Bezos ne sera plus le patron d'Amazon au 5 juillet prochain

Le patron et fondateur iconique d'Amazon, Jeff Bezos, va rendre son tablier de P.-D.G., mais il ne quittera pas pour autant l'organe de direction de l'entreprise.

Les jours de Jeff Bezos à la tête d'Amazon sont comptés. Comme le révèle Variety, le célèbre entrepreneur de 57 ans a indiqué, mercredi, qu'il allait céder sa place comme président-directeur général du groupe le 5 juillet 2021, au lendemain de la fête de l'Indépendance américaine. Pour lui succéder, Bezos a choisi Andy Jassy, qui est loin d'être un inconnu, puisqu'il occupe aujourd'hui le poste de P.-D.G. d'Amazon Web Services, la filiale Cloud du géant du e-commerce.

Bezos va prendre la tête du conseil d'administration d'Amazon

Jeff Bezos n'a choisi le 5 juillet ni par hasard ni parce qu'il s'agit du lendemain de l'Independence Day. Comme il l'affirme lui-même, « c'est une date sentimentale pour moi, c'est la date à laquelle Amazon a été officiellement constituée en tant qu'entreprise en 1994, il y a 27 ans ».

Le milliardaire, qui fut au début de la semaine dépossédé durant quelques heures de son titre d'homme le plus riche du monde par le Français et patron de LVMH Bernard Arnault, ne quitte évidemment pas complètement son bébé Amazon.

Bezos occupera la présidence du conseil d'administration de l'entreprise, pour en devenir le président exécutif. « Je suis très enthousiaste à l'idée d'occuper le poste de président exécutif où je concentrerai mon énergie et mon attention sur les nouveaux produits et les premières initiatives ».

Le nouveau boss, Andy Jassy, va avoir fort à faire

Nous ne jouons les étonnés qu'à moitié. Jeff Bezos avait annoncé dès le début de l'année qu'il laisserait les manettes assez rapidement à son successeur. Et ce successeur n'est autre qu'Andy Jassy, actuel président-directeur général d'Amazon Web Services. En lui, Bezos voit quelqu'un de « très connu au sein de la société, il est chez Amazon depuis quasiment aussi longtemps que moi. Il va être un leader exceptionnel, et il a toute ma confiance », dit-il à son sujet. « Je vous garantis qu'il ne laissera pas l'univers nous rendre normaux ». En voilà une belle déclaration.

Andy Jassy © JD Lasica / Flickr
Andy Jassy, en 2010 (© JD Lasica / Flickr)

Andy Jassy, 53 ans, a rejoint Amazon peu après sa création, en 1997, à l'époque en temps que simple main du département marketing. Il est rapidement devenu un homme de confiance de Jeff Bezos, jusqu'à diriger l'imposante et florissante branche Cloud du groupe.

Et à la tête d'Amazon, il aura fort à faire. Aujourd'hui, le mastodonte de la vente en ligne est plus puissant que jamais. Mais il est aussi attaqué sur de fonds de pratiques anticoncurrentielles notamment. L'entreprise fait en effet l'objet d'enquêtes antitrust en Europe et aux États-Unis. Ce mardi justement, le procureur général de Washington a engagé des poursuites contre Amazon, à qui il reproche d'avoir abusé de son pouvoir de monopole pour contrôler les prix en ligne, violant ainsi la loi de l'État.

Source : Variety

Modifié le 27/05/2021 à 13h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Tesla détient le cinquième supercalculateur le plus puissant au monde, destiné à former l'IA à la conduite
Les députés de La France Insoumise veulent mettre fin à l'HADOPI
OnlyFans cherche un milliard de dollars et s'éloigne des contenus sexuels
La Ligue des droits de l'Homme dépose une plainte contre Uber auprès de la CNIL
Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Haut de page