Google veut renforcer sa commission de 30% sur le Play Store

28 septembre 2020 à 10h26
23
Play Store

Si ces derniers jours le modèle économique de l'App Store d'Apple fait l'objet de nombreux débats, Google n'est pas en reste. La firme Californienne pourrait elle aussi imposer une commission de 30 % sur les achats intégrés du Play Store.

Apple et Google entretiennent-ils un abus de position dominante ? C'est en tout cas l'avis de plusieurs éditeurs d'applications qui ont jusqu'à présent surtout pointé les pratiques d'Apple. Parmi eux, Epic Games, éditeur de Fortnite , a souhaité mettre en place son propre système de paiement critiquant publiquement les pratiques de la firme de Cupertino. En réponse, Apple a d'emblée dégainé son joker, bloquant le téléchargement de Fortnite pour iOS.

De son côté, Spotify , assujetti à cette règle depuis des années, a rapidement critiqué l'offre de souscription Apple One incluant le service concurrent Apple Music.

Google veut aussi sa part sur les achats intégrés

Or, aujourd'hui, Google s'octroie une commission de 30 % sur les achats d'applications payantes déployées au sein de son Play Store. Selon Bloomberg, la filiale d'Alphabet pourrait également augmenter sa part de revenus relative aux achats intégrés. Si cette règle est déjà en vigueur pour certaines applications, elle n'est toutefois pas appliquée de manière systématique. Selon une source proche du dossier, Google pourrait obliger les éditeurs « à utiliser le dispositif de paiement de Google pour le téléchargement de contenu in-app, les mises à niveau des jeux et les souscriptions ».

Il est intéressant de noter que jusqu'à présent, plusieurs éditeurs ont profité d'un flou dans les règlements du Play Store. Netflix, Spotify, Match, ou encore Epic Games contournent ainsi cette règle, proposant un dispositif de paiement tiers sur lequel Google n'a aucun contrôle. Spotify et Netflix, par exemple, redirigent les utilisateurs vers leur propre site de paiement.

Une période de grâce pour les éditeurs

Google devrait prochainement clarifier les conditions d'utilisation de son Play Store, à destination des développeurs. Selon Bloomberg, les applications ne les respectant pas ne seraient toutefois pas supprimées immédiatement ; leurs éditeurs disposeraient d'une période de grâce pour les mettre à jour avec le système de paiement de Google.

