La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde

Benoît Théry Contributeur
13 août 2019 à 19h42
0
Hydrogene SAIC
Credit SAIC Motors

L'automobile reste l'une des plus grandes sources de pollution dans le monde. Les solutions sont désormais bien connues : voitures électriques et hybrides, mais aussi voitures à hydrogène. Ces dernières sont de plus en plus utilisées, en particulier en Chine, où la plus grande station-service dédiée à l'énergie hydrogène vient d'ouvrir.

En France, nous parlerions de véhicules à piles à combustible, ou véhicule à PAC. Les anglophones, eux parlent de Fuel Cell Vehicles, ou FCV. C'est dans ce secteur que la Chine, et tout particulièrement SAIC Motors veulent devenir un pionnier.

Une station de 8 000 m²

Le constructeur chinois est le premier dans son pays à avoir atteint le stade de la commercialisation de piles à hydrogène à des particuliers et des sociétés. L'ouverture de cette très vaste station, susceptible de faire transiter jusqu'à deux tonnes d'hydrogène par jour dans un parc de 8 000 m², doit faire la publicité de ses véhicules. Outre le combustible, la station comprend divers services, notamment dédiés à l'entretien des véhicules à PAC et à la recharge de batteries.


Il faut également noter que cette station-service a été ouverte à Shanghai, notamment dans le but de booster la filière du recyclage de la ville.

Pour SAIC Motors, qui a ouvert cette station en partenariat avec le Shanghai Chemical Industrial Park, c'est une nouvelle étape qui a été franchie. Depuis 2001, la société a déposé 350 brevets liés aux piles à combustible et elle a participé à la conception de 15 normes à destination des FCV. Elle a même récemment conçu le premier MPV (le Maxus G20FC), un véhicule multi-usages utilisant plusieurs piles à combustible au lieu d'une. Il peut ainsi démarrer à des températures jusqu'à -30° C, tout en conservant des performances semblables aux moteurs thermiques traditionnels.


SAIC Motors hydrogène chine
Credit SAIC Motors

L'hydrogène, le combustible eco-friendly

Désormais, il semble qu'il n'y ait plus que des avantages pour les Chinois à passer à l'hydrogène. Par rapport aux modèles conventionnels, les piles à combustible sont plus rentables : une plus grande part de l'énergie produite est effectivement utilisée par le moteur. Ils sont également beaucoup plus propres, rejetant de l'eau pure. Enfin, ils sont plus sûrs, réduisant sensiblement le risque d'embrasement ou d'explosion du véhicule.


Pour la Chine, dont les émissions de CO² par habitant ont grimpé en flèche depuis le début des années 2000, l'enjeu est crucial. Le choix de Shanghai pour l'implantation symbolise peut-être aussi une volonté d'agir pour l'environnement là où il est le plus malmené : en 2013, la ville a été engloutie par un nuage de pollution.

Une étude américaine a estimé, en 2015, que la pollution aux particules fines PM2,5 est responsable chaque année d'1,6 million de décès en Chine. Et si, depuis, la qualité de l'air s'est améliorée à Shanghai, celle de l'eau y a baissé.

Source : R&A News et SAIC Motors
47 réponses
27 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top