La NASA reporte le lancement de son robot sur Mars, la faute au CNES

02 décembre 2020 à 10h18
0
Le robot InSight, que la NASA voulait envoyer sur Mars début 2016, va devoir attendre un peu. Une défaillance de l'outil mesurant les mouvements sismiques est à l'origine de ce report. Et c'est l'Agence spatiale française (CNES) qui en est responsable.

Ce report est dû à l'impossibilité de « réparer une fuite sur l'un des principaux instruments scientifiques », a précisé la NASA dans un communiqué. Et malheureusement, il ne « suffit » pas de réparer l'outil en question pour que le programme puisse reprendre. La NASA va en réalité devoir attendre la prochaine fenêtre de tir pour envoyer son robot sur Mars, prévue aux alentours de mai-juin... 2018.

Un retard conséquent que le président du CNES, Jean-Yves Le Gall, accueille comme un « coup dur ». Ce dernier a expliqué à l'AFP que « la difficulté provient d'une sphère à l'intérieur de laquelle est placée l'expérience du CNES ». Une sphère qui doit être totalement hermétique, ce que le CNES n'est pas parvenu à réaliser. « De ce fait, nous ne pourrons pas être prêts pour un lancement en mars 2016. » ajoute le représentant.

Le robot InSight aura pour mission d'étudier la géologie de la planète rouge, la composition de son manteau, voire de son noyau, afin d'en comprendre l'évolution. Un travail complémentaire à celui réalisé par Curiosity, qui parcourt Mars depuis août 2012 à la recherche d'éventuelles traces de vie passée.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR aurait-il des problèmes à assumer son offre surnaturelle ?
Raspberry Pi : une machine copie chaque seconde 100 fois la même chanson
Contrôler un drone depuis Twitter, le brevet est déposé
Hadopi : l'Etat devra payer les FAI pour identifier les adresses IP
Infos US de la nuit : Apple facilite l’entrée des représentants des actionnaires à son conseil d’administration
Voiture connectée : Valeo fait parler la voix de la France
Des robots pour remplacer les rennes du père Noël chez Boston Dynamics
La French Tech viendra au CES avec 190 start-up
Google : une nouvelle messagerie mobile pleine de petits robots
Facebook at Work se prépare pour 2016
Haut de page