La semaine dernière nous rapportions que plusieurs société s'étaient rassemblées pour former la Coalition for App Fairness. Sur le site officiel, c'est surtout Apple qui est visé, mais à la lueur des ces récentes nouvelles, les choses pourraient prochainement changer.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
17
Sans_Plot
ça ferrait un paquet de pognon ça O_o
zeebix
Il faut qu’ils se méfient chez Google quand même, autant chez Apple il y a pas d’autres choix, sur Android il y a des store alternatifs qui n’attendent que à prendre la relève…
jereffuse
Ouaip mais tellement peu de gens le savent que Google serait quand même gagnant, ca prendrais des années avant que les gens réfléchissent.
notolik
Des gens utilisent régulièrement Netflix sur leur portables!?<br /> Mouais…
zeebix
Oui moi.
idhem59
Les éditeurs ont beau avoir l’embarra du choix, à part Fortnite je ne connais aucune grosse application distribuée officiellement en dehors du Google Play Store. A part bien sûr le store d’Amazon, mais c’est différent puisque c’est obligatoire pour avoir le support de Fire OS.<br /> Donc l’argument du choix sur Android… Les gros éditeurs ont beau se plaindre, ce n’est pas pour autant qu’ils tentent de se passer de Google.<br /> Je vois ça un peu comme «&nbsp;qui ne tente rien n’a rien, si on peut gratter un peu plus sans contraintes c’est cool&nbsp;».
Aristote76
Et oui on réduit encore la place des petits, de la grande distribution à Google bientôt vous n’aurez même plus le choix. Sans en être à George Orwell on s’en rapproche de plus en plus.
Blues_Blanche
C’est une bonne idée, ça crée les conditions pour un modèle économique concurrent.<br /> On voit bien la stratégie de l’entreprise en tous cas. Casser le marché et s’imposer par le gratuit pour l’utilisateur tout en faisant payer pas trop chère puis de plus en plus les annonceurs. Pour ensuite récupérer les fonds sur les transactions des applications. Une fois devenu incontournable et en situation de monopole imposer des prix exorbitants. A la fin c’est une orgie. Mais l’ogre finira par tout perdre à trop vouloir être glouton.
mrassol
Ca fait des années pourtant que google rappelle régulierement qu’il serai interessant de mettre une CB sur votre compte
notolik
Ben c’est étrange car même avec une phablet, le confort de visionnage ne doit pas être top. Ou alors c’est pour le nomadisme.<br /> Pourquoi pas.<br /> Après certains diront que compte tenu de la qualité du contenu, c’est parfaitement regardable d’une montre connectée en faisant du vélo…
Blap
Des gens utilisent régulièrement Netflix !?<br /> Mouais…
notolik
C’est vrai qu’il faut aimer les séries (ou les films dont le scénario est issu d’un concourt pour les classes de primaire) et/ou aimer perdre son temps .<br /> Mais c’est pas pire de passer sa vie devant Netflix que sur les RS, sur Youtube/tiktok/twitch/… ou sur Clubic
c_planet
On pourrait pas reinventer l’installeur ? L’éditeur garde sa vitrine dans le store officielle, ses notes, son classement mais c’est juste un installateur complètement différent de la vraie apps<br /> , l’utilisateur verra simplement une installation automatisée en deux étapes (en trois avec le desinstall de l’installeur) et Google ne pourrait rien réclamer puisque l’app du store n’est même plus installée sur l’android au moments des achats.
idhem59
Ça s’appelle vouloir le beurre et l’argent du beurre ça… Profiter de la mise en avant, de la visibilité, de l’hébergement et de la centralisation du store de Google, mais sans contrainte ou rétribution.<br /> Si un éditeur ne veut pas partager le gâteau, rien ne l’empêche de sortir du Google Play Store, héberger soi même son APK sur son site, en faire la promotion et la mise en avant, avec un système de MAJ dans l’APK et gérer son propre système de paiement. Totale indépendance, et 100% des revenus dans sa poche.<br /> On se demande bien pourquoi personne ne le fait à part Epic avec Fortnite ! C’est cher, ça demande des ressources, c’est plus compliqué à mettre en place aussi bien pour l’éditeur que l’utilisateur, et jamais une application n’aura autant de mise en avant que sur le store officiel.<br /> Et d’ailleurs, même Fortnite au départ n’était distribué que par Epic en direct, et ils ont fini par le mettre sur le Play Store, c’est bien que le service rendu est très conséquent.<br /> Pour faire une comparaison avec la vraie vie, on peut imaginer un agriculteur qui, pour vendre ses produits peut soit tout gérer lui même (construire un petit bâtiment, un parking, faire de la pub dans les environs via des panneaux publicitaires, à la radio, etc, gérer la venue des clients, etc) ou alors déballer régulièrement dans une halle, et là il n’aura rien d’autre à faire que vendre, puisque les organisateurs gèrent tout. Dans le deuxième cas, c’est juste normal que les organisateurs prennent une part des revenus, puisqu’ils s’occupent de tout ou presque, et que l’agriculteur n’a plus qu’à venir et vendre. C’est le même principe avec les stores applicatifs. Apple et Google gèrent tout, l’éditeur a juste à mettre à disposition son logiciel, sans rien d’autre à gérer.
Lord_Crazy
