L'UE fait appel des 13 milliards d'euros d'impôts, impayés, d'Apple en Irlande

28 septembre 2020 à 15h00
7

Margrethe Vestager fait appel devant la Cour de justice de l’Union européenne pour trancher.

Le différent opposant la Commission européenne à Apple et l’Irlande connait un nouveau rebondissement. Bruxelles remet en cause l’annulation de l’amende infligée à Apple, estimant que « le Tribunal de l'UE a commis un certain nombre d'erreurs de droit ».

La justice fiscale, priorité de la Commission européenne

La Commission européenne insiste : après l’annulation en juillet dernier de l’amende infligée à Apple, l’organe exécutif européen a annoncé vendredi 25 septembre faire appel de la décision du Tribunal de l’Union européenne. 

Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, emmène donc l’affaire jusqu’à la Cour de justice. Plus haute juridiction de l’Union européenne, c’est à elle que reviendra la tâche de trancher le différent opposant la Commission à Apple et l’Irlande.

« Le Tribunal a confirmé à plusieurs reprises le principe selon lequel, si les États membres sont compétents pour déterminer leur législation fiscale, ils doivent le faire dans le respect du droit communautaire, y compris les règles relatives aux aides d'État », a déclaré la commissaire européenne, en prévenant : « nous assurer que toutes les compagnies, grandes et petites, paient leur juste part d'impôts reste l'une des priorités majeures de la Commission. »

Décision finale : pas avant 2022

Depuis 2016 Apple est sous le coup d’une amende de 13 milliards d’euros. Son motif ? Le non-remboursement à l’Irlande de certains avantages fiscaux.

Et pour cause : basée en Irlande, la société de Tim Cook bénéficiait de taux d’imposition sur ses revenus européens très favorables. Ces derniers (ainsi que des revenus tirés d’Afrique et d’Asie) étaient rapatriés à Dublin pour bénéficier des aides fiscales du pays. Contraires au droit européen de la concurrence, ces pratiques avaient conduit Margrethe Vestager à sévir.

Conséquence, Apple et l’Irlande (qui protège sa politique d’avantages fiscaux) avaient conjointement fait appel. Leur démarche s'était soldée par un succès puisque l’amende a été annulée : « [] La Commission n’est pas parvenue à démontrer à suffisance de droit l’existence d’un avantage, » concluait le Tribunal de l’Union européenne le 15 juillet dernier.

Il faudra attendre sans doute deux ans pour obtenir le résultat du troisième round.

Source : The Verge

Modifié le 28/09/2020 à 16h04
7
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en novembre 2020
Les Chromebooks ont désormais leur
La TV TCL LED 55 pouces 4K HDR profite de plus de 100€ de remise chez Cdiscount
Test NVIDIA GeForce RTX 3070 : la reine du 1440p
Test Suunto 5 : une smartwatch multisport de qualité plombée par un défaut majeur...
VPN pas cher : PureVPN propose une offre choc à seulement 1,52€ par mois (-84%)
Iliad autorisé à racheter Play, opérateur Polonais, pour quelque 3,5 milliards
Un moniteur LG Ultrawide IPS à un prix jamais vu chez Amazon !
Apple One : tout savoir sur ce bundle tout-en-un
Faut-il installer un antivirus sur smartphone ?
scroll top