Microsoft change les politiques de son Microsoft Store pour se démarquer d'Apple

09 octobre 2020 à 11h32
13

Microsoft vient de publier une sorte de charte de bonne conduite, dotée de dix principes clés, pour son Windows Store. Ces promesses faites aux développeurs veulent « promouvoir le choix, assurer l'équité, et favoriser l'innovation ».

Il s'agit d'une réponse claire aux critiques faites à Google et Apple en matière de position dominante et de politique de gestion des applis sur leurs magasins respectifs, le Play Store et l'App Store. Microsoft s'appuie d'ailleurs largement sur les principes de la Coalition for Fairness App, récemment créée par Epic, Spotify et d'autres.

Les principes du Windows Store

Rédigé par Rima Alaily, vice-précidente de Microsoft, et publié ce jeudi 8 octobre, l'article de blog détaille dix principes destinés à promouvoir
l'équité et l'innovation sur le Windows Store, le magasin d'applis de Windows 10.

« Pour les développeurs de logiciels, les magasins d'applis sont devenus une porte d'entrée vitale pour les plateformes digitales les plus populaires. Nous et d'autres avons soulevé des questions et, parfois, exprimés des
inquiétudes sur les autres magasins d'applications. Cependant, nous reconnaissons que nous devrions pratiquer ce que nous prêchons
 »
écrit-elle en guise de justification et de préambule à cette liste.

Dans cette liste, justement, on retrouve un certain nombre de choses intéressantes. Microsoft promet de mettre au même niveau d'exigence ses propres applis et celles des développeurs tiers, et de leur appliquer « des tarifs raisonnables ». En réponse directe à la bataille Apple versus Epic, Microsoft promet aussi de ne pas bloquer des applis à cause du business model d'un développeur et son système de paiement in-app. L'entreprise promet également de ne pas utiliser les données non publiques d'une application d'un développeur pour la concurrencer sur son propre terrain.

La Coalition for Fairness App

En sus de ces principes, Microsoft explique un peu plus clairement sa démarche. « Windows 10 est une plateforme ouverte. Contrairement à d'autres plateformes numériques très populaires, les développeurs sont libres de choisir comment distribuer leurs applications. Le Microsoft Store est l'un de ces moyens » écrit Rima Alaily.

Plus loin : « Nous pensons qu'il est important d'avoir une discussion publique sur la manière dont les intérêts des développeurs et des propriétaires de plateformes sont équilibrés (…) Nous pensons que les principes de la CAF, et notre utilisation de ceux-ci, peuvent servir d'exemples productifs. »

La CAF, ou Coalition for Fairness App (Coalition pour l'équité des applications en français), est un regroupement de développeurs et éditeurs d'applications qui s'est créé la semaine dernière afin de défendre les droits des développeurs face, notamment, aux magasins d'applications. On y retrouve évidemment Epic Games, en pleine bataille contre Apple, mais aussi Deezer, Basecamp, Spotify, Proton Mail ou Blockchain.com.

Source : Microsoft

13
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

L'Ubisoft Club et Uplay fusionnent pour devenir Ubisoft Connect
Windows 10 20H2 (octobre 2020) : dates, nouveautés, tout savoir sur la mise à jour
L'éditeur Devolver Digital rachète Croteam (Serious Sam)
PayPal va proposer des paiements en crypto-monnaies dès 2021
Fortnite : le patch 14.40 réduit considérablement l'espace disque nécessaire
Le chargeur Apple MagSafe fonctionne aussi sur le Galaxy Z Fold 2 et le Google Pixel 5
DxO dévoile PhotoLab 4 : de nouveaux outils et du deeplearning au service de vos photos
Dropbox lance son offre Famille à 19,99€/mois
Ghost of Tsushima : une suite déjà en préparation ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
scroll top