Brevet Word : Microsoft bientôt devant la Cour suprême

Olivier Robillart
Publié le 30 novembre 2010 à 17h40
Microsoft a réussi à faire porter l'affaire concernant le logiciel Word devant la Cour suprême des Etats-Unis. Cette dernière devra se positionner sur la paternité du brevet de la technologie permettant de lire les XML.

00A0000000630434-photo-logiciel-microsoft-word-2007.jpg
Petit rappel, la firme de Redmond avait été condamnée en août 2009 à verser la somme de 290 millions de dollars de dommages et intérêts à la société i4i. Cette dernière estimait que Microsoft avait utilisé la technologie permettant de lire les documents XML (.xml, .docx ou .docm) avec un brevet lui appartenant. Du coup, Word avait dû être retiré de la vente aux Etats-Unis depuis le 11 janvier.

C'est donc après une tentative ratée d'appel que Microsoft a réussi à attirer l'attention de la Cour suprême. Une décision devrait être rendue d'ici fin juin 2011.

Pour sa part, la société canadienne i4i a indiqué qu'un éventuel changement dans le brevet ne pouvait être décidé par aucune cour de justice mais par le Congrès américain...
Olivier Robillart
Par Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.