Madame Michu elle sait pas ce que c’est un store, alors un store alternatif…
c_planet
C’est pas plus retors que ce que font les gafam avec l’optimisation fiscale, si c’était faisable (mais je suppose qu’ils y ont pensé) ça serait juste un retour de flammes.<br /> bcp plus cher à gérer ? j’en doute, on parle de boites (netflix, amazon, spotify, …) qui ont des clients windows, ils gèrent déjà ça en direct depuis toujours.<br /> Et puis, il devrait aussi avoir moyen de les attaquer sur la discrimination, au sein du store il y a des entreprises qui elles sont libres de faire de l’abonnement, des achats, des mouvement d’argent hors store, je pense aux banques, aux app immobilières, de vacances, d’achat de seconde main, d’enchères, …
LAE
Alors soit je duplique mon écran sur un autre support, soit j’utilise mon app Netflix depuis mon smartphone pour «&nbsp;caster&nbsp;», ce qui fait déjà deux façons de regarder Netflix depuis son smartphone de manière confortable
idhem59
c_planet:<br /> bcp plus cher à gérer ? j’en doute, on parle de boites (netflix, amazon, spotify, …) qui ont des clients windows, ils gèrent déjà ça en direct depuis toujours.<br /> Evidemment que pour de gros acteurs qui ont déjà une réputation ça se passera mieux, mais oui ça a un coût malgré tout. Surtout celui de faire dévier l’utilisateur de ses habitudes qui sont d’aller dans le store applicatif et télécharger ses applications.<br /> Je pense que si c’était réellement si simple, tous les grands acteurs auraient une procédure alternative sur leur site pour permettre d’esquiver tout ça. Or ce n’est pas le cas, même de la part des acteurs qui passent leur temps à se plaindre.<br /> Il y a aussi une question de pied d’égalité vis à vis de la concurrence. Si un acteur décide de prendre son indépendance, mais pas ses concurrents, ça aura forcément un impact. Et donc une question se pose : est-ce qu’il vaut mieux perdre 30% de recettes, ou les 70% en plus des potentiels clients qui vont se tourner vers la concurrence par facilité et visibilité supplémentaire ?<br /> c_planet:<br /> Et puis, il devrait aussi avoir moyen de les attaquer sur la discrimination, au sein du store il y a des entreprises qui elles sont libres de faire de l’abonnement, des achats, des mouvement d’argent hors store, je pense aux banques, aux app immobilières, de vacances, d’achat de seconde main, d’enchères, …<br /> Ce n’est absolument pas de la discrimination, mais une règle bien claire : pas de commission ni de moyen de paiement imposé quand il s’agit de bien ou services matériels.
Bibifokencalecon
Comme le modèle Google est plus «&nbsp;ouvert&nbsp;» et qu’il est possible d’installer des App sans passer par le Store officiel, il y a peu de chances que ce 30% soit remis en question directement.<br /> Par contre, cela ne signifie pas que certains ne tenteront pas de destabiliser Google. Le plus simple étant d’attaquer pour position dominante le Google Play et demander l’apparition d’un choix multiple MarketStore lors de l’initialisation du smartphone. Ceci dit, en parallèle, il faudra qu’un véritable MarketStore concurrent se démarque.
c_planet
@idhem59<br /> Je pense que si c’était réellement si simple, tous les grands acteurs auraient une procédure alternative sur leur site pour permettre d’esquiver<br /> ça va peut-être arriver, on voit ça dans les procès pour vol intellectuel, brevet, plagiat, etc. Le plaignant fait profil bas pendant des années jusqu’à ce que le profiteur ait monté la côte au maximum.<br /> quand il s’agit de bien ou services matériels.<br /> avec une app android du store je peux placer des ordres de bourses , emprunter de l’argent à une banque, acheter du dématérialisé à amazon, … c’est pas plus matériel que d’acheter un dlc dans un jeu … est-ce qu’il y a une clause qui dit que si l’utilisation finale est externe à l’app rien n’est imposé ? pex si amazon intégrait un lecteur dans son app d’achat le dématérialisé serait imposé ? (ceci dit pour l’ordre de bourse tout se passe dans l’app, du début à la fin).
Dom2167
lesquels ?
Blues_Blanche
Il faudrait un store européen installé obligatoirement par défaut qui se rémunère sur le même modèle mais verse directement l’argent dans nos caisses. Une forme de nationalisation. Comme ça plus de problème d’évasion fiscale, de concurrence déloyale…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après Kickstarter, la montre connectée à écran flexible de Nubia sera disponible en octobre
Le Microsoft Launcher pour Android se met à jour : plus performant et avec de nouvelles icônes
Free prépare ses premiers forfaits 5G pour la fin d'année
French Days : un pack HP dément avec un PC Portable  + écran + sacoche + imprimante à moins de 400€ 🔥
French Days : une carte MicroSDXC SanDisk Ultra 400 Go + adaptateur SD à prix cassé
Monster Hunter World tirera sa révérence après la dernière mise à jour d'Iceborne ce 1er octobre
Les Amazon Prime Days débuteront bien le 13 octobre
Resident Evil: Infinite Darkness, un premier trailer pour la série Netflix
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Renault dévoile son SUV coupé Arkana sur le marché européen avec des motorisations hybrides
Haut de page