Open source intelligence : en cas d'invasion de l'Ukraine, vous le saurez d'abord sur TikTok

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 février 2022 à 10h20
28
Troupes, matériels russes à Koursk © Wired
Troupes et équipements russes déployés à Koursk © Wired, Maxar Technologies

Alors que des troupes russes sont massées à la frontière ukrainienne, le réseau social TikTok en est un témoin privilégié.

Application mobile de partage de vidéos développée par une société chinoise, TikTok est bien plus qu'un simple outil utilisé par les adolescents pour s'échanger des clips humoristiques ou grotesques.

Croiser les vidéos TikTok et les images satellites

Comme l'explique Wired, la plateforme est d'ores et déjà considérée comme une véritable source d'informations par de nombreuses agences gouvernementales… et pas seulement chinoises.

Les très nombreuses vidéos partagées sur la plateforme offrent ce que certains appellent de l'« open source intelligence » (OSINT), autrement dit des informations stratégiques clés reprises et exploitées pour se tenir au courant de la situation du monde. Dans le cas présent, on parle ainsi beaucoup des mouvements de troupes russes à la frontière ukrainienne.

Benjamin Strick, directeur d'enquête au Center of Information Resilience (CIR), une organisation à but non lucratif qui se focalise sur la lutte contre les opérations d'influence, déclare qu'il existe « de nombreuses données » sur TikTok. L'équipe du CIR a été en mesure de vérifier et cartographier les mouvements de troupes en Russie et en Biélorussie.

Pour ce faire, le CIR a analysé de nombreuses vidéos émanant de TikTok et en a comparé le contenu avec des images satellites et des données officielles. De fait, l'organisation a été en mesure d'établir de véritables cartes des mouvements de troupes et matériel militaire tout autour de l'Ukraine.

De la nécessaire prudence face à ces vidéos

L'utilisation de TikTok dans ce but ne date pas d'hier et depuis le mois d'avril 2021, la mobilisation des troupes russes est suivie avec attention grâce à d'innombrables « preuves numériques ». Si les photos aériennes ou les images satellites apportent une vue d'ensemble, TikTok permet d'avoir des preuves concrètes « sur le terrain » pour mettre en évidence les mouvements de troupes.

Eliot Higgins, fondateur de l'unité d'enquête open source Bellingcat, dénonce l'espionnage russe depuis des années. Il indique que « TikTok est certainement l'une des principales plateformes utilisées pour documenter cela ». Ensuite, les images se retrouvent sur d'autres réseaux sociaux comme Twitter. C'est le cas avec des vidéos de chars russes observés dans Koursk, une ville russe à une cinquantaine de kilomètres de l'Ukraine.

Depuis début 2022, davantage de troupes russes se sont dirigées vers l'Ukraine et à en croire les services de renseignements américains et britanniques, une invasion du pays serait imminente. Bien sûr, une véritable guerre des nerfs / guerre de l'information est à l'œuvre, mais, sur le terrain, il est tout à fait probable que de nombreuses vidéos TikTok soient les premiers témoins de l'avancée ou du recul des troupes russes.

Bien sûr, l'application de partage peut aussi être manipulée afin d'amplifier des informations qui n'ont pas encore été vérifiées et Sandra Joyce, vice-présidente exécutive et responsable du renseignement mondial de la société Mandiant, l'explique très bien : « Nous devrons être des consommateurs prudents en matière d'information, prudents quant à la possibilité de mesures actives conçues pour nous tromper ». Au même titre que de nombreux autres médias, TikTok n'échappe pas à la manipulation.

Des preuves pour le futur ?

Il faut effectivement prendre en compte le fait qu'à côté d'images et de vidéos parfaitement légitimes illustrant de véritables scènes vues en Russie ou en Ukraine, d'importants efforts de désinformation peuvent être déployés par les uns et les autres. Ainsi, comme l'a montré Bellingcat, des images satellites militaires russes avaient été publiées suite à la destruction du vol 17 de Malaysia Airlines (MH17) : la preuve avait été faite que ces images avaient été modifiées.

Parmi les risques de manipulation possibles, Benjamin Strick évoque aussi la présentation d'images qualifiées de « moins fiables ». Il précise qu'il « peut s'agir d'anciennes images, d'images qui présentent bien les frontières de l'Ukraine, mais datant des années précédentes, ainsi que d'images d'autres conflits ». De fait, ce genre d'informations détournées peut être utilisé pour façonner les récits actuels.

Une chose est sûre, si la Russie envahit l'Ukraine, il y aura plus de vidéos. Comme le souligne Wired, environ 61 % des Ukrainiens possèdent un smartphone et, contrairement à la guerre en Syrie par exemple, il est plus facile d'avoir « accès aux sites de conflit ». Les enquêteurs internationaux risquent d'être submergés d'informations et, par voie de conséquence, les médias et le public également. Reste que dans le monde de l'investigation open source, vitesse et précision sont primordiales.

