Test Audio Technica ATH-M50xBT2 : un classique du casque nomade qui sait se réinventer

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
07 février 2022 à 09h00
2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Si ce n'est pas la plus connue des marques de casques dans l'Hexagone, Audio-Technica a toujours profité d'une bonne aura chez les connaisseurs et marqué les esprits par quelques produits phares. Classiques parmi les classiques, le casque filaire ATH-M50 a connu, depuis sa création, plusieurs itérations permettant de le moderniser sans changer fondamentalement sa formule sonore.

Après une première version Bluetooth entre deux eaux, le constructeur japonais dévoile son modèle ATH-M50xBT2, produit polyvalent et relativement accessible (200 euros).

Audio-Technica ATH-M50xBT2
  • Autonomie gargantuesque
  • Sonorité très riche
  • Multipoint
  • LDAC
  • Egaliseurs efficaces
  • Isolation encore moyenne
  • Kit main-libre perfectible
  • Signature sonore un peu trop oscillante

Un modèle à l'épreuve du temps

L'une des grandes forces du modèle M50 est sa robustesse. Utilisé en tant que modèle de studio ou pour la prise de son, il s'articule autour d'une structure assez simple, en apparence, mais efficace.

Très sobre (bien qu'il existe dans différents coloris), ce modèle au design assez « pro » est moins massif et triste qu'il n'y parait sur les photos. Sa construction est principalement en plastique, mais reste dense et solide. Bien sûr, nous pouvons pointer du doigt quelques errances persistantes, dont des grincements ou le manque d'éléments en aluminium.

Dans l'ensemble, ces critiques relèvent toutefois plus de la forme que de réels défauts structurels. L'arceau peut se tordre et se plier sans donner de sensation de faiblesse, les coques sont aussi particulièrement robustes.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Même le câble livré (Jack 3,5 mm vers Jack 3,5 mm), bien qu'assez court, est de bien meilleure facture que ce que l'on retrouve sur la plupart des casques nomades.

Autre avantage, la possibilité pour ce casque de se replier sur lui-même. Cette « fonction » montre davantage le rapprochement de l'ATH-M50xBT2 avec les modèles type DJ, puisque ce repliement ne s'effectue pas coques à plat, comme sur le casque Sony WH-1000Xm4, mais coques tête à tête. Le constructeur n'a en revanche pas dépassé le cap de la pingrerie sur la protection, limitée à une housse de transport souple en simili cuir (qui a au moins l'élégance de protéger de certains chocs et de la poussière).

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Point légèrement subjectif, le confort oscille entre le très bon et le moins bien. La tenue du casque est presque parfaite, pour citer un bon point. Le modèle d'Audio Technica serre légèrement, suffisamment pour tenir même en balançant la tête, mais sans compresser le crâne et devenir fatigant à l'usage.

Néanmoins, une limite est atteinte sur les longues sessions, puisque son poids de 310 gramme classe le ATH-M50xBT2 derrière les ténors du nomades, comme le Bose QC45.

Le casque est en cela très proche du précédent modèle, en lui apportant tout de même quelques changements et améliorations formelles : la plus marquante d'entre-elles est clairement le passage d'un port de charge micro-USB à un port de charge USB-C, bien plus actuel.

Ergonomie austère mais efficace, application simple et déjà utile

On ne transforme pas un classique du casque filaire en produit moderne d'un claquement de doigts. De ce côté, Audio-Technica a fait le choix de la continuité et camoufle le plus possible ce qui ressemble à des commandes de casque Bluetooth. Premier choix fondamental, l'absence de contrôle tactile, et ce, malgré une large surface disponible au dos des coques.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Ici, tout repose sur un quatuor de boutons de contrôle présents sur la tranche d'une des coques. Le premier, le plus excentré du lot, permet d'appeler l'assistant par défaut du smartphone, ou directement Alexa (à définir dans l'application). Pour les autres, nous avons affaire à un très classique trio de boutons de navigation : volume -, lecture/pause, volume +.

Les boutons de volume servent également pour les passages de pistes (en laissant le bouton appuyé), une formule plus efficace selon nous que la multiplication des clics. Le bouton central, en plus de la lecture/pause, permet l'allumage/extinction et le déclenchement de la procédure d'appairage.

Un peu austère mais finalement classique, l'ergonomie est pourtant assez efficace. Dommage de ne pas avoir un peu mieux différencié les boutons de contrôle, car les identifier simplement au toucher est un peu compliqué.

Audio-Technica ATH-M50xBT2

À ces contrôles de base s'ajoute l'application Audio-Technica Connect. Si nous craignions qu'elle soit anecdotique, la marque nous fait mentir. En effet, en plus d'être assez sobre et claire, elle comporte des ajouts intéressants, comme des égaliseurs réglables.

Le constructeur laisse le choix entre un égaliseur graphique classique et un égaliseur paramétrique plus avancé. Nous ne sommes pas encore au niveau de ce que fait Shure sur son application Aonic Play, mais l'effort est vraiment à saluer.

