Au Tokyo Motor Show, le Japon présente son premier véhicule écologique en nanocellulose

01 novembre 2019 à 15h00
11
Voiture nano cellulose
© Carscoops

À l'occasion du Tokyo Motor Show 2019 qui se déroule du 24 octobre au 4 novembre, un consortium japonais a présenté une voiture à la conception plutôt singulière. Ce véhicule sobrement baptisé « Véhicule à nanocellulose » (ou NCV) est composé d'un matériau obtenu à partir de plantes et de déchets agricoles recyclés.

Il s'agit plutôt ici d'une démonstration technique en faveur de l'écologie, ce concept-car mettant en avant l'utilisation de matériaux recyclables dans la production des véhicules de demain.

Véhicule NFC

L'extérieur du véhicule - y compris le toit, le capot et les portières - a été entièrement réalisé avec des nanofibres de cellulose (ou « NFC »). Plus léger, ce matériau permet de rendre le véhicule deux fois moins lourds que s'il avait été conçu avec des matériaux conventionnels. À l'intérieur, d'autres parties sont également conçues en nanofibres. Le tableau de bord ainsi que d'autres éléments sont en bois.

Ce projet est présenté par un consortium de 22 universités, instituts de recherche et universités, que le ministère de l'Environnement japonais a créé en 2016.

Le look du NCV s'apparente clairement à celui d'une sportive. Le faible empattement, la calandre et les phares effilés en témoignent. Les portières du véhicule disposent d'une ouverture en papillon, et l'arrière rappelle la Chrysler ME 412.

Voiture nano cellulose
© Carscoops

Une allure sportive, sans les performances

Il est toutefois peu probable que la comparaison continue sous le capot. Le concept mettant davantage en avant le caractère écologique de son enveloppe, aucune information concernant son groupe motopropulseur n'a été communiquée. Brad Anderson, rédacteur chez Carscoops, estime que le NCV doit fonctionner à l'aide d'une pile combustible à hydrogène. Selon lui, la vitesse du véhicule serait plafonnée à 20 km/h.

Voiture nano cellulose
© Carscoops

La nanofibre de cellulose étant constituée de fibres végétales, elle promet de remplacer progressivement des matériaux dont l'extraction et/ou la transformation sont plus polluantes. Les nanofibres de cellulose sont 10 000 fois plus petites qu'un cheveu, mais cinq fois plus résistantes et cinq fois plus légères que le fer. Elles sont expérimentées dans des secteurs de plus en plus variés.

Dans l'automobile, des fibres de bois sont déjà utilisées pour la réalisation de pièces en NFC. Leur faible poids participe à optimiser la consommation en carburant des véhicules. En 2015, une équipe de chercheurs suédois et américains a présenté une batterie réalisée à partir d'un aérogel, lui-même produit avec des NFC. Ce type de batteries souples pourrait, plus tard, équiper des véhicules électriques.

Ici, il est peu probable que le NCV soit un véhicule 100 % recyclable. Peu à peu, néanmoins, le secteur de l'automobile tend à se rapprocher de ce pourcentage.

Source : CarScoops
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
8
GRITI
A priori, cela a l’air plutôt pas mal.
Blackalf
En fait ce sont souvent les mêmes questions qui se posent devant ce genre d’innovations : coût de fabrication, prix de vente, etc… ^^<br /> J’ai lu récemment un article sur des maisons en carton : jusqu’à 95.000 € le machin, et sans compter qu’il faut évidemment un terrain sur lequel la placer…c’est le prix d’une maison traditionnelle modeste dans un état correct, chez nous
GRITI
En effet. Le coût de vente sera sans doute plus élevé comme tout innovation au début. Cela ne me choque pas forcément.<br /> Pour moi, la question principale de ce genre d’innovation, est le coût écologique réel. Il ne faudrait pas que sous couvert de quelque chose de plus écologique au niveau matériau, on ait derrière un bilan catastrophique: sur-exploitation des sols/forêts, énorme quantité d’énergie et/ou d’eau/produits chimiques pour la fabrication par exemple.<br /> Je me posais la question de la solidité mais d’après l’article cela a l’air solide. Eventuellement, peut se poser la question de l’absorption des chocs.
Blackalf
Et de la méthode de réparation en cas d’accident, certains pièces seraient simplement remplacées, mais ce n’est pas toujours possible même sur une voiture à carrosserie métallique ^^<br /> Donc je suis un peu sceptique sur la pertinence d’une carrosserie complète en nanocellulose, par contre ça peut être intéressant pour un certain nombre de pièces dans le but de les alléger, les capots par exemple, ou encore des pièces intérieures
GRITI
Blackalf:<br /> Et de la méthode de réparation en cas d’accident<br /> En effet.<br /> L’aspect poids pour réduire la consommation peut être très intéressant c’est clair.
Blackalf
A voir aussi le comportement de la technologie en conditions réelles…je me rappelle de la Matra-Simca Bagheera des années 1970 : carrosserie en polyester/fibre de verre dont les éléments étaient rivetés et collés…carrosserie donc très légère, mais le hic c’est qu’avec le temps et les chocs de la route, les parties rivetées prenaient du jeu et tout se mettait à vibrer ^^
bmustang
il doit manquer un 0 à 20km/h
NOXteam
ils ne disent pas l’énergie nécessaier pour produire ces nano fibre et les dangers pour la santé ainsi que l’exploitation des végétaux pour les réaliser
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Après Samsung et Xiaomi, c'est au tour de Motorola d'officialiser son Razr 2022
Microsoft introduit l'effet Mica dans Word 2021
Microsoft corrige plus de 120 failles, dont 17 critiques
Offrez-vous un haut niveau de cybersécurité à bon prix avec cette suite antivirus Norton
Top 5 des applications à tester ce week-end sur votre smartphone
Waze et Google Maps pourraient bientôt devenir moins efficaces contre les bouchons
Voici les 10 chaînes YouTube les plus suivies en France et dans le monde
Faites de réelles économies sur votre forfait mobile avec l'offre Prixtel !
Cette solution VPN a vraiment tout pour vous séduire, à commencer par son prix
Classiscam : le business du scam rodé à grande échelle
Haut de page