Les Etats-Unis adressent des sanctions au programme spatial iranien

Benoît Théry Contributeur
08 septembre 2019 à 11h32
0
iran.jpg

Le programme spatial iranien inquiète les Etats-Unis. Les sanctions appliquées par le pays nord-américain en témoignent.

Pour les représentants américains, l'explosion survenue il y a quelques jours dans la province de Semnan « souligne l'urgence de la menace ».

Une « couverture » selon les Etats-Unis

Le 29 août, l'Iran tente de lancer un appareil. Celui-ci explose suite à une « erreur technique », d'après les dires des officiels iraniens, attirant néanmoins l'attention internationale sur cet essai. D'après le programme, le modèle mis à l'essai était un lanceur spatial. Mais pour les Etats-Unis, et notamment pour le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, il s'agit d'une « couverture visant au développement d'un programme de missiles balistiques ».

En conséquence, toujours selon les USA, des sanctions doivent être imposées à l'agence spatiale iranienne ainsi qu'à deux de ses centres de recherche. Les citoyens américains ont d'ores et déjà l'interdiction d'interagir avec ce programme spatial. Selon Mike Pompeo à nouveau, les essais iraniens « doivent servir d'avertissement auprès de la communauté scientifique, dont la collaboration avec le programme spatial pourrait contribuer à donner à Téhéran un système de lancement de missile nucléaire ».

Une première fois sur liste noire

Mike Pompeo poursuit sur Twitter, insistant sur le caractère sans précédent des sanctions : « pour la première fois, les Etats-unis sanctionnent l'agence spatiale civile iranienne, qui développe la même technologie de lancement que celle utilisée pour les missiles balistiques. Nous appelons nos alliés à se joindre à nous pour dissuader le premier sponsor du terrorisme dans le monde à mettre au point son programme de missiles balistiques ».

Pourtant, ces sanctions américaines envers l'Iran ne sont pas les premières. Le retrait des Etats-Unis du Plan d'action global commun a rétabli l'embargo sur les produits pétroliers. Un pétrolier iranien a ainsi été saisi et immobilisé par les Etats-Unis, qui accusaient le navire de transporter du pétrole en Syrie.

Une résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU doit également empêcher l'Iran de développer des missiles balistiques susceptibles de transporter des armes nucléaires.

Côté iranien, les représentants insistent : selon eux, le programme est destiné au lancement de satellites, ce que le pays est parvenu à réaliser deux fois depuis 2013. L'explosion durant l'essai du 29 août est le troisième échec impliquant un lanceur rencontré par le centre spatial iranien, l'amenant à soupçonner un sabotage de son programme spatial. Le président Donald Trump a répondu sur Twitter, en postant une image en haute résolution et pointant les dégâts causés par l'explosion, affirmant que « les Etats-Unis ne sont pas impliqués dans cet accident catastrophique ».

La tension est de plus en plus forte entre ces deux pays, qui ont abandonné en 2018 un traité de 1955 prévoyant des « relations amicales ».

Source : SpaceWar
15 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top