Au-delà de cette fonction reine, ATH intègre des fonctions plus ergonomiques, comme le retour microphone lors des appels, la balance droite/gauche, ou encore l'intégration d'un mode basse latence. Ce mode permet de corriger la latence de base du casque, très marquée, l'a rendant suffisamment faible pour ne « presque » pas être un souci en jeu ou lors du visionnage d'un film.

LDAC et multipoint, comme les grands

Le design assez spartiate du Audio Technica ATH-M50xBT2 ne doit pas vous tromper : il a tout ce qui peut faire la modernité d'un casque Bluetooth. Premièrement, la prise en charge, en plus des codecs SBC/AAC, du LDAC. Bien que cette intégration soit bien moins rare sur un casque audio que sur des écouteurs sans fil, l'effort est toujours à saluer.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Deuxièmement, la connexion Multipoint permet à l'ATH-M50xBT2 de basculer assez simplement entre les flux audio de deux appareils.

Pour le reste, tout est assez classique. Audio Technica a clairement progressé sur l'intégration Bluetooth, notamment en termes de stabilité. Même en LDAC, l'expérience est très bonne. Comme toujours, pour jouir de la meilleure stabilité et de la meilleure portée possibles, il convient de rester sur les codecs SBC ou AAC. De même, pour une qualité sonore maximale en LDAC 990 kbs ou 660 kbs, il est souvent nécessaire de forcer la qualité dans les réglages développeurs du téléphone.

Isolation classique, plus studio que bon nomade

Bien qu'Audio Technica soit l'une des premières grandes marques à avoir proposé de la réduction de bruit active sur ses casques (après Bose ou Sennheiser tout de même), elle reste assez frileuse sur cette technologie. Pour cette V2 du casque sans fil, l'ATH-M50xBT2 reste donc sur un Bluetooth classique, avec une isolation tout à fait passive.

La formule fonctionne et isole assez bien des bruits les plus « ennuyeux », mais nous ne parlerons clairement pas d'un excellent casque fermé. La performance est meilleure que sur le AIAIAI TMA-2 Studio Wireless+, mais ne va pas jusqu'à nous plonger dans une bulle d'isolation.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Autre point encore perfectible, bien que déjà en net progrès : la qualité des microphones. Le premier ATH-M50xBT était assez médiocre à ce niveau, la nouvelle mouture corrige certaines de ses errances. La voix est ainsi suffisamment bien captée, mais encore que loin d'être naturelle. En environnement bruyant, la performance est suffisante pour que le casque soit utilisable, sans être toujours parfaitement intelligible.

Autonomie des rois, même en LDAC

Sans donner de précision sur la mesure, Audio Technica annonce une autonomie de 50 heures en fonctionnement. En général, la performance est donnée sous codec AAC, le moins énergivore de tous ceux embarqués par le casque.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

En laissant le codec HD par défaut sur notre modèle Android nous sommes arrivés à environs 48 heures / 50 heures d'autonomie. Une telle performance en LDAC est assez exceptionnelle voire jamais vue. Sous codec AAC, il est clair que la batterie pourra grapiller sans soucis quelques dizaines d'heures supplémentaires.

Technicité et réglage tout en oscillations

Appréhender la qualité audio d'un produit comme le ATH-M50xBT2 n'est pas forcément simple. En effet, loin d'un réglage sonore vraiment à la mode, comme ce que peuvent faire les Sony, Airpods Max, ou encore Yamaha YH-L700A, le casque reproduit presque à l'identique la signature des premières versions. Pour cela, il intègre des transducteurs maison de 45 mm, toujours excellents techniquement.

Le son du casque se caractérise par une certaine consistance générale, dans laquelle se succèdent des petits creux et des petites pointes. L'ensemble est assez savamment dosé pour livrer un son très révélateur, assez puissant et énergique, parfois très tranchant, le tout avec une certaine aération dans l'écoute.

Réponse en fréquence compensée du casque Audio-Technica ATH-M50xBT2. Une signature sans outrance, mais avec beaucoup de petites vaguelettes çà et là
Réponse en fréquence compensée du casque Audio-Technica ATH-M50xBT2. Une signature sans outrance, mais avec beaucoup de petites vaguelettes çà et là

Le M50xBT2 accentue par exemple légèrement les bas-médiums pour donner du punch à la sonorité. De même, il insiste légèrement dans le commencement des aigus (1 kHz – 2 kHz), ce qui a tendance à projeter la scène sonore légèrement en avant et a donner une certaine brillance dans les voix (surtout féminines).

Un tableau idyllique, qui allie puissance et qualité technique ? Pas tout à fait. Certes cette qualité technique est indéniable (preuve que le casque nomade n'a pas progressé autant qu'il le devrait d'un point de vue sonore), et sa signature est assez amusante, mais cette dernière est également sa potentielle faiblesse. Le casque pourra alors apparaître plus versatile que vraiment polyvalent. À force d'accentuer certaines fréquences par rapport à d'autres, même finement, des problèmes classiques apparaissent.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Ici, le passage des médiums aux aigus, assez accentué, rend un son plutôt agressif. Même constat sur l'utilisation d'un creux vers les 4-6 kHz, qui peut voiler légèrement certains instruments et briser ce qui aurait pu être un véritable équilibre. Impossible toutefois de savoir si cela vient effectivement des réglages sonores ou si la conception du transducteur atteint ses limites (ou les deux).

