Etude Mobile Etiquette : Intel fait l'état des lieux du partage sur Internet

Thomas Pontiroli
11 septembre 2012 à 16h26
0
La firme de Santa Clara a mené une enquête internationale pour examiner les comportements en ligne sur mobile. Elle révèle globalement un sentiment d'« excès de partage ». Ainsi, 93% des Français interrogés pensent que les autres diffusent trop d'informations personnelles en ligne.

00C8000005398815-photo-mobile-etiquette.jpg
Plus de 80% des adultes ayant répondu à l'enquête Mobile Etiquette d'Intel aimeraient que les gens fassent preuve de plus de correction lorsqu'ils utilisent leurs équipements mobiles en public. L'étude, menée dans huit pays dont l'Australie, le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, le Japon et les États-Unis, s'est aussi attardée sur la France. Le panel a été interrogé sur les pratiques en matière de partage d'informations en ligne et sur les comportements avec les téléphones mobiles.

Ainsi, sachez que 62% des Français sondés se disent agacés des gens qui parlent trop fort au téléphone dans les lieux publics, et 60% ne supportent pas que le volume du téléphone des autres soit trop élevé. Ils sont 59% à abhorrer les automobilistes qui envoient des SMS en roulant et 47% qui téléphonent sur la route. Pour rappel, l'article R.412-6-1 du Code de la route interdit au conducteur d'un véhicule lorsqu'il circule de tenir un téléphone en main. Parmi d'autres griefs, 44% des sondés détestent que certains étalent leur vie privée au téléphone en public.

0230000005398771-photo-intel-mobile-etiquette-france-2012.jpg

L'étude s'attarde surtout sur les habitudes des internautes en matière de partage sur Internet. Si 98% des Chinois disent envoyer du contenu en ligne, 85% des Américains et 73% des Japonais, les Français seraient moins nombreux, avec 69% d'internautes partageant des informations personnelles. Mais à une fréquence variable selon l'âge. Ainsi, les adultes (plus de 18 ans) sont 32% à diffuser des informations moins d'une fois par mois, 21% quelques fois par mois, 18% quelques fois par semaine et 9% quelques fois par jour. Les adolescents (13 - 17 ans) sont plus actifs en la matière : 31% publient du contenu plusieurs fois par semaine, 24% plusieurs fois par jour et 13% plusieurs fois par mois.

Quand il s'agit d'aborder la question du type de contenu partagé, l'étude note que 39% sont des photos, 37% des commentaires, 31% des recommandations et 25% des opinions. Ils sont autant à décrire ce qu'ils font sur le moment même et 20% à raconter des événements de leur vie. 18% font état de leurs opinions politiques. Les 13 - 17 ans interrogés en revanche sont 70% à diffuser des photos. La France est ainsi troisième du classement de l'étude derrière l'Australie (79%) et le Brésil (78%). Enfin, 55% envoient des photos personnelles sur le Net. Une tendance similaire dans les autres pays.

Des contenus partagés dans des conditions pas toujours plaisantes. Ainsi, 52% des sondés reprochent à leurs homologues internautes un niveau de rédaction largement perfectible. Ils sont 55% à penser que le contenu partagé relève trop de la vie privée. Enfin, une personne interrogée sur deux trouve que sur les réseaux sociaux, les gens se plaignent trop. In fine, 93% des Français estiment dans cette étude que les internautes divulguent trop d'informations privées. Les adolescents, habitués au numérique plus tôt, trouvent cela moins choquant (75%).

0230000005398773-photo-intel-mobile-etiquette-usa-2012.jpg

À la question de savoir pourquoi ils partagent des données personnelles sur Internet, 28% des sondés français répondent que ça leur permet de se sentir davantage connectés à leur famille et à leurs amis. Dans le détail, 31% effectuent cette démarche pour exprimer leur opinion et des commentaires, 30% pour rester en contact avec les autres (40% pour les adolescents) et 30% pour rester informés de ce qu'ils font (51% pour les adolescents). Parmi les 13 - 17 ans, 36% partagent par habitude.

L'étude met aussi en lumière les moments choisis pour partager du contenu. La grande majorité s'y adonne pendant les moments libres, notamment les vacances ou les congés (45%). Le deuxième moment privilégié pour ces pratiques serait pendant un déjeuner avec d'autres personnes (14%). Près d'un internaute mobile sur dix diffuse des informations pendant une séance de cinéma (8%) et enfin, 1% pendant des funérailles.

Il s'agit aussi pour l'étude de mesurer les écarts qui peuvent exister entre la vie numérique et réelle. 28% des interrogés avouent adopter un comportement différent en ligne par rapport à la réalité. Enfin, avant-dernier pays de la liste dans cette étude, la France recèlerait 27% d'internautes ayant déjà partagé de fausses informations sur Internet.

Ça n'est peut-être pas anodin que 85% des personnes sondées, tous pays confondus, aimeraient que les gens réfléchissent plus à la façon dont ils seront perçus par autrui au moment de partager en ligne.

0230000005398775-photo-intel-mobile-etiquette-usa-2-2012.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Microsoft marque la plus usurpée par les pirates, devant DHL et Google
Apple lance Apple Music TV, sa chaîne musicale à la sauce MTV
Salto : vous abonnerez-vous à la nouvelle plateforme de streaming française ?
Test Ring Video Doorbell 3 : l’interphone connecté qui fait mieux, sans être parfait
The Mandalorian, saison 2 : un nouveau trailer diffusé
La Russie va limiter les achats de cryptomonnaies à 6 500 euros par an
En Chine, le OnePlus 8T a généré 13,8 millions d'euros 1 minute après sa mise en vente
On a testé Sensei sur Mac : une application de nettoyage prometteuse mais encore jeune
Gigabyte a 4 nouvelles RTX 3070 dans les cartons !
Microsoft déploie la nouvelle version d'Outlook sur macOS
scroll top