Bientôt des stations de rechargement de trottinettes électriques à Paris

28 novembre 2019 à 18h45
0
Parking de rechargement trottinettes électriques
© Charge

La ville de Paris a conclu un accord avec une start-up américaine, dans le but de mettre en place des stations de rechargement à destination des trottinettes électriques en libre-service. L'objectif de l'opération est double : faciliter l'activité des services comme Lime ou Bird et désencombrer les trottoirs.

Paris continue de s'attaquer à la prolifération des trottinettes électriques dans ses rues. Alors que la ville a compté jusqu'à 12 opérateurs différents, la mairie a décidé de lancer un appel d'offres pour limiter ce nombre à trois.

Deux investisseurs historiques de Lime à l'origine de ces stations

En attendant le verdict de la consultation, Paris s'est rapprochée d'un nouvel acteur du marché, mais cette fois d'une autre nature. La start-up américaine Charge va en effet installer des « parkings de rechargement » dans la capitale, en commençant l'expérimentation par cinq stations. Chacune d'entre elles aura pour vocation d'accueillir jusqu'à 12 engins proposés sur les applications de location en libre-service, afin de leur faire le plein d'énergie.


Pour les installer sur la voie publique, l'entreprise devra s'acquitter d'une taxe auprès de la municipalité. Mais elle compte sur ses partenariats avec les services de partage pour rentabiliser son activité. Il faut dire que les fondateurs de Charge connaissent plutôt bien le marché : à l'origine du projet, on trouve Dan Waldman et Andrew Fox, deux des premiers investisseurs de Lime, entreprise majeure du secteur.

Les clients payés pour garer les trottinettes dans les parkings ?

Les deux entrepreneurs savent donc que le rechargement peut peser jusqu'à 40 % des coûts opérationnels pour un opérateur. Les entreprises doivent en effet rémunérer des travailleurs, chargés de récupérer les trottinettes et de les réalimenter en énergie, avant de les relâcher dans la rue. Charge entend ainsi réduire les coûts des services de partage, empochant une commission à chaque rechargement. Et compte, à terme, couvrir l'ensemble du territoire parisien, avec 2 500 stations.


Pour la mairie, l'idée est également de mettre fin au stationnement anarchique sur ses trottoirs. Elle espère ainsi que ces parkings de rechargement feront office de stations de référence pour toutes les trottinettes électriques en libre-service. À cet effet, les utilisateurs pourraient être directement encouragés à y garer les engins, via des incitations financières.

Source : Les Échos
Modifié le 29/11/2019 à 06h35
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
scroll top