Eliot Higgins et les autres membres de la communauté OSINT se sont déjà fait fort de sauvegarder un maximum de preuves numériques de ce qui se passe à la frontière ukrainienne. Bellingcat utilise une chaîne Telegram pour enregistrer un maximum de liens vers des vidéos TikTok qui pourront ensuite être utilisées en vue de potentielles enquêtes. Bien sûr, ces mouvements de troupes peuvent n'aboutir sur rien d'illégal, mais si une guerre doit éclater, des informations clés pourraient bien se cacher dans les nombreuses vidéos TikTok diffusées aujourd'hui.

Sources : Korii, Wired

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
22
SPH
Moi qui n’utilise pas TikTok, sur ce coup là, je vais m’y intéresser !<br /> Merci pour cet article
Neustrie
Je ne ferais pas partie des « voyeurs », et j’espère que ce conflit ne débutera pas, pensées aux Ukrainiens.
Voigt-Kampf
Ah bon ? La Russie n’a pas encore envahi l’Ukraine ? Je croyais que c’était, de source sûre dans les milieux autorisés, depuis le 16 février dernier.<br /> J’espère que les auteurs de cette « fake news » seront condamnés !!
benben99
Rien de nouveau… Cela se faisait déja sur Twitter. Par exemple lors d’opération policière, on voit des vidéos rapidement apparaître sur Twitter avant les médias traditionels.<br /> Soit dit en passant, TikTok est une excellente plateforme pour suivre ce qui se passe d’un point de vue vidéo
clockover
Oui enfin pour 1 info vraie, 50 de fausses alors bon…<br /> savoir en premier si on ne sait pas quelle est la véracité de l’information ca n’a aucun intérêt.
gothax
J’avais cru que c’était Biden qui attaquait la russie?!?! Avec toutes ces menaces dans l’air je ne sais plus aussi, désolé.<br /> J’aime les armes, les FPS mais j’adore la paix alors j’espère que cela se résoudra autour d’une vodka<br /> Mon étudiant de Kiev s’est déplacé vers la frontière roumaine car selon lui tous le monde est « crazy »
raymond_raymond
Par contre les vidéos Toktok du Canada voir même de France ou l’on voit les CRS ou autres représentant du pouvoir malmener, arracher des drapeaux voir frapper des gens qui ne font rien de mal celle là ne sont pas mis en avant, vite effacée faut surtout pas que cela serve de preuves. Ces vidéos là les médias n’en parlent pas.
MattS32
Voigt-Kampf:<br /> Il est vrai que par chez nous, AUCUN média n’officie CHEZ eux et sont PARFAITEMENT objectif…<br /> Je n’ai pas dit ça… Mais critiquer l’objectivité des médias européens (en les mettant bien sûr tous dans le même sac, alors que même s’il y a bien entendu des médias d’État, il y a aussi des indépendants…) tout en nous citant comme référence un mec qui intervient sur RT, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité.
Voigt-Kampf
Personnellement je préfère ne jeter que l’eau du bain pour le moment avant d’avoir plus d’éléments (pas eu de réponse sur ma « révélation » en lui répondant).<br /> Cela dit, sans jamais oublier ses préférences, je trouve nombre de ses analyses assez intéressantes et participent à une analyse objective si on a un recul nécessaire. Exactement comme quelqu’un qu’on n’aime pas. Personnellement, beaucoup de personnes savent comment je réagis et ce que je pense et sont dans mon cercles, mais voilà, en dehors de l’amour que je leur porte, j’apprends toujours plus de mes « ennemis » que de ceux qui me brossent dans le sens du poil.<br /> Et justement ce Moreau apporte des éléments dont je n’aurai pas connaissance autrement. Après, comme pour à peu près tout, à moi de ne pas tomber dans le piège grossier et facile.
Zimt
Il n’y aura rien, même si Poutine entre, il ne va rien se passer.
phx1138
…Curieux qu’il y en ait pour soutenir un ex-colonel du KGB, pur produit soviétique et nostalgique affirmé du système, autocrate qui reproduit ce qu’il a vécu jeune : police politique, règne militaire, presse et justice aux ordres, enfermement des opposants et expansion territoriale.<br /> Quand on ne sait plus distinguer l’état de droit de l’état totalitaire, à ce point, la perte des repères est complète.
Zimt
Rien du tout, car les USA ne peuvent pas nous envoyer du gaz par gazoduc.
dgino
quand poutine envahira l’ukraine, les européens et les usa vont se chier dessus car poutine possède la bombe…
Metaphore54
C’est sûr que les autres n’ont que des bouts de bois et des cailloux. Comme si il n’y avait que la Russie qui possédait la Bombe nucléaire.
MattS32
Le problème, c’est pas de l’avoir. Le problème, c’est que Poutine est assez fou pour l’utiliser…
Voigt-Kampf
Mon propos n’a plus lieu d’être si à ce que je réponds a été supprimé
mcbenny
