Renault transforme son usine de Flins pour faire face à l’évolution de la mobilité

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
27 novembre 2020 à 15h52
4

Le groupe Renault se renouvelle et attaque un grand chantier avec son usine de Flins pour accélérer son développement dans la mobilité de demain. L’usine va se transformer dans les 3 prochaines années pour développer 4 pôles d’activités.

Cette transformation devrait permettre d'employer 3 000 personnes à l’horizon 2030 et de mettre en place une filière de recyclage performante et un pôle de recherche et développement.

Renault crée la RE-FACTORY

RE-FACTORY est le nom donné au projet ambitieux du constructeur français pour faire passer son usine de Flins, qui produit actuellement la Renault Zoé, dans une nouvelle ère industrielle.

Le projet comporte le réaménagement complet de l’usine entre 2021 et 2024 autour de 4 pôles principaux :

  • RE-TROFIT : cette partie de l’usine aura en charge de transformer des véhicules thermiques en véhicules plus propres avec une transformation de leur motorisation afin de prolonger leur durée de vie tout en respectant les futures normes environnementales.
  • RE-ENERGY : ce pôle va avoir en charge la réutilisation des batteries des véhicules électriques et hybrides, principalement pour les convertir en système de stockage d’énergie propre pour les bâtiments publics ou privés.
  • RE-CYCLE : les équipes seront chargées de démonter les anciens véhicules afin de récupérer les éléments en bon état pouvant être revendu en pièces d’occasion pour approvisionner le marché de la réparation. Les éléments abîmés ne pouvant être revendus seront recyclés sur le site afin de pouvoir être réutilisés dans la construction de nouvelles pièces afin d’augmenter la part de matériaux recyclés dans la fabrication des nouveaux véhicules.
  • RE-START : ce pôle sera en charge de la recherche et du développement de la mobilité de demain. Il accueillera un incubateur de start-up ainsi qu’un campus universitaire qui permettront d’accélérer le développement de nouvelles technologies et participera à la formation du personnel.

Pendant la conversion de l’usine, la Renault Zoé sera toujours produite sur le site jusqu’en 2024.

Un projet ambitieux

L’avenir de l’automobile se tourne vers les motorisations électriques et les différentes possibilités de stockage de l’énergie. Renault veut s’imposer dans ces domaines et met les moyens nécessaires pour se renouveler avec ce nouveau projet.

Luca de Meo, actuel P.-D.G. de la marque depuis juillet 2020, a déclaré : « RE-FACTORY permettra au groupe de répondre aux défis auxquels sont confrontés les acteurs de la mobilité et de l'automobile aujourd'hui, et plus encore demain. Cette usine, avec un objectif de bilan CO2 négatif à l'horizon 2030, s'inscrit pleinement dans la stratégie globale du groupe en combinant économie circulaire, réduction des émissions, développement des compétences et création de nouvelles activités génératrices de valeur. »

Source : Carscoops

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le Cybertruck de Tesla ne sera finalement pas mis en production avant 2022
Un important incendie s'est déclaré dans un centre de stockage de batteries Tesla en Australie
Plus d'un milliard de dollars de bénéfices pour Tesla au dernier trimestre
Elon Musk tacle Apple sur ses batteries au cobalt et sur la politique de l'App Store
Une route capable de recharger votre véhicule à 200 kW ? C'est ce que tente l'État de l'Indiana
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Toyota dévoile son plan « Beyond Zero » pour devenir le leader mondial de la mobilité zéro émission
Incendies de batteries : GM rappelle à nouveau les Chevy Bolt et pointe LG du doigt
L'ouverture des Superchargeurs aux autres marques pourrait rapporter 25 milliards à Tesla
Les véhicules électriques ont doublé leur part de marché en Europe en 2021
Haut de page