Mercedes-Benz se veut tout électrique d'ici 2030

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
22 juillet 2021 à 18h10
25
Mercedes EQT
© Mercedes-Benz

Le constructeur allemand vient d’annoncer son nouveau plan d’électrification qui vise à passer au tout électrique d’ici la fin de la décennie.

Mercedes-Benz suit la tendance mondiale actuelle des constructeurs automobiles qui définissent un calendrier pour le passage de leur gamme au tout électrique.

Trois nouvelles plateformes électriques en préparation

Pour remplacer tous ses modèles par de nouvelles versions électriques, Mercedes travaille sur de nouvelles plateformes qui seront lancées en 2025. L’arrivée de ces nouvelles architectures électriques sera le point de départ de ce calendrier.

Les véhicules thermiques seront ensuite progressivement éliminés de la gamme dès qu’un nouveau modèle électrique correspondant sera commercialisé.

Pendant le même laps de temps, la firme prévoit l’ouverture de huit Gigafactories pour une capacité de production de batteries de 200 gigawattheures avec de nouveaux partenaires.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
15
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
Une imposition minimum pour les grandes entreprises numériques sérieusement discutée
Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs
Aux USA, Amazon aurait licencié illégalement des salariées critiquant les conditions de travail de la firme
Haut de page