Expace réussit un double lancement orbital en moins de six heures

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 décembre 2019 à 12h45
0
Kuaizhou
L'un des deux lanceurs Kuaizhou-1A paré pour son décollage

C'est une première en Chine  l'opérateur commercial Expace a fait décoller deux fusées Kuaizhou-1A depuis la base de Taiyuan, à seulement quelques heures d'intervalle.

Des vols privés... Qui intéressent beaucoup les militaires !

Une salve... vers l'orbite

C'est la première fois qu'on voyait Kuaizhou-1A décoller de Taiyuan : lors des sept tirs précédents, la petite fusée et ses trois étages à propulsion solide avaient décollé de Jiuquan, dans le désert. Le lanceur chinois opéré par Expace ne renie pas ses origines militaires, et décolle, comme un missile, depuis un camion utilisé à la fois pour le transport et en tant que rampe de lancement. Rien d'inhabituel en Chine, Kuaizhou-1A n'est pas la seule dans ce cas : elle a été développée par l'institut CASIC, qui développe pour les forces chinoises une gamme complète de missiles balistiques.

Ce 7 décembre, la prouesse de l'entreprise est d'avoir réussi deux lancements à seulement quelques heures d'écart, le premier à 03h55 et le second à 09h52 (heures de Paris).

Et un, et deux...

Il ne s'agit cependant pas d'un record mondial : on se souvient de l'écart de 90 minutes entre les décollages des missions Gemini-Agena dans les années 1960.

On peut tout de même souligner la démonstration de force de Expace. Le petit lanceur est capable d'emmener jusqu'à 200 kg de charge utile en orbite jusqu'à 700 km d'altitude, ce qui intéresse à la fois les opérateurs privés, pour leurs petites constellations (le premier des deux décollages embarquait un satellite d'observation de la Terre Jilin-1), et l'état chinois, pour disposer de capacités de « mise en orbite rapide » en cas de conflit, de panne d'un système critique ou pour observer et agir sur un événement particulier.

Alors que les deux missions n'avaient rien en commun, ni leur altitude, ni leurs opérateurs, la réussite de ces campagnes est donc un appel du pied au gouvernement chinois.

Ce ne sont pas les dernières

C'est un nouveau succès pour Expace, qui a déjà réussit cette année cinq décollages de son petit lanceur Kuaizhou-1A, tandis que d'autres lancements ont été annoncés pour cet hiver (sans date précise pour l'instant). Depuis 2018, l'entreprise devait aussi introduire une version plus puissante Kuaizhou-11, mais cette dernière n'a pas encore fait son apparition.

Source : Space Flight Now
0
1
Partager l'article :

Actualités récentes

39,99 €, c'est le prix d'une montre connectée pour (et chez) Lidl
Antivirus pas cher : Norton casse les prix pour le Black Friday
Black Friday : deux Français sur trois comptent faire des achats durant l'édition à venir
La trottinette électrique Xiaomi Mi Pro 2 en promotion pour les Hottes Days
Open data : les Français veulent davantage de transparence
Fortnite : Epic introduit un abonnement mensuel
Black Friday Week : les vrais bons plans high-tech disponibles ce jour
Cyberpunk 2077 : au tour des versions PlayStation de se présenter
Bons plans de Noël : Top 5 des offres à ne pas rater chez Cdiscount avant le Black Friday
Test Microsoft Surface Laptop Go : un ultraportable trop mignon… mais trop cher
Haut de page