La Hyundai Nexo bat le record du monde d'autonomie pour un véhicule à hydrogène

Benoît Théry
Publié le 04 décembre 2019 à 15h48
Piccard hyundai Nexo record

Voilà un nouveau record pour l'hydrogène. Après l'ouverture par la Chine de la plus grande station-service à hydrogène, Hyundai rapporte qu'un de ses véhicules aurait « battu le record du monde de la plus longue distance parcourue par un véhicule à hydrogène avec un unique plein en combustible ».

Le constructeur a utilisé pour cela une Nexo, le SUV à hydrogène qu'il produit depuis 2018. Celui-ci est parvenu à effectuer un trajet de 778 kilomètres et possédait à l'arrivée encore suffisamment d'énergie pour faire 49 kilomètres supplémentaires.

778 kilomètres au compteur

Le véhicule a été piloté par l'aéronaute suisse Bertrand Piccard, déjà connu pour avoir fait le tour du monde en ballon en 1999. Il est aussi en partie à l'origine du projet Solar Impulse, un avion solaire à bord duquel il a une nouvelle fois fait le tour du monde en 2015 et 2016.

Pour le pilote, il s'agissait de prouver la viabilité de l'hydrogène en tant qu'énergie à envisager sur les véhicules de série. Le 27 novembre, suite à son record, il a ainsi tweeté : « Les voitures à hydrogène sont souvent mises en compétition avec celles à batterie. Je crois fermement que nous avons beaucoup à gagner avec les deux technologies ». Il redirige ensuite vers son article sur le sujet, publié le même jour.

Un record accessible à tous ?

Le trajet a été effectué en France et au Luxembourg : Bertrand Piccard est arrivé le 26 novembre au salon du Bourget, à Paris, en étant parti la veille de Sarreguemines, en Moselle, où se trouve la seule station-service à hydrogène de la région Grand Est. Le président du conseil régional concerné, Jean Rottner, a d'ailleurs déclaré : « D'autres vont voir le jour prochainement dans la région », avant d'ajouter, « Nous avons prouvé qu'avec les technologies propres, nous n'avions plus besoin de prototypes expérimentaux révolutionnaires pour battre des records. Tout le monde peut maintenant le faire avec des véhicules standard zéro émission. Une nouvelle ère de performance commence dans l'intérêt de la protection de l'environnement ».

Cette technologie a cependant un prix, la Nexo étant affichée à 75 600 euros sur le site de Hyundai. Sur cette question du prix, Bertrand Piccard a déclaré : « Les voitures à hydrogène vont baisser de prix peu à peu, et à mesure que les gens vont en acheter, il y aura des stations à hydrogène partout ». Le constructeur adopte d'ailleurs une position plus tempérée que son pilote, déclarant ne pas vouloir « adopter de position dogmatique sur les énergies renouvelables », tout en affirmant considérer l'hydrogène comme une alternative durable.

Source : AutoBlog
Benoît Théry
Par Benoît Théry

Je veux tout savoir, et même le reste. Je me passionne pour le digital painting, la 3D, la plongée, l'artisanat, les fêtes médiévales... Du coup, j'ai toujours des apprentissages sur le feu. Actuellement, j'apprends à sourire sur mes photos de profil.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
sami17220

La propulsion hydrogène est certainement AMHA la solution la plus viable, ne serait-ce déjà que pour les navires.

rexxie

Dommage, je le trouvais sympathique Bertrand Piccard. Tout compris à l’hydrogène c’est 3 fois plus d’énergie pour rouler la même distance qu’une pure électrique.
En plus que l’hydrogène est tirée d’une réaction du méthane à 95%… réaction qui produit quoi aussi? du CO²!

LedragonNantais

c’est pas faux, mais le problème de l’hydrogène, autre sa production pas du tout écolo, faut le stocker en gaz a 5/700 bar comme le GPL. Problème, l’hydrogène sa pète fort, trèèèès fort. y’a cas voir ce qu’y s’est passé avec l’Hindenburg en 37. j’ai pas envie de décoller sur la lune avec ma bagnole moi xD

paulposition

Peux tu me dire a partir de quelle énergie on obtient de l’électricité (en quantité suffisante pour alimenter tous les véhicules électriques actuels )?

Nmut

Vu le rendement et le cout, ce n’est pas pour demain mais c’est sur que le poids est un peu moins un problème sur un bateau.
Par contre pour une voiture… Ils ont brulé environ 6kg d’hydrogène, donc si la pile a un excellent rendement, 33kwh * 6kg = 198kwh. Ca fait déjà beaucoup pour 778km (25kwh au 100, à rapprocher au 15kwh moyen d’un VE sur batterie => le rendement de la pile est médiocre, voir pas très bon car ils ont du rouler très pépère)! Quand en plus on prend la quantité d’énergie qu’il faut pour faire un kg d’H, soit 48kwh dans le meilleur des cas, on arrive à une conso globale de 288kwh!!!

rexxie

As-tu lu TROIS FOIS PLUS?

Sans compter le coût exorbitant d’une station, sa capacité limitée et la possibilté d’explosion comme il est arrivé au moins 3 fois déjà.

Oui vraiment comme on dit depuis 20 ans, l’hydrogène est l’énergie de l’avenir… et le restera toujours.

philouze

c’est la loose, une Tesla Model 3 a franchi 975 kms dans les mêmes conditions.

Et le plein aura couté 4 fois moins cher et émis 4 fois moins de co2 (au bas mot)

philouze

« Peux tu me dire a partir de quelle énergie on obtient de l’électricité (en quantité suffisante pour alimenter tous les véhicules électriques actuels )? »
le parc énergétique actuel est assez dimensionné pour charger une dizaine de millions de véhicules électriques intégralement chaque nuit.
C’est ENEDIS/ERDF qui confirme la chose (la charge nocturne consomme à peu près comme un ballon d’eau chaude)

carinae

je n’ai pas tout compris, l’hydrogène n’est pas produit a partir de l’électrolyse de l’eau ?
bon j’imagine que dans ce cas la il faut de l’électricité mais bon … on nous dit tout le temps que l’hydrogène ne produit que de la vapeur d’eau …
Pour le reste c’est sur qu’en terme de sécurité … l’hydrogène c’est pas ce que l’on fait de mieux …

philouze

" mais c’est sur que le poids est un peu moins un problème sur un bateau."
Sauf que sur un bateau, crois moi, on compte les sous :slight_smile:

« donc si la pile a un excellent rendement, »
le rendement maximum théorique d’une pile à 50% de sa puissance est de… (roulement de tambours) 55% ! Et ce n’est pas dépassable, c’est la physique qui l’impose.

les sources sont disponibles pour le vérifier sur le site même de l’Afypac, LE lobbie français de l’hydrogène.

C’est à mon sens l’information la plus capitale, considérer qu’on peut, dans notre vision du futur, choisir une énergie consistant à jeter 50% du jus qu’on met dans le réservoir me semble tout bonnement abérrant. sans compter qu’en amont on en a déjà perdu autant pour générer puis compresser l’hydrogène.