Les véhicules autonomes autorisés sur les routes britanniques d'ici la fin de l'année ?

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
03 mai 2021 à 11h05
22
Conduite autonome Hyundai © © Hyundai
© Hyundai

Le gouvernement britannique devrait autoriser la circulation de véhicules dotés de fonctionnalités de conduite autonome au cours de cette année. Cependant, le terme « conduite autonome » employé par les autorités britanniques n’est pas tout à fait exact.

Dénommé « ALKS » (Automated Lane Keeping Systems), le système de conduite autonome permet le maintien automatique du véhicule dans sa voie. Son utilisation devrait être autorisée sur le territoire britannique jusqu’à une vitesse de 60 km/h.

Conduite autonome… sous contrôle

En effet, si nos voisins britanniques vont pouvoir utiliser les systèmes ALKS de conduite dite « autonome », qui permettra un suivi automatisé de la voie et cela jusqu’à une vitesse maximale de 60 km/h, le conducteur devra malgré tout rester vigilant, sans obligation de surveiller la route pour autant, et se tenir prêt à reprendre la main à tout moment et à la demande du véhicule.

En cas de non-réponse du conducteur aux sollicitations du véhicule dans les 10 secondes suivantes, celui-ci allumera les feux de détresse avant de ralentir, voire de s’arrêter.

Ainsi, il ne s’agit pas de conduite autonome totale, comme le laisse entendre la terminologie employée par le gouvernement britannique. Il s’agit de conduite autonome de niveau 2, tout comme l’Auto-Pilot de Tesla, actuellement proposé, qui ne peut pas se passer d'un humain prêt à réagir.

Supprimer le facteur humain

L’ambition clairement affichée par le gouvernement britannique est de supprimer l’erreur humaine grâce à la conduite autonome, à terme. Le véhicule, bardé de capteurs et de caméras, surveille en permanence la route et son environnement pour réagir et s’adapter très rapidement.

Ainsi, le manque d’attention ou de concentration d’un conducteur est supprimé. Le véhicule analyse en temps réel ce qu'il se passe tout autour de lui, sans angles morts, et adapte sa réaction en fonction. Du moins, en théorie, car la technique n’est pas infaillible. En tout cas, pas suffisamment pour atteindre le niveau 3 de l’échelle de classification de la conduite autonome qui comprend cinq paliers.

D’après le directeur général de la Society of Motor Manufacturers and Traders, Mike Hawes, la conduite autonome devrait permettre d’éviter jusqu’à 47 000 accidents graves et sauver jusqu’à 3 900 vies au cours de la prochaine décennie en supprimant le facteur humain, ou du moins, l’erreur humaine.

