Encore un nouveau service de trottinettes électriques à Paris, porté par Usain Bolt

17 mai 2019 à 15h23
0
Usain Bolt Mobility trottinettes électriques
© Bolt Mobility

Cela va-t-il finir par s'arrêter ? Une nouvelle entreprise a décidé de proposer des trottinettes électriques en libre-service sur les trottoirs de Paris : Bolt Mobility. La startup, qui compte sur son ambassadeur Usain Bolt, est déjà confrontée à un premier problème : l'impossibilité d'utiliser son nom en France.

À l'occasion du salon VivaTech qui se déroule en ce moment à Paris, la startup Bolt Mobility a choisi de présenter son innovation : un service de partage de trottinettes électriques, en libre-service...

Usain Bolt investisseur et égérie

En déployant ses engins à Paris, l'entreprise constituerait donc le douzième acteur à proposer une telle offre ! Pour se démarquer, elle entend miser sur la communication, avec une tête d'affiche réputée pour sa rapidité : l'octuple champion olympique du sprint, et homonyme, Usain Bolt.

Néanmoins, l'athlète jamaïcain n'est pas à l'origine du projet. C'est au contraire la startup qui l'a contacté, après avoir choisi son nom (« bolt » signifiant notamment « éclair »). Le recordman du monde du 100 m a alors accepté d'investir dans l'entreprise, et d'en assurer la promotion lors de son lancement cette semaine.

Un changement de nom ultrarapide (et forcé)

Il faudra bien cela pour se faire une place au milieu des nombreux concurrents, tels que Lime, Bird ou... Bolt. En effet, Bolt Mobility s'est déjà heurtée à un premier obstacle : une entreprise propose déjà des trottinettes électriques sous cette appellation. Et non des moindres, puisqu'il s'agit du nouveau nom de la société estonienne Taxify.

Cette dernière n'a d'ailleurs pas tardé à réagir, en saisissant en référé le tribunal de grande instance de Paris. Ce dernier a donné raison à Bolt (celui qui s'est plaint) et a interdit à Bolt Mobility d'utiliser ce nom pour un service de transports à la personne en France. Une issue justifiée par un porte-parole de l'entreprise estonienne : « Notre marque est protégée sur l'ensemble de nos marchés et dans 54 pays. »

Mais le nouvel entrant n'entend pas en rester là et prévoit de contester cette décision, qui est temporaire (c'est le principe de la procédure de référé). En attendant, Bolt Mobility a été obligée de rebaptiser son service, en « B ». Et surtout de répercuter le changement d'identité, à la hâte, sur l'ensemble de ses trottinettes et supports de communication (en utilisant notamment du scotch noir).



Source : Huffington Post
2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Le Raspberry Pi 4 peut désormais booter via USB
scroll top