Volvo propose désormais ses véhicules à la vente sur Internet au Royaume-Uni

02 mai 2019 à 10h44
1
Volvo
Yauhen_D / Shutterstock.com

Le constructeur automobile suédois Volvo a lancé une nouvelle plateforme en ligne au Royaume-Uni. Son but est de développer les ventes de voitures sur Internet et d'offrir une alternative aux comparateurs en ligne.

Selon Jon Wakefield, PDG de la marque Volvo, « les consommateurs britanniques ont généralement une plus grande propension à acheter leurs biens en ligne ». Un constat qui a incité le constructeur à amorcer une numérisation de son processus d'achat sur son troisième plus grand marché.

E-commerce automobile

Ainsi, Volvo a lancé au Royaume-Uni un nouveau service permettant d'acheter une voiture directement en ligne. Un procédé qui pourrait ensuite être reproduit dans d'autres pays, en cas de succès.

L'entreprise suédoise ne fait toutefois pas figure de précurseur dans ce domaine. En effet, d'autres constructeurs proposent déjà un tel service sur le territoire britannique, dont Peugeot, Hyundai, BMW ou Mitsubishi. Mais d'après Volvo, la plateforme serait la première à inclure la signature électronique pour les contrats de crédit, la reprise de véhicules, ou encore tous les types de financement possibles.

Une expérience plus premium que les comparateurs en ligne

En effet, le service propose notamment l'achat via la location-vente (ou plan de versement échelonné) ou via le leasing (location avec option d'achat). C'est ce dernier type de financement qui concentre particulièrement l'attention du constructeur suédois. Car d'après son PDG, il concerne aujourd'hui 15 % des ventes de voitures au Royaume-Uni.

Ce système est notamment proposé sur de nombreux comparateurs d'offres en ligne. Mais Volvo n'entend pas s'opposer à ces acteurs sur les prix. Au contraire, l'entreprise préfère se positionner sur une offre premium et une « expérience de marque ». « Si vous voulez simplement le meilleur prix, vous irez sur un comparateur en ligne », concède Jon Wakefield.

Ce virage numérique marque-t-il le début de la fin pour les concessionnaires automobiles ? Pas pour Volvo, qui entend impliquer ses points de vente dans le processus. « Nous sommes intimement convaincus que nous avons besoin de partenaires physiques, ce n'est pas contradictoire », affirme le PDG de la société.

Source : Automotive News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple présente ses résultats du 1er trimestre : les ventes d’iPhone stagnent, les services explosent
Streaming vidéo : le son de haute qualité arrive sur Netflix
Smarpthone pliable : le FlexPai de Royole victime de son succès en Chine
Star Citizen est en accès gratuit pendant une semaine
La NASA prépare une simulation dans laquelle un astéroïde menace de frapper la Terre
Anki, la start-up créatrice du petit robot Cozmo, met la clé sous la porte
Résultats financiers : les bénéfices d'exploitation de Samsung en chute libre au T1 2019
5G : pour le patron de l'Arcep,
Anno 1800 signe le meilleur démarrage de la franchise en termes de vente
Haut de page