Source : BBC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
14
wedgantilles
Waouh, ils ont vraiment lu leur truc au gouvernement anglais ?<br /> Il n’y a pas besoin de surveiller la route ou de tenir le volant, mais en même temps rester vigilant ? Être vigilant ca veut dire surveiller la route, on ne peut être vigilant sans faire attention à ce qu’il se passe.<br /> Et puis 10s pour réagir c’est une aberration quand on apprends à conduire on nous indique le temps de réaction moyen d’1s pour un humain, si on prends l’exemple qu’ils donnent on a 10s pour réagir avant que la voiture n’agisse, si un gamin par exemple traverse la route et que le conducteur n’est pas attentif l’accident ne sera pas évité.<br /> Quand à leur projection d’éviter les accidents j’ai pas mal de doute tant que toutes les voitures ne sont pas autonome, et il sera plus intéressant encore de trancher des questions bien plus importantes. En cas de défaillance du système totalement autonome qui est responsable en cas d’accident… Comment le véhicule doit réagir dans des cas où aucune solution n’est possible, protéger son conducteur vs écraser une personne …
Yves64250
Bof,c’est pas pour encore la perte de la liberté de se conduire la ou on veut.<br /> En 2100 ça sera des véhicules a 30 km/h blindés d’électroniques qui risquent un bug et accident.
Epsylon93
Bientôt la fin des abru… sur les routes. Prions (joke) mes frères et sœurs la fin du cauchemar est peut-être proche
Nmut
La vigilance, c’est pour connaitre l’environnement pour une reprise rapide de la conduite manuelle à la demande du système (donc ne pas dormir, mais éventuellement lire ses SMS avec des coups d’oeil de temps en temps). C’est le «&nbsp;niveau&nbsp;» au dessus des autorisations actuelles ou il faut surveiller la route en permanence pour corriger le système.<br /> Bon, c’est surtout pour que la responsabilité reste principalement sur le conducteur…
cirdan
«&nbsp;En cas de non-réponse du conducteur aux sollicitations du véhicule dans les 10 secondes suivantes, celui-ci allumera les feux de détresse avant de ralentir, voire de s’arrêter.&nbsp;»<br /> C’est sûr que personne va s’amuser à tester la fonction sur autoroute, juste par curiosité…
lefranstalige
Même chose pour les personnes qui ont l’aide à la conduite avec le Cruise control variable ou la gestion des changements de bandes de circulation. Ça n’est pas la fin du monde.
keyplus
une voiture autonome française qui debarque en angleterre est ce qu elle conduira à gauche😎
jvachez
Ca existe déjà y compris sur l’autoroute sur certains systèmes antivol. Si l’utilisateur oublie de désactiver l’antivol il y a un avertissement sonore et il ne reste plus que quelques secondes pour agir sinon le véhicule cale où qu’il soit.
cirdan
Une voiture qui s’arrête ou freine n’importe où ça peut aussi avoir des conséquences.
oudiny
excepté les 30km/h on y est déjà presque non ?
lefranstalige
Ca existe déjà avec les aides à la conduite actuelles.
toast
En quoi plus de possibilités est une perte de libertés ?<br /> Ils ont dit qu’ils allaient interdir la conduite manuelle ? Pas que je sâche.
norwy
Normalement, les mains doivent être proches du volant donc la photo n’est pas conforme…
philouze
"<br /> Bof,c’est pas pour encore la perte de la liberté de se conduire la ou on veut.<br /> En 2100 ça sera des véhicules a 30 km/h blindés d’électroniques qui risquent un bug et accident."<br /> En 2021, c’est des véhicules conduits par des humains et qui tuent des milliers de personnes par an, en handicapant des dizaines de milliers, blessant légèrement jusqu’à une centaine … par jour et par pays.<br /> Mais je compte sur les gens pour oublier le bénéfice risque et éructer avec force partage facebook le tout premier «&nbsp;bug&nbsp;» qui aura le malheur de blesser ou tuer quelqu’un.<br /> La cohérence humaine typique.
Nmut
C’est un biais habituel et on y peut rien. L’esprit humain est incapable d’analyser les statistiques sans comparaison immédiate si la peur est impliquée (elle est vraiment mauvaise conseillère! ). On en a une bonne idée en voyant ce qu’il se passe avec les vaccins du Covid. On sait que c’est dangereux, l’instinct fait rejeter la vaccination pour des cas de thrombose alors que le danger est inférieur à la prise de la pilule ou un vol long courrier, alors que l’on se pose pas de questions et que cela n’a aucune chance de sauver une vie… On se rapproche des dangers de l’aspirine et du paracétamol qui sont pourtant utilisés partout et partout le monde et qui sont des médicaments que personne ne remet en question…
Yves64250
3600 morts en france pour étre exact,tu me fera pas croire que l’autonome ça sera 0% de morts.<br /> 40 millions de voitures + les camions bardés d’électronique qui risque le bug.<br /> J’utilise un PC depuis 1993 pour pouvoir dire que c’est pas 0% de bugs.
Nmut
La comparaison a ces limites, mais des milliards de km ont été parcourus par des avions en pilote auto ou en procédure de décollage / atterrissage automatisés. Tout ça sans compter tous les outils ATFCM et ATC. Et ce n’est pas pour rien que les systèmes «&nbsp;finaux&nbsp;» de dernier recours de résolution de problème sont des outils automatiques (ACAS, TCAS, safety nets, …). Et c’est infiniment plus compliqué que ton PC! <br /> Il n’y a eu que quelques accidents dus à ces systèmes. A comparer aux erreurs de pilotage ou aux imprudences des pilotes…<br /> Alors il n’y aura pas 0 morts et encore moins 0 blessés, c’est absolument certain. Mais on peut espérer que les bénéfices seront à un moment supérieurs aux risques, ça ne sera utilisé réellement que quand cela sera le cas!
