La Chine bloque intégralement l'accès à Wikipedia

le 15 mai 2019 à 16h14
0
Wikipedia

Wikipédia en Chine : c'est terminé. Les autorités chinoises, qui s'étaient déjà attachées à censurer en partie Wikipédia sur le territoire national, ont étendu leur politique d'interdiction des plateformes occidentales à l'Encyclopédie libre, apprend-on du Time Magazine (via un rapport de la BBC).

Les personnes résidant en Chine n'ont donc plus accès au site, explique l'OpenObservatory of Network Interference (OONI). Cet organisme spécialisé dans l'étude de la censure sur internet, indique que le blocage complet de la plateforme aurait été mis en place à compter de la fin avril. Dans un communiqué, Wikipédia a pour sa part expliqué n'avoir reçu aucune notification des autorités chinoises quant à ce blocage.

La Chine en croisade pour son image


Comme le rappelle le Time Magazine, la Chine avait déjà entrepris des mesures visant à limiter la portée de Wikipédia à l'intérieur de ses frontières. Précédemment, la version chinoise du site avait ainsi déjà été bloquée, au même titre qu'un nombre croissant de pages au contenu "sensible", comme celles relatives au Dalai Lama ou encore au massacre de la place Tian'anmen.

Plus généralement, les autorités chinoises voient d'un mauvais œil les plateformes occidentales, surtout lorsqu'elles permettent de véhiculer de l'information qu'elles ne pourront pas systématiquement filtrer. Ces dernières années, des services comme Google, Facebook ou encore LinkedIn ont par conséquent été bannis du territoire, ne les rendant accessibles sur place qu'au travers de VPN permettant de passer outre le "Grand Firewall de Chine".

La Chine n'est toutefois pas seule à avoir bloqué Wikipédia. Depuis 2017, la plateforme est également inaccessible en Turquie.
Mots-clés : Wikipedia
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Parcoursup, le retour : il revient avec un nouveau bug, 67 000 candidats dans le doute
Un document interne de la NASA révèle les détails de la mission Artemis
Tesla triple ses ventes en Europe grâce à l'arrivée de la Model 3
L’OMS va déterminer si l'addiction aux jeux vidéo doit être répertoriée comme maladie
Sony : les deux premiers téléviseurs 8K disponibles début juin
Microsoft : la Xbox One affichera bientôt la durée des téléchargements
SFR essaye (encore) de faire passer discrètement une augmentation de forfait RED
Comment retrouver sa voiture grâce à Google Maps ?
Après Boston Dynamics, Facebook aussi construit ses propres robots
Selon une étude, les voitures connectées réduiraient significativement les temps de trajet
scroll top