Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs

14 juin 2021 à 14h03
13
Robot Amazon © © YouTube / Amazon News
Le robot Scooter © Amazon / YouTube

Le géant de l’e-commerce a dévoilé plusieurs robots qu’il est actuellement en train de tester et dont le but est de « rendre le travail plus sûr pour les employés ». 

Ils s’appellent Ernie, Bert, Scooter et Kermit et représentent l’avenir du travail en entrepôt, selon Amazon. 

Des robots pour réaliser les tâches pénibles 

Ernie est un système robotisé capable de prendre des bacs et de les livrer aux employés, afin de leur éviter de se retrouver dans des positions inconfortables, en se baissant beaucoup par exemple. « L'innovation que représente un robot comme Ernie est intéressante car, même s'il ne permet pas d'accélérer le processus, nous avons bon espoir, sur la base de nos tests, qu'il puisse rendre nos installations plus sûres pour les employés », explique Kevin Keck, directeur de la technologie avancée chez Amazon. 

De son côté, Bert est un robot mobile et autonome. Sa mission est de transporter des marchandises à divers endroits d’un entrepôt et, « à l'avenir, un employé pourrait faire appel à Bert pour transporter des articles dans un bâtiment. De plus, Bert pourrait, à un moment donné, être capable de déplacer des articles plus grands et plus lourds ou des chariots qui sont utilisés pour transporter plusieurs colis dans nos installations », déclare Amazon dans son billet de blog. 

Enfin, Scooter se charge de transporter des chariots de la même manière qu’un petit train, à l’instar de Kermit, qui « se concentre sur le déplacement de bacs vides d'un endroit à un autre » afin de les ramener à la ligne de départ. 

Pas sûr ce soit suffisant 

« Le rôle que la robotique et les technologies avancées peuvent jouer non seulement pour innover pour les clients, mais aussi pour contribuer à rendre nos installations plus sûres, est une motivation massive pour moi et mon équipe. La santé et la sécurité de nos employés sont notre priorité numéro un. En les écoutant, en innovant en leur nom et en introduisant de nouvelles technologies dans nos installations au cours des mois et des années à venir, je suis convaincu que nous contribuerons grandement à notre objectif de réduire de 50 % les incidents enregistrables d'ici 2025 », affirme Kevin Keck. 

Néanmoins, on peut se demander si la technologie est la seule solution pour améliorer la sécurité et les conditions de travail des employés d’Amazon. Pour rappel, la firme a récemment fait face à la controverse après que certains de ses salariés ont affirmé devoir uriner dans des bouteilles, faute de temps pour prendre une pause. Face à ces conditions, le tout premier syndicat d’employés de la firme a failli voir le jour dans l’État de l’Alabama.

Si la technologie apporte une solution, de nouvelles mesures pour permettre au personnel de la firme de se reposer davantage pourraient également être bienvenues. 

Sources : Engadget , Amazon

Modifié le 14/06/2021 à 14h03
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Intrinsic : le nouveau jouet de Google spécialisé dans le logiciel destiné aux robots industriels
Un robot crée une superbe fresque Super Mario en domino en 24 heures
Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Haut de page