Yves64250
Oui trés bien mais un avion n’a pas d’obstacles,il a une piste dégagé et va tout droit.
Nmut
Alors, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais c’est un poil plus complexe que ça, même pour le «&nbsp;cruise&nbsp;». <br /> Quelques points: non un avion ne va pas tout droit (ok, je vous accorde les zones Free Route), il tient compte de pas mal de systèmes complexes comme le GPS, la centrale inertielle, il doit gérer les vents, les pressions, les systèmes défaillants ou incohérents (oui beaucoup de systèmes ne fonctionnent pas pour diverses raisons), les moteurs, les systèmes d’alerte, le radar météo, les systèmes anti-collision, …<br /> Mais je vous l’accorde (voir ma première phrase), ce n’est pas comparable. L’ensemble du système contrôle + avion est bien plus complexe qu’une voiture. Le «&nbsp;seul&nbsp;» problème de la voiture (mais de taille), c’est qu’elle dépend de capteurs peu performants (caméras ou lidars) alors que l’environnement de l’avion est effectivement relativement contrôlé et à toutes les informations dont il a besoin (d’où la complexité globale du système). Pour le même niveau de sécurité, il faudrait que tous les éléments intervenants soit communicants (signalisation, route, autres véhicules, piétons, cyclistes, animaux, … )
Yves64250
Nmut:<br /> il faudrait que tous les éléments intervenants soit communicants (signalisation, route, autres véhicules, piétons, cyclistes, animaux,<br /> Dans 100 ans.<br /> Je trouve inconscient de laisser une voiture a 130 km/h guidé par l’électronique,l’IA ne peu pas improviser les millions de situations sur la route.
Nmut
Ce qu’il faut prendre en compte, c’est premièrement que cela ne peut que s’améliorer, et deuxièmement, l’humain non plus! <br /> L’esprit humain est ainsi fait: on ne reteint que les ratés et pas les victoires.<br /> Chez mon principal client, ils ont un service drone. Ils arrivent à faire voler un drone autonome de manière largement plus sûr qu’avec un pilote, surtout en conditions dégrées (faible visibilité, grande vitesse et beaucoup de perturbations). Ce qui est le plus surprenant, c’est justement de voir que le drone s’en sort bien mieux que l’humain sur les cas extrêmes (chutes d’objets devant le drone quand il vole à grande vitesse par exemple) grâce a ses temps de réaction bien plus courts et son intégration bien plus rapide et plus sûre d’évènements inatendus. Je n’ai pas de doutes sur le fait qu’un jour pas si lointain un véhicule sera capable de faire mieux qu’un humain.
cpicchio
Oui, j’ai ceci sur mon véhicule et jusqu’à 160 km/h (niveau 2 avec voiture qui beepe au bout de 10 secondes sans toucher le volant)
lefranstalige
Un être humain peut difficilement se concentrer sur plusieurs choses à la fois. Une voiture autonome pourra analyser les résultats de tous les capteurs en une fraction de seconde pour prendre en compte tous les côtés de la voiture et déterminer comment réagir face à un danger.<br /> En plus avec la 5G, les voitures pourront communiquer entre elles. Pas pour discuter évidemment mais pour que les autres véhicules puissent prendre en compte leur emplacement, vitesse, trajectoire, etc.<br /> Entre ça et un être humain fatigué de sa journée de boulot, distrait par les gosses à l’arrière ou énervé peu importe la raison, je suis confiant que l’IA fera mieux. On ne passera pas à 0 morts sur les routes mais je suis confiant que ça sera plus sûr que la conduite par des êtres humains.
Skoleras
Nmut:<br /> en procédure de décollage / atterrissage automatisés<br /> C’est interdit (en tout cas en Europe), les décollages et atterrissage doivent se faire manuellement.
Nmut
C’est le même problème que les véhicules autonomes, le pilote est là contrôler et reprendre le système en cas d’imprévu ou de panne, mais c’est l’avionique qui fait le boulot.
philouze
attention, faut cadrer un minimum :<br /> s’il s’agit de laisser un proto largement inachevé (je renvoies aux conduites nocturnes récentes de Tesla sur YT) faire du % automatique, il y a des chances qu’on fasse moins bien qu’un humain, même si les stats de ce truc démontrent que déjà on a moins d’accidents sous AP que sans.<br /> si on est sur de l’informatique «&nbsp;normée&nbsp;» et qu’on passe une batterie de tests normalisés, de jour comme de nuit, dans diverses configurations météo, et que l’équivalent d’une FAA/AESA de la route déclare le truc bon pour le service, je n’ai aucun doute sur le fait que ça fera moins de «&nbsp;bug&nbsp;» qu’un être humain.<br /> un être humain ça a des bug, des fatigues, des stress, des insectes volants et des gosses qui piaillent, ça boit, ça discute ça prend des somnifères, ça respecte mal les limitations et distances de sécu et ça a une très mauvaise vision latérale.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Ce téléviseur 4K LED Toshiba de 65 pouces est en promo à moins de 550€ !
Galaxy Z Fold 3 : le prochain pliant de Samsung aura le premier module selfie sous écran de la marque
Facebook rachète Downpour Interactive, spécialiste du jeu VR
Microsoft Teams : l'enregistrement automatique des réunions dès la prochaine mise à jour ?
Volkswagen sous le coup d'une enquête après son poisson d'avril Voltswagen
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Tribes of Europa (S01)
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique For All Mankind (S02E01)
Mini critique Snowpiercer (S02E01)
Haut de page