Vivendi pourrait prochainement céder ses parts d'Activision-Blizzard

13 juillet 2012 à 16h24
0
00FA000003326792-photo-activision-blizzard-logo.jpg
Jean-René Fourtou, président du conseil de surveillance de Vivendi, a déclaré jeudi que le groupe envisage bel et bien la cession de sa participation de 61% au sein de l'éditeur de jeux vidéo Activision-Blizzard. La confirmation d'une rumeur qui court depuis plusieurs semaines.

Cité par Bloomberg, Jean-René Fourtou a qualifié de « possibilité » la cession des parts de Vivendi chez Activision-Blizzard. « Nous sommes toujours à la recherche de possibilités pour l'ensemble de nos activités » a-t-il répondu lorsque les médias, qui le suivaient alors qu'il discutait avec le PDG d'Activision Bobby Kotick, lui ont demandé le nom d'éventuels repreneurs.

Selon les rumeurs, le chinois Tencent Holdings figurerait parmi les éventuels repreneurs, de même que Time Warner et Microsoft. Selon des analystes, la firme de Redmond n'aurait pas encore fait d'offre, mais beaucoup d'observateurs estiment qu'un tel rachat par l'entreprise pourrait compromettre la pérénité des licences d'Activision-Blizzard sur les plateformes de la concurrence, à savoir Nintendo et Sony.

Fort de licences à succès parmi lesquelles Call of Duty, World of Warcraft ou encore Starcraft, Activision-Blizzard a annoncé, en février dernier, un chiffre d'affaire record pour 2011, de 4,76 milliards de dollars net, couplé à un bénéfice net de 1,6 milliard.

Néanmoins, selon les analystes, le fait qu'Activision concentre encore son activité sur les jeux « en boîtes » à l'heure où le cloud computing et le dématérialisé se met en marche pourrait être un frein à la cession des parts de Vivendi. Un constat qui est à moitié vrai car, si Activision est en effet en retard face à certains autres acteurs de l'industrie - comme Valve avec Steam ou EA avec Origin - Blizzard a amorcé depuis longtemps le virage du dématérialisé sur Battle.net.

Reste que, à l'ouverture de la bourse de Paris ce vendredi, l'action Vivendi a progressé de 1,74% pour atteindre la barre des 15,5 euros. Le titre affiche une hausse globale de 5,75% sur l'ensemble de la semaine, et la déclaration de Jean-René Fourtou ne semble pas y être étrangère, en plus de l'évocation d'une montée prochaine du groupe Bolloré au capital de Vivendi. De son côté, l'action d'Activision a perdu 0,5% hier à New York, pour atteindre 11,90 dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Groupon, au plus bas en bourse, laisserait partir son président
Nokia Transport pour Windows Phone sort de sa phase bêta
ZTE est visé par une enquête du FBI pour vente de matériel à l'Iran
Ventes de serveurs WoW : Blizzard récolte 330 000 dollars pour les enfants malades
Facebook : 26 millions d'utilisateurs actifs en France
La Cour de cassation relance le débat sur la vente liée
LibreOffice poursuit son développement sur Android
Windows 8 : vers l'abandon des versions boîtes complètes ?
Messagerie instantanée : Digsby passe en open source
Giada : un HTPC ultra compact avec Ivy Bridge et USB 3.0
Haut de page