Bientôt des stations de rechargement de trottinettes électriques à Paris

Bastien Contreras Contributeur
28 novembre 2019 à 18h45
0
Parking de rechargement trottinettes électriques
© Charge

La ville de Paris a conclu un accord avec une start-up américaine, dans le but de mettre en place des stations de rechargement à destination des trottinettes électriques en libre-service. L'objectif de l'opération est double : faciliter l'activité des services comme Lime ou Bird et désencombrer les trottoirs.

Paris continue de s'attaquer à la prolifération des trottinettes électriques dans ses rues. Alors que la ville a compté jusqu'à 12 opérateurs différents, la mairie a décidé de lancer un appel d'offres pour limiter ce nombre à trois.

Deux investisseurs historiques de Lime à l'origine de ces stations

En attendant le verdict de la consultation, Paris s'est rapprochée d'un nouvel acteur du marché, mais cette fois d'une autre nature. La start-up américaine Charge va en effet installer des « parkings de rechargement » dans la capitale, en commençant l'expérimentation par cinq stations. Chacune d'entre elles aura pour vocation d'accueillir jusqu'à 12 engins proposés sur les applications de location en libre-service, afin de leur faire le plein d'énergie.


Pour les installer sur la voie publique, l'entreprise devra s'acquitter d'une taxe auprès de la municipalité. Mais elle compte sur ses partenariats avec les services de partage pour rentabiliser son activité. Il faut dire que les fondateurs de Charge connaissent plutôt bien le marché : à l'origine du projet, on trouve Dan Waldman et Andrew Fox, deux des premiers investisseurs de Lime, entreprise majeure du secteur.

Les clients payés pour garer les trottinettes dans les parkings ?

Les deux entrepreneurs savent donc que le rechargement peut peser jusqu'à 40 % des coûts opérationnels pour un opérateur. Les entreprises doivent en effet rémunérer des travailleurs, chargés de récupérer les trottinettes et de les réalimenter en énergie, avant de les relâcher dans la rue. Charge entend ainsi réduire les coûts des services de partage, empochant une commission à chaque rechargement. Et compte, à terme, couvrir l'ensemble du territoire parisien, avec 2 500 stations.


Pour la mairie, l'idée est également de mettre fin au stationnement anarchique sur ses trottoirs. Elle espère ainsi que ces parkings de rechargement feront office de stations de référence pour toutes les trottinettes électriques en libre-service. À cet effet, les utilisateurs pourraient être directement encouragés à y garer les engins, via des incitations financières.

Source : Les Échos
Modifié le 29/11/2019 à 06h35
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top