Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant

© Kevin McGovern / Shutterstock.com

Un nouveau drame impliquant une Tesla a provoqué la mort de deux personnes, entachant de nouveau la réputation de l'Autopilot, le logiciel d'assistance à la conduite de la marque.

Près de Spring, au Texas, deux personnes sont décédées suite à un accident impliquant une Tesla Model S roulant sous Autopilot, tel que le rapporte la chaîne locale KPRC 2.

Un incendie de quatre heures

Si les circonstances exactes de l'accident reste indéterminées, les enquêteurs sont « sûrs à 100 % que personne n'occupait le siège du conducteur au moment de l'impact », a ainsi déclaré Mark Herman, agent de police dans le comté de Harris. L'une des deux personnes était assise sur le siège passager avant, l'autre se trouvait sur la banquette arrière.

Cependant, le rôle de l'Autopilot, dont on ne sait s'il était activé ou non au moment de l'accident, n'est pas encore clairement démontré. Les premiers éléments de l'enquête suggèrent que la voiture roulait à grande vitesse et qu'elle a manqué un virage, quittant alors la route pour percuter un arbre.

Les services de secours ont précisé avoir passé quatre heures à éteindre l'incendie qui consumait la voiture électrique, sa batterie ne cessant de relancer les flammes. Les secours ont tenté de contacter Tesla afin d'obtenir des renseignements pour mieux contenir ce feu, mais on ignore s'ils ont obtenu une réponse du constructeur.

Un premier accident mortel « en l'absence du pilote »

Egalement contacté ce dimanche, Tesla n'a pas émis de commentaire concernant l'accident. L'Autopilot, conçu par la célèbre marque, a déjà fait face à de vives critiques ces dernières années concernant la sécurité de son logiciel.

L'un des accidents les plus marquants jusqu'à présent est celui qui a tué Walter Huang, un ingénieur américain, en 2018, alors qu'il jouait à un jeu mobile au volant de sa Model X. Selon la National Highway Traffic Safety Administration, l'Autopilot serait déjà impliqué dans 23 accidents. Celui-ci serait néanmoins le premier pour lequel personne n'était présent dans le siège du pilote.

Rappelons que malgré son nom, Tesla avait déjà averti par le passé que l'Autopilot n'était pas un système de conduite entièrement autonome et qu'il requérait toujours l'attention constante d'un conducteur.

Concernant l'alimentation du feu par la batterie, l'enseigne avait également suggéré qu'il valait mieux laisser le feu s'éteindre de lui-même plutôt que de chercher à l'étouffer.

Elon Musk, P.-D.G. de Tesla, avait rejeté en 2018 l'appel d'ingénieurs à ajouter aux véhicules de la marque des équipements susceptibles de renforcer la sécurité, comme le suivi oculaire du conducteur ou des capteurs supplémentaires sur le volant. Le dirigeant jugeait alors ces technologies « inefficaces ». Reste à savoir si ce nouvel accident et les futures conclusions de l'enquête amèneront de nouvelles décisions.

Source : The Verge

Modifié le 20/04/2021 à 09h54
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
48
39
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Lastpass : que vaut cette solution de gestion de mots de passe automatique ?
Compteurs Linky : la CNIL met fin à la mise en demeure qui visait l'entreprise Engie
Metro Exodus : la mise à niveau PS5 / Xbox Series X|S arrive le 18 juin
Google Docs et Slides s’ouvrent à votre bibliothèque Adobe Creative Cloud
Les meilleures applications pour faire de votre iPad un ordinateur
Comment protéger un dossier par mot de passe sous Windows et macOS ?
Galaxy Tab A7 : Où acheter la tablette tactile de Samsung au meilleur prix ?
Avis RED by SFR : est-ce le meilleur forfait mobile sans engagement ?
Comment Shadow s'est retrouvé supprimé de l'App Store, pris entre Apple et l'xCloud de Microsoft
Bon plan VPN : Dernières heures pour la promo sur l'abonnement NordVPN à -68%
Haut de page