L'étoile la plus rapide jamais vue se déplace à 8% de la vitesse de la lumière

17 août 2020 à 15h23
7
trounoir

Baptisée S62, cette étoile file à toute vitesse dans l’espace, grâce à sa proximité avec un dangereux voisin...

On sait désormais que l’étoile S62, étudiée depuis plusieurs années, est la plus rapide jamais observée à ce jour : elle atteint parfois une vitesse équivalente à 8% de la vitesse de la lumière. Celle-ci étant de 299 792 458 m/s, un rapide petit calcul donne donc une valeur de 23 983 396,64 m/s.

La plus rapide et la plus proche de SgrA*

Si cet astre est aussi rapide, c’est en raison de sa proximité avec un trou noir supermassif. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de Sagittaire A* (SgrA*), celui situé au centre de la Voie Lactée, notre galaxie. S62 gravite, entourée de centaines d’autres étoiles, autour de ce monstrueux trou noir dont la masse est estimée à environ 4 millions de soleils.

Mais cela n’effraye pas notre vaillante étoile folle de vitesse. Pour maintenir sa célérité, elle se permet de venir narguer SgrA* à seulement quelques millions de kilomètres : 2 400 millions, autrement dit 2,4 milliards, soit 215 fois le rayon de Schwarzschild du trou noir (estimé à 12 millions de kilomètres), limite à partir duquel tout objet est condamné à être englouti. Si 2 400 millions kilomètres, cela peut vous sembler beaucoup, c’est pourtant moins que la distance qui sépare Uranus du Soleil.

En tout cas, S62 est ainsi nettement plus téméraire que ses voisines. L’étoile S2, longtemps considérée comme la plus proche de SgrA*, est située à 18 milliards de kilomètres de ce dernier ; la dernière détentrice en date du record, S175, à 6,7 milliards de kilomètres.

Une révolution en un peu moins de 10 ans

Grâce à sa contiguïté avec Sagittaire A*, S62 parvient donc à des pics de vitesse de 8 % de la vitesse de la lumière. Toutefois, cela a une incidence sur son orbite : elle ne suit pas une orbite képlérienne, en forme d’ellipse, mais écliptique, c’est-à-dire ovale. En outre, elle subit une forte précession qui déplace son orbite d’environ 10 % à chacune de ses révolutions. Ainsi, pour analyser l’orbite de S62, la gravité newtonienne et les lois de Kepler sont caduques ; les scientifiques ont recours à la théorie de la relativité générale d’Einstein.

orbite

S62 fait le tour de SgrA* en un peu moins de 10 ans (9,9 années). Là encore, c’est nettement plus fulgurant que la détentrice du précédent record, S55, laquelle met un peu moins de 13 années (12,8 années) pour y parvenir. Ne parlons même pas de S2 dont le rythme de croisière est de 16 années par révolution.

Au-delà des records, la proximité de S62 avec SgrA* est une surtout une aubaine pour les chercheurs. Comme pour S2 en 2018, lorsque l’étoile atteindra son périapside, c’est-à-dire le point où elle sera le plus proche du trou noir (endroit appelé périhélie pour une orbite autour du Soleil), elle leur permettra d’accumuler de nouvelles données sur les trous noirs supermassifs. C’est notamment en étudiant les orbites des astres gravitant autour de SgrA* que les astrophysiciens ont pu estimer sa masse. Le périapside de S62 aura lieu à l’automne 2022.

calculs
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
pascal16
L’écart de temps me parait très élevé pour 8% de la vitesse de la lumière. Perso, je trouve moins de 1% d’écart , la source de universetoday étant " As a team recently discovered…" et la référence à la publication scientifique ne parle pas de temps, je n’ai pas pu voir le calcul effectué.<br /> Des avis de gens qui n’ont fait leur dernier calcul de ce genre il y a plus de 20 ans ?
Baxter_X
Je me suis dis exactement ma même chose! A 8% de la vitesse de la lumière il ne devrait pas y avoir un impact si grand sur la dilatation du temps.
Plouf2020
Il y a effectivement une grosse erreur dans l article (qui vient de l article de universetoday et non pas du véritable article source qui lui ne mentionne le rapport de temps par rapport à la Terre).<br /> Il semblerait que l auteur se soit trompé d un facteur 10: en effet pour avoir ce facteur de 0,6 par rapport à la Terre, il ne faut pas 8% (0,08c) de la vitesse de la lumiere mais…80% 0,8c), ce qui n est pas du tout la même chose en réalité physique
Baxter_X
Il ne serait pas un rempli peu d’erreurs cet article?
jjBEA_smb
C’est "l’effet photocopieuse’, à chaque copie de copie de l’original, il y a une dégradation du rendu
pascal16
Gamma = racine(1-0.8²)=0.6 collerait
RemiBouvet
Merci pour ces précisions, l’erreur est corrigée.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le Pentagone crée une nouvelle unité d'enquête sur les OVNI
Rétrogaming : vous pouvez désormais jouer à Quake Arcade Tournament Edition sur PC
Huawei : vers la fin du support Android sur les modèles disposant des Google Services
La capacité de production des batteries li-ion doit quadrupler d'ici 2030 selon une étude
EA Access et Origin Access fusionnent en un seul service : EA Play
Zelda Skyward Sword : la version Deluxe sur Nintendo Switch pour Noël ?
La Lune est plus jeune que ce qu'on avait estimé jusqu'à présent
Poietis : la startup française de bio-impression 3D relance une campagne de financement participatif
General Motors redépose la marque E-Ray : une Corvette électrique à venir ?
Conker, Donkey Kong Country, GoldenEye 007 : l’(extraordinaire) époque des jeux RARE (Hors-série)
Haut de page