Slides s’ouvrent à votre bibliothèque Adobe Creative Cloud
Les meilleures applications pour faire de votre iPad un ordinateur
Comment protéger un dossier par mot de passe sous Windows et macOS ?
Galaxy Tab A7 : Où acheter la tablette tactile de Samsung au meilleur prix ?
Avis RED by SFR : est-ce le meilleur forfait mobile sans engagement ?
Comment Shadow s'est retrouvé supprimé de l'App Store, pris entre Apple et l'xCloud de Microsoft
Bon plan VPN : Dernières heures pour la promo sur l'abonnement NordVPN à -68%
Haut de page