À l'inverse, les basses ne posent pas de problèmes. Elles constituent même la force du produit, car ce registre, certes accentué, est extrêmement propre.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Reste que, même avec ce parti pris sonore toujours étrange, Audio Technica réussit globalement son flirt entre puissance et maîtrise. Le casque nomade est très détaillé, assez aéré, et conserve cette petite patte old-school toujours très intéressante. Surtout, il est assez difficile d'être pointilleux au regard de la gamme de prix dans laquelle vient s'inscrire le ATH-M50xBT2.

Enfin, précisons que la signature sonore est identique en Bluetooth et en filaire, ce qui est plutôt rassurant. Pour ne rien gâcher, les égaliseurs permettent justement, avec un peu de patience, d'améliorer ce manque d'équilibre.

L'avis de Clubic

Peu de changements pour un casque qui, sans doute, ne peut pas se permettre de révolutionner la formule. L'ATH-M50xBT2 d'Audio Technica reprend presque à l'identique la méthode de son prédécesseur, mais les quelques subtils changements font tout de même la différence.

Charge USB-C, support du LDAC, autonomie phénoménale, application utile, le modèle n'est pas parfait mais intègre la plupart des ingrédients d'un bon casque nomade.

La qualité sonore, point principal de ce célèbre produit maintenant à sa quatrième itération, est toujours fidèle à la formule. Puissant, aéré, assez polyvalent et technique, le son pourrait, malgré tout, être encore meilleur avec des réglages un peu plus travaillés.

8

Dérivé d'un grand nom du casque filaire de studio, l'ATH-M50xBT2 est la deuxième version Bluetooth de cette déclinaison. Sans réinventer la roue, Audio-Technica adapte efficacement ce qui faisait la force de ses ainés (sobriété, fabrication, et structure pliable) dans un produit enfin adapté au monde Bluetooth.

Très Pro dans son approche, cette référence n'est certes pas la plus complète (pas d'ANC) ni la plus technologique du genre, mais elle délivre une sonorité à la fois très ouverte, riche, et très puissante. La possibilité d'un fonctionnement en filaire (passif) offre à ce modèle personnalité caméléon, adapté à tous les usages.

Les plus

  • Autonomie gargantuesque
  • Sonorité très riche
  • Multipoint
  • LDAC
  • Egaliseurs efficaces

Les moins

  • Isolation encore moyenne
  • Kit main-libre perfectible
  • Signature sonore un peu trop oscillante

Construction 8

Confort 7

Ergonomie 7

Autonomie 10

Isolation 6

Qualité sonore 8

Amazon 177€ Voir l'offre
Boulanger 177€ Voir l'offre
Son-Vidéo.com 179€ Voir l'offre
Gear 4 Music FR 191,5€ Voir l'offre
Fnac 199,99€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Amazon 177€ Voir l'offre
Boulanger 177€ Voir l'offre
Son-Vidéo.com 179€ Voir l'offre
Gear 4 Music FR 191,5€ Voir l'offre
Fnac 199,99€ Voir l'offre
Voir plus d'offres

Guillaume Fourcadier

Spécialiste Audio

Spécialiste Audio

Tombé dans l'audio depuis tout petit mais certainement pas audiophile, je navigue entre Hifi indécente et modèles plus abordables avec le même plaisir. Rédacteur audio sur Clubic et malheureux addict...

Lire d'autres articles

Tombé dans l'audio depuis tout petit mais certainement pas audiophile, je navigue entre Hifi indécente et modèles plus abordables avec le même plaisir. Rédacteur audio sur Clubic et malheureux addict à Binding of Isaac, à retrouver sur le pire réseau social de la création en tant que Guifou.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés ainsi que les marchands mis en avant sont susceptibles d'évoluer afin de toujours vous proposer le meilleur prix sur le produit concerné. 
Lire la charte de confiance
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (2)

roboc
Et la qualité du ‹ cuir › est toujours aussi déplorable ? J’ai acheté un AT à ma femme il y a quelques années. Au bout de 2 ans, le ‹ cuir › des oreillettes et de l’arceau a commencé à tomber en poussière.<br /> Bon, ce ne sont pas les seuls, mon BackBeat Pro fait pareil !
Moto78
C’est bien le problème des pads en simili cuir, qui pèlent lamentablement au bout d’un laps de temps variable.<br /> En fonction du distributeur on trouve ou non des pads de rechange.<br /> Mes Bowers et mon Beoplay avec du vrai cuir sont plus durables ou du velours comme sur Akg 7xx ou Philips Fidelio x2hr.<br /> Par contre sur un petit Jabra bluetooth qui a 4 ans et qui se delete, je vais acheter un Jabra 45h directement en retour client A…<br /> C’est malheureusement l’ère du consommable.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Les derniers tests

Casque audio : tous les derniers tests