Amazon, Cdiscount, Ebay... grands vainqueurs du mouvement Gilets Jaunes ?

Par
Le 07 décembre 2018
 0
capture dÂ

À l'approche de Noël, le mouvement des « Gilets Jaunes » n'est pas sans conséquence sur le commerce. Et avec les perturbations, les Français ont plutôt tendance à privilégier l'e-commerce, au détriment des magasins physiques.

Un sondage OpinionWay pour Perifem, fédération des grandes enseignes de distribution, met en lumière le sentiment d'insécurité des Français dans le commerce, qu'il soit physique ou numérique. Et le mouvement contestataire des « Gilets Jaunes » joue un rôle à quelques semaines des fêtes.

Les « Gilets Jaunes » boostent involontairement l'e-commerce

D'après l'enquête, plus d'un Français sur deux (56 %) a modifié ses habitudes, ou prévoit de le faire, en raison de la mobilisation. Dans le détail, environ 30 % de la population déclare avoir été empêchée de se rendre dans des magasins en raison des barrages, et à peu près la même proportion préfère éviter ces lieux par crainte d'assister à des scènes de violence.

Et qui profite de cette période de trouble ? Les sites de e-commerce. En effet, 43 % des Français expriment leur volonté de privilégier le commerce en ligne pour leurs achats de Noël, en raison du mouvement de protestation. Des acteurs comme Amazon ou Cdiscount ont de quoi se frotter les mains.

Un sentiment d'insécurité qui touche le commerce physique et en ligne

De façon plus générale, l'étude livre un témoignage sur l'insécurité ressentie par les Français vis-à-vis des lieux de commerce. Plus d'un quart d'entre eux ont en effet déjà renoncé à effectuer un achat dans une boutique pour cette raison. Pour les magasins, ces craintes se concentrent principalement au niveau du parking, avec la peur de faire l'objet d'un vol ou de violence.

Mais l'e-commerce n'est pas non plus à l'abri de ce sentiment d'insécurité, même s'il s'exprime différemment. Le chiffre est sans appel : 89 % des Français déclarent avoir peur de rencontrer un problème en achetant sur Internet. Les craintes s'orientent majoritairement sur la qualité du produit reçu, les délais de livraison, ou encore le vol des données de paiement. Pour se rassurer, 60 % des sondés affirment avoir déjà privilégié le commerce physique plutôt que l'achat en ligne. Mais cette réponse a été donnée avant l'apparition des « Gilets Jaunes »...
Modifié le 06/12/2018 à 17h05
scroll top