Suite à un décret américain, Adobe a désactivé tous ses comptes utilisateurs vénézueliens

Mathieu Grumiaux Contributeur
09 octobre 2019 à 13h39
0
Adobe

L'entreprise fait preuve de zèle dans l'exécution de ce décret qui ne vise que le gouvernement vénézuélien et les personnes liées au régime de Nicolás Maduro. Les utilisateurs concernés ne seront pas remboursés de leur abonnement.

Une application stricte d'une décision du gouvernement américain

Adobe applique à la lettre le décret 13884 publié par le gouvernement Trump. Le site d'assistance de l'éditeur indique sur une page dédiée que ce décret « a pour effet d'interdire la quasi-totalité des transactions et des services entre entreprises, entités et particuliers américains avec le Venezuela ».

Donald Trump souhaite, à travers cette interdiction de commercer, mettre en difficulté l'économie vénézuélienne, et plus précisément le régime du président Nicolás Maduro, jugé « illégitime » par les Etats-Unis. Selon la Maison-Blanche, ce décret vise ainsi à « isoler le régime illégitime de Maduro du système financier mondial et de la communauté internationale ».

L'éditeur de logiciels créatifs a pris acte de ces mesures exigées par l'administration américaine et a désactivé tous les comptes utilisateurs de ses clients résidant au Vénézuela. Cette décision n'a pas de date d'expiration et sera revue lorsque le gouvernement américain l'aura décidé.

Adobe ne proposera aucun remboursement aux utilisateurs payants

Comme l'explique ArsTechnica, Adobe applique très largement le décret 13884. En effet, les mesures d'application sont normalement conscrites au gouvernement vénézuélien ainsi qu'aux individus et organisations soutenant le régime en place. Microsoft a opéré de la sorte, en continuant de proposer ses solutions au grand public.

En l'état, de nombreux clients d'Adobe sont pénalisés sans raison par la désactivation de leurs comptes utilisateurs, gratuits ou payants, et ils ne pourront même pas être remboursés s'ils ont souscrit à une offre d'abonnement annuel, toujours en application du décret 13884 selon l'éditeur.

Les utilisateurs impactés ont jusqu'au 28 octobre pour récupérer leurs projets et leurs contenus stockés sur les serveurs Adobe. Ils seront ensuite inaccessibles jusqu'à une éventuelle nouvelle décision de l'administration Trump concernant ses relations commerciales avec le Venezuela.

Source : ArsTechnica
Modifié le 09/10/2019 à 17h58
7 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top