Au Tokyo Motor Show, le Japon présente son premier véhicule écologique en nanocellulose

01 novembre 2019 à 15h00
0
Voiture nano cellulose
© Carscoops

À l'occasion du Tokyo Motor Show 2019 qui se déroule du 24 octobre au 4 novembre, un consortium japonais a présenté une voiture à la conception plutôt singulière. Ce véhicule sobrement baptisé « Véhicule à nanocellulose » (ou NCV) est composé d'un matériau obtenu à partir de plantes et de déchets agricoles recyclés.

Il s'agit plutôt ici d'une démonstration technique en faveur de l'écologie, ce concept-car mettant en avant l'utilisation de matériaux recyclables dans la production des véhicules de demain.

Véhicule NFC

L'extérieur du véhicule - y compris le toit, le capot et les portières - a été entièrement réalisé avec des nanofibres de cellulose (ou « NFC »). Plus léger, ce matériau permet de rendre le véhicule deux fois moins lourds que s'il avait été conçu avec des matériaux conventionnels. À l'intérieur, d'autres parties sont également conçues en nanofibres. Le tableau de bord ainsi que d'autres éléments sont en bois.

Ce projet est présenté par un consortium de 22 universités, instituts de recherche et universités, que le ministère de l'Environnement japonais a créé en 2016.

Le look du NCV s'apparente clairement à celui d'une sportive. Le faible empattement, la calandre et les phares effilés en témoignent. Les portières du véhicule disposent d'une ouverture en papillon, et l'arrière rappelle la Chrysler ME 412.

Voiture nano cellulose
© Carscoops

Une allure sportive, sans les performances

Il est toutefois peu probable que la comparaison continue sous le capot. Le concept mettant davantage en avant le caractère écologique de son enveloppe, aucune information concernant son groupe motopropulseur n'a été communiquée. Brad Anderson, rédacteur chez Carscoops, estime que le NCV doit fonctionner à l'aide d'une pile combustible à hydrogène. Selon lui, la vitesse du véhicule serait plafonnée à 20 km/h.

Voiture nano cellulose
© Carscoops

La nanofibre de cellulose étant constituée de fibres végétales, elle promet de remplacer progressivement des matériaux dont l'extraction et/ou la transformation sont plus polluantes. Les nanofibres de cellulose sont 10 000 fois plus petites qu'un cheveu, mais cinq fois plus résistantes et cinq fois plus légères que le fer. Elles sont expérimentées dans des secteurs de plus en plus variés.

Dans l'automobile, des fibres de bois sont déjà utilisées pour la réalisation de pièces en NFC. Leur faible poids participe à optimiser la consommation en carburant des véhicules. En 2015, une équipe de chercheurs suédois et américains a présenté une batterie réalisée à partir d'un aérogel, lui-même produit avec des NFC. Ce type de batteries souples pourrait, plus tard, équiper des véhicules électriques.

Ici, il est peu probable que le NCV soit un véhicule 100 % recyclable. Peu à peu, néanmoins, le secteur de l'automobile tend à se rapprocher de ce pourcentage.

Source : CarScoops
11
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top