Amazon remplit ses pages de résultats de recherche avec des publicités

13 septembre 2018 à 08h32
11
Amazon

Amazon a fait le choix de proposer de nombreuses publicités dans les résultats de recherche de son site web. Et la stratégie semble payante.

Dans un article daté du 10 septembre, Recode révèle qu'Amazon a largement musclé ses activités publicitaires. Les données de l'agence de marketing Merkle indiquent que les dépenses liées à la sponsorisation dans les résultats de recherche Amazon ont largement augmenté au deuxième trimestre, avec une hausse de 165% par rapport à la même période l'an dernier.

Les publicités de produits sponsorisés largement mises en avant

Comme le montre le média américain lors d'un exemple portant sur le terme « céréales », de nombreuses publicités sponsorisées apparaissent en haut des résultats, suivi par les produits de la marque et les résultats organiques classiques. Force est de constater que seuls les produits publicitaires d'autres marques sont situés au-dessus de la ligne de flottaison, c'est-à-dire visible avant le scroll, ce qui leur confère une place de choix. Quant aux résultats organiques, la liste ne débute qu'à la moitié de la page suivante du navigateur.

Même en faisant une recherche type « Kellogg's Corn Flakes », les résultats mettent d'abord en avant les marques ayant rémunéré Amazon. S'en suit l'habituelle boîte de céréales Corn Flakes de Kellogg's.

Amazon ne souhaite pas commenter ces pratiques

Vice-président principal du commerce chez SapientRazorfish, une agence de marketing numérique, Jason Goldberg a déclaré : « Personne ne défile au-delà de la première page lorsqu'on fait une recherche [...] Si vous voulez qu'on vous découvre, vous devez trouver un moyen d'apparaître dans les résultats de recherche ».

Comme à son habitude, Amazon n'a pas souhaité commenté ces informations, mais il a tout de même déclaré : « Chez Amazon, nous travaillons d'arrache-pied pour inventer sans cesse de nouvelles façons pour nos clients de trouver les produits qui répondent le mieux à leurs besoins. Nous adoptons la même approche avec les produits sponsorisés et les marques sponsorisées. Nous nous concentrons sur la création de valeur pour nos clients en les aidant à découvrir de nouvelles marques et de nouveaux produits ».

