Utiliser votre portable au volant vous coûtera bientôt votre permis. Utilisez l'assistant vocal !

Laura Léger Contributrice
10 juillet 2019 à 09h59
0
Téléphone au volant

La Loi Orientation des Mobilités voté en première lecture au mois de juin par le gouvernement ne se centre pas seulement sur l'environnement et la mobilité des Français, mais aussi sur certains changements législatifs concernant la conduite au volant.

Punir les plus récalcitrant

Les études et le taux d'accident le disent depuis des années, l'utilisation du téléphone au volant est un fléau sur la route et multiplie par trois les risques d'accidents, selon l'Organisme National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR). Manque de concentration, défaut de trajectoire, les utilisateurs de téléphone au volant ne sont pas toujours très attentifs à ce qu'il se passe autour d'eux. Ainsi, la Loi d'Orientation des Mobilités a prévu de modifier la punition réservée à l'utilisation du téléphone.

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, a annoncé au micro d'Europe 1, lundi matin, que la punition envers les récalcitrants du téléphone portable au volant allait changer et s'endurcir. La loi, qui prévoyait jusqu'alors un retrait de trois points de permis et 135 € d'amende, va se transformer en suspension du permis pour toute personne cumulant au moins une infraction avec l'utilisation du téléphone, comme le débordement sur la ligne blanche, le non-respect d'un stop ou d'une priorité etc.

Selon Emmanuel Barbe : « L'idée, c'est vraiment de casser les pieds aux récalcitrants. On ne souhaite pas priver quiconque de son permis pendant des mois », a-t-il expliqué, avant d'ajouter : « le but de la sécurité routière, c'est que le plus de gens possible puissent rouler ».

Mais aussi prévenir plutôt que punir

Bien que le décret semble prévu pour la rentrée, le gouvernement ne compte pas seulement punir les utilisateurs mais souhaite aussi éduquer les jeunes plus efficacement dès les premiers cours de conduite, et lors des contrôles routiers par les autorités. La déléguée générale de l'association Prévention Routière, Anne Lavaud, compte aussi sur les forces de l'ordre en charge de ces punitions pour montrer de la bienveillance auprès des délinquants routiers.

« Cela va aider les automobilistes à réaliser que, sans leur téléphone, ils n'auraient sans doute pas commis l'infraction », espère-t-elle.

La loi se renforçant dès le mois de septembre, il est préférable de prendre les devants. Pour cela des solutions existent comme par exemple passer par l'assistant vocal, souvent disponible dans les voitures récentes. Il est également possible d'utiliser des applications disponibles sur smartphone, à l'image de « Mode Conduite » qui envoie un message à ceux qui essaient de vous contacter, pour les prévenir que vous n'êtes pas joignable, et de la fonctionnalité sur iOS 11 et sous Windows Phone qui permet de bloquer les notifications dès lors qu'elle est activée. De quoi éviter les accidents et les futures suspensions de permis.

Source : Le Parisien
Modifié le 10/07/2019 à 10h51
41 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top