Audi annonce les spécifications de sa première A3 hybride rechargeable

Arnaud Marchal
Par Arnaud Marchal, Spécialiste automobile.
Publié le 01 octobre 2020 à 16h38
Audi A3 40 TFSIe PHEV

Audi présente sa toute nouvelle A3 qui semble associer des attributs classiques de la marque à un design plus dynamique, dans la veine des nouvelles gammes. On connaît aujourd'hui les spécifications du premier modèle doté d’une motorisation hybride rechargeable.

L’Audi A3 e-tron ancienne génération laisse ainsi sa place à l’Audi A3 40 TFSIe. Sous la capot, pas de gros changement notable, la puissance équivaut toujours 204 chevaux ; l’autonomie, elle, évolue.

204 chevaux avec le 1,4 TFSI

La marque reste fidèle à sa gamme de motorisation TFSI. La nouvelle A3 reçoit ici la déclinaison 1,4 à 4 cylindres turbocompressés développant 150 chevaux et 250 Nm de couple, entre 1 550 et 3 500 tr/min. Le moteur est associé à la boite robotisée Stronic à six rapports.

C’est dans le carter que vient se greffer le moteur électrique synchrone à excitation permanente. Il développe de son côté 80 kW, soit environ 107 chevaux, et 330 Nm de couple. La nouvelle Audi A3 40 TFSIe développe ainsi une puissance de 204 chevaux et 350 Nm.

Audi A3 40 TFSIe PHEV

Autonomie et performances

Sur le papier, cette nouvelle A3 promet de bonnes performances, à l'instar de la précédente génération. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 7,6 secondes et la vitesse maximale dépassera les 225 km/h.

Pour l'autonomie, l'A3 40 TFSIe bénéficie d’une batterie composée de 96 cellules, ce qui lui permet d’atteindre les 13 kWh. Avec une batterie 48% plus importante que celle de l’ancienne e-tron, on passe sans surprise de 40 km à 67 kilomètres d'autonomie annoncée en mode tout électrique.

Selon le cycle WLTP, Audi annonce des émissions de CO2 limitées à 31 g/km. En outre, l'A3 serait capable de démarrer en mode électrique jusqu’à -28° C ; elle pourra fonctionner en mode électrique jusqu’à 140 km/h, et dans la plupart des situations de décélération, la gestion intelligente permettra de couper la motorisation thermique pour optimiser les émissions polluantes et la consommation.

Par Arnaud Marchal
Spécialiste automobile

Passionné d'automobile depuis toujours et d'informatique depuis l'Amiga 500 jusqu'à nos jours !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (4)
Fulmlmetal

Pas d’estimation de prix ?
J’imagine que pour placer ces batteries c’est le compartiment roue de secours qui saute ?
Ayant déja crevé 2 fois moi je ne suis pas rassuré si je n’ai pas de roue de secours

sebstein

@Clubic, ce serait quand même bien d’avoir une lightbox pour les photos, ça éviterait de devoir toutes les ouvrir dans un autre onglet.

trikkle

Si c’est le cas, c’est surement des pneus run flat. C’est pas aussi bien qu’une vrai roue de secours mais mieux qu’une galette (t’es limité en vitesse aussi mais sans devoir changer la roue).

Fulmlmetal

le problème du runflat c’est bien contre une petite crevaison de type clou, mais en cas d’éclatement du pneu tu ne peux pas rouler avec. J’ai pris une fois une lamelle de métal qui m’a éventré mon pneu, dans un tel cas ton runflat il ne sert à rien.