Un peu comme à Hong-Kong…
TAURUS31
Est ce que quelqu’un peut m’expliquer quelle est cette mode actuelle, qui consiste en un anti américanisme primaire et a être pro Poutine, c’est a dire soutenir un dictateur, qui a muselé les médias, enfermé les opposants et j’en passes des vertes et des pas mûres?<br /> Le plus comique c’est de voir certains anti vax , prônant la liberté le soutenir , allusion générale pas spécifiquement ici.
Zehir
Des trolls russes payés pour désinformer en commentant dans les médias étrangers. Ils le cachent à peine.<br /> « Mon propos n’a plus lieu d’être si à ce que je réponds a été supprimé »<br /> Ça t’a l’air d’être un français? Pourtant il vient écrire ici.
Metaphore54
Je ne suis pas sûr, mais je suis d’accord que si c’est utilisé c’est par ce genre de régime.
Epsylon93
Est-ce qu’on peut m’expliquer quelle est cette manie qu’ont les occidentaux de vouloir imposer leur mode de vie et de penser aux autres pays du monde ? Entre une dictature Russe et un impérialisme américain qui attaque tout ce qui bouge depuis que je suis né (j’ai 39ans) mon choix est fait n’en déplaise à certains.
benben99
Poutine comme n’importe quel politicien a fait de bonnes choses pour son pays comme il en a fait des mauvaises. Si tu veux comparer avec les USAs, on peut aussi pointer plusieurs problèmes sérieux avec les USAs comme de s’ingérer dans les affaires intérieures d’autres pays pour commanditer des coups d’états (exemple, en Argentine, etc.), déclencher des guerres sur des motifs douteux (e.g. Irak), d’avoir des prisons ou on pratique la torture et sans accès a une juge (exemple: Abu Gharib, Guantanamo etc). Bref, tout n’est pas noir ni blanc d’un côté comme de l’autre.
gamez
il parait que ca fait plus « jeune » de recevoir l’info par email xD
aladin_78
Il est urgent de fermer ces medias tq toctic et FB, vu la propagande générée de toutes parts et la désinformation générale. Vu le niveau en dessous du zero absolu des lecteurs ce des media, on ne peut craindre que le pire encore une fois lors de la crise de l’Ukraine.<br /> Il existe des journaux et chaines d’information sérieuses a qui faire confiance.<br /> Toutes mes pensées vont aux Ukrainiens et a ceux qui oeuvrent afin d’éviter un bain de sang.
Maspriborintorg
Pour lancer la guerre du golf et y faire participer l’Arabie Saoudite (et surtout lui vendre des armes), les USA ont utilisés des vues satellites des tanks égyptiens dans le désert du Sinaï datant de la guerre israelo-arabe en les désignant comme à la frontière de l’Arabie Saoudite. Donc il faut se méfier des images qui circulent. La télévision suisse a récemment fait un reportage sur des tanks russes à la frontière de l’Ukraine, or les vidéos ont été enregistrée à Rostov sur le Don, (on peu apercevoir le panneau à l’entrée de la ville)à 70-80 km de la frontière Ukrainienne. Actuellement, il y a peu de journaliste qui font sérieusement leur travail d’information, se contentant de clic de souris à leur bureau confortable
MattS32
Maspriborintorg:<br /> or les vidéos ont été enregistrée à Rostov sur le Don, (on peu apercevoir le panneau à l’entrée de la ville)à 70-80 km de la frontière Ukrainienne<br /> Donc il s’agit bien de manœuvres à proximité de la frontière ukrainienne… 70-80 km, c’est rien, surtout à l’échelle d’un pays comme la Russie. Un char moderne parcourt ça en 2h.
supersebastigor
juste par bateaux.<br /> bizarrement ils ont plein de gaz de schiste à vendre.
Convertor
juste une question de confiance, entre la dictature russe et l’impérialisme américain, comme pour les vaccins, une question de confiance … et depuis 30 ans de plus que vous, ce qui n’est pas une bonne raison … il va falloir maintenant choisir son camp, et pour cela je remercie Poutine (et plaint les ukrainiens) … de nous obliger à choisir notre camp …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Voilà une offre à ne pas manquer ! Ce superbe écran de 32
Profitez de vos morceaux préférés avec l'enceinte sans fil Bose à prix réduit
Redonnez une seconde jeunesse à votre Mac à petit prix grâce à cette solution dédiée
Apple : l'iPad Pro et sa puce M1 profite d'une belle remise
Cette vidéo TikTok veut vous montrer comment éviter de payer les frais d’excès de bagage en avion
Dernières mesures Intel : l'Arc A750 (un tout petit peu) plus rapide que la RTX 3060 en jeu vidéo
MSI présente la MEG Ai1300P : première alimentation ATX 3.0 avec connecteur 600 W PCIe 5
La station spatiale Freedom, le rêve américain
Avec ce code promo, le PC gamer ACER Nitro 5 est encore moins cher
L'Union européenne établit une
Haut de page