Le secteur « Autres » du chiffre d'affaires a généré plus de 2,2 milliards de dollars au dernier trimestre, un montant particulièrement intéressant en ce qu'il se base très majoritairement sur la publicité. Aux vues de ces chiffres, il n'est pas illogique que la compagnie américaine décide d'adopter une stratégie publicitaire plus agressive. À plus long terme, elle pourrait largement s'imaginer prendre des parts de marché à ceux qui dominent le marché, soit Google et Facebook.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
0
BetaGamma
Quand on a le monopole et l’l’impunité… on fait ce qu’on veut !<br /> Bezos et sa bande sont des malfaisants. Ceux qui ne juraient que par Amazon prime pourront aller voir dans les centres villes et les galléries marchandes sinistrées les résultats de leur soumission !
BetaGamma
critiquer Amazon devient criminel et donc automatiquement censuré sur de nombreux sites. Amazon menacerait le sites de leur retirer leurs pubs s’ils ne censurent pas les critiques
tampigns
Ce n’est pas étonnant. Amazon reste une boutique en ligne avec des accords commerciaux. Il n’y a pas de notions de neutralité. On peut négocier des campagnes tout comme chez Carrefour il y a des promos en magazines / entrées de magasins / têtes de gondoles.<br /> Rien de choquant.
tampigns
Tu penses qu’écrire ça protège ton message? tu as le droit de donner ton avis mais sache que les avis pondérés sont souvent plus écoutés et parler de théories du complot décrédibilise rapidement.
Panicstation
Depuis la criminalisation des automobilistes, je ne mets plus les pieds dans un magasin ou une galerie de centre ville.<br /> Je te défie de transporter facilement une télévision dans les transports en commun.<br /> En plus de souvent, ne plus proposer le moindre conseil ou service, ces magasins encouragent également une grande rotation des voitures,<br /> toutes les heures par exemple dans les parkings. Le client pendant ce temps ne peut plus faire grand chose.<br /> Il faut savoir ce que l’on veut. Se remettre en question ou crever.
Uatu
Et alors, c’est logique !<br /> D’autant plus que sur Amazon, les visiteurs sont déjà dans une intention d’achat et que les pubs seront d’autant plus efficaces pour les annonceurs.<br /> Pour les propos sur les magasins des centres villes, il faut juste rappeler que la création de zones d’activité à la périphérie, puis la création des zones commerciales couplées à la volonté d’écarter les véhicules des centres ont fait plus de tort aux petits commerçants que ne le fera jamais Amazon. D’ailleurs, les principales victimes d’Amazon sont les gros distributeurs. Pour les petits acteurs, c’est toujour pareil, voire mieux avec les market places.<br /> Mais, bon, les poncifs ont la vie dure.
KlingonBrain
@betagamma En même temps, le commerce en ligne représente un vrai progrès. Bien mieux fourni, beaucoup moins cher. Pour les provinciaux qui devaient faire 50km en voiture pour acceder a une boutique mal fournie et chere, c’est une révolution. Le commerce en ligne est un vrai progrès. Et s’opposer au progrès n’a pas de sens. Certains objecterons que cela détruit des emplois en masse. Je leur répondrait que oui, comme toutes les progrès humain qui apportent de l’efficacité et de la productivité.<br /> En réalité, le problème c’est l’obsession de vouloir faire travailler absolument les gens alors que l’homme est inefficace face au robot et a l'informatique.<br /> Le plus grand défi de l’humanité dans le futur sera d’abandonner toutes ses idées reçues par rapport au travail et de trouver un nouveau moyen de répartition de la valeur qui ne soit plus exclusivement basé sur le travail humain.
KlingonBrain
@panicstation Sans compter qu’on peut assister actuellement dans le commerce traditionnel a une logique de réduction de stocks dictée par des logiques purement comptables et financières. Quasiment, on ne trouve plus rien. Faire de kilomètres en voiture juste pour constater que l’hypermarché régional n’a pas la moitié de ce que tu cherchais (et qu’ils avaient avant), non merci.<br /> Se déplacer coute de plus en plus cher et les produits pétroliers contribuent pour une large part au déficit de notre balance commerciale. Alors oui, le commerce en ligne c’est bien l’avenir. Et si on se plaint qu'Amazon a pris d'immenses part de marché, c'est bien parce qu'en France personne n'a rien vu venir. Il y a encore peu de temps, nos élus prenaient les ordinateurs pour des jouets.
cioaz
Oui c’est clair Klingon, pourquoi se déplacer? Tu peux tout commander sans utiliser ton auto, le tout depuis ta souris. Tu peux commander ta bouffe, elle arrive 2h plus tard. J’envois un sms et je me commande une fille de joie qui vient me satisfaire directement chez moi. Je ne sors plus, plus de bagnole, plus de bus, plus de mazout consommé. C’est l’avenir, pensez-y !!!
Momozemion
V’là le niveau des automobilistes.<br /> Même pas foutu de profiter des services de livraison, ils se pensent indépendants et autonomes !
Momozemion
Quand on fera payer aux clients de ces escrocs l’argent dû au titre ne serait-ce que l’entretien des routes utilisées pour la livraison, on en reparle.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le casque Bluetooth a réduction de bruit active TaoTronics à 42 euros
NRJ Mobile lance sa box 4G illimitée (mais pas totalement) à 29,99 € par mois
Directive Copyright : la loi sur le droit d’auteur massivement adoptée par l’UE
Civilization VI : une version Nintendo Switch le 16 novembre
Le forfait Free mobile 30 Go à 0,99 euros par mois pendant un an
Streaming personnel : Plex Cloud fermera ses portes le 30 novembre
FinTech : la néo-banque Hush ne répond plus
iPhone Xr : le « moins cher » des nouveaux iPhone
iPhone Xs et Xs Max : nouveau modèle XXL et fiche technique revue à la hausse
Apple Watch Series 4 : écran plus grand et nouvelles fonctionnalités